Monuments et patrimoine Yonne

Histoire

Le département de l'Yonne a été formé de territoires autrefois entièrement distincts, et qu'il est nécessaire de faire connaître pour l'explication de certains faits historiques et archéologiques. Dans les temps gaulois, les Senones occupaient les arrondissements de Sens et de Joigny, avec Agendicum ou Sens pour capitale; le peuple d'Auxerre, branche de la confédération sénonaise, était fixé dans l'arrondissement qui a reçu son nom et s'étendait jusqu'à la Loire; les Lingons occupaient l'arrondissement de Tonnerre et une partie des cantons de Ligny et de Chablis; les Eduens s'étendaient dans l'Avallonnais.

Ces divisions primitives des quatre pays de Sens, d'Auxerre, de Tonnerre et d'Avallon persistèrent sous les Romains, et chacune de ces contrées fit respectivement partie, après l'établissement du christianisme, les deux premières des diocèses de Sens et d'Auxerre, les deux dernières de ceux de Langres et d'Autun.

Le Moyen-âge proprement dit vit créer des comtes à Auxerre, à Sens, à Tonnerre et à Avallon, puis à Joigny, qui commence à paraître Vers le Xe siècle. Sens fut réuni à La couronne sous le roi Robert, et Auxerre fut acheté par le roi en 1371. Avallon échut aux ducs de Bourgogne; Joigny et Tonnerre eurent des comtes particuliers jusqu'à la fin du xvme siècle.

L'organisation ecclésiastique se calqua sur les divisions civiles antiques, c'est-à-dire que les diocèses de Sens et d'Auxerre s'adaptèrent aux anciens pays'gaulois des mêmes noms; l'archidiaconé de Tonnerre échut au diocèse de Langres et celui d'Avallon au diocèse d'Autun.

Les ordres religieux de Saint-Benoît, de Cîteaux, de Cluny, de Grandmont et de Premontré ont élevé, dans les pays du département, de nombreux monuments dont les débris sont aujourd'hui épars sur le sol où ils ont brillé autrefois de tant de splendeur.

Les monuments de l'époque gauloise sont assez rares dans le département de l'Yonne; le développement de la culture les a fait disparaître pour la plupart, et les climats ou lieux dits de certaines communes en révèlent seuls l'ancienne existence sous les noms de pierre-percée, de pierre-fitte ou de pierre qui tourne. La période romaine a laissé des traces plus imposantes, notamment dans les enceintes des villes de Sens et d'Auxerre et dans les nombreuses voies qui sillonnent le pays. Le moyen âge monumental ne commence, à vrai dire, qu'au IXe siècle, dans les cryptes des églises d'Auxerre; mais à partir du XIe siècle le style roman s'y produit dans des monuments importants auxquels vont succéder bientôt après, à la fin du XIIe siècle et dans le Cours du XIIIe, des monastères et des églises sans nombre qui donnent une haute idée de ces temps. Le XIVe siècle est stérile en monuments, si ce n'est en fortifications militaires : les invasions anglaises arrêtent alors la culture et les arts; mais à la fin du XVe et dans la première moitié du XVIe siècle une vive impulsion est donnée aux travaux : partout on construit ou l'on restaure les monuments religieux et civils. L'arrondissement d'Auxerre notamment, qui possède d'abondantes carrières de calcaire oolithique faciles à exploiter, voit s'élever partout des églises de style ogival flamboyant. La Renaissance fournit aussi son contingent d’œuvres d'art, et particulièrement les châteaux d'Ancy-le-Franc, de Tanlay, de Fleurigny, d'Arcy, etc.

On remarque, en parcourant le département de l'Yonne, des différences tranchées dans la nature et l'importance des monuments du Moyen âge. Les arrondissements de Joigny et de Sens, le canton de Toucy et celui de Saint-Sauveur en partie, qui en raison de la nature géologique du sol sont dépourvus de pierres à bâtir, sont, à l'exception des villes ou des chefs-lieux de grandes seigneuries, pauvres en monuments. Au contraire, dans les arrondissements d'Avallon et de Tonnerre et une grande partie de l'arrondissement d'Auxerre, où le terrain jurassique a offert à toutes les époques de si magnifiques carrières, les monuments religieux et féodaux s'y élèvent très-nombreux et très-beaux.

Les objets d'art qui ornent les monuments consistent surtout en Beaux vitraux du XIIIe au XVIe siècle, en tombeaux et en dalles tumulaires à effigies. Le trésor de la cathédrale de Sens a heureusement conservé un Grand nombre de ses œuvres d'orfèvrerie, d'ivoire et de tapisserie. Les musées des villes d'Auxerre, de Sens, d'Avallon et d'autres lieux sont riches en antiquités et en collections de diverses sortes. Il y a aussi à Auxerre, à Avallon et dans d'autres villes des collections particulières qui sont de véritables musées.

Nous avons fait tous nos efforts pour réunir dans le Répertoire archéologique du département de l'Yonne tous les monuments que ce pays renferme, en visitant par nous, même toutes les communes dont il est composé.

les dernières fiches patrimoine du département

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec le département Yonne
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Le patrimoine historique de Ligny le Chatel (89144) et les actions des Amis du Patrimoine les amis du patrimoine de ligny le chatel
Le patrimoine historique de Ligny le Chatel (89144) et les actions des Amis du Patrimoine

Lire la suite : les amis du patrimoine de ligny le chatel
publié le : 2012-11-02 09:15:00
Blog du patrimoine de l\'Yonne le blog du patrimoine de l'yonne
Blog du patrimoine de l'Yonne

Lire la suite : le blog du patrimoine de l'yonne
publié le : 2011-10-25 13:48:18