Monuments et patrimoine Marne

Histoire

Avant l'invasion romaine, le territoire actuellement occupé par le département de la Marne, était habité par les Rémi et les Catalauni, don, Reims et Châlons furent les principales cités. Après les victoires de César, ces peuplades furent comprises dans la Belgique seconde, et eurent largement part aux faveurs des conquérants qui appréciaient leur valeur. Au IIIe siècle, le christianisme fit son apparition dans cette contrée et n'y fut pas soumis à de trop rudes persécutions. Lorsque les Huns l'envahirent, ils trouvèrent devant eux, réunis pour les combattre, les Francs, les Visigoths et les légions romaines. Sous le règne de Clovis et de ses successeurs, le pays fut en partie compris dans l'Austrasie, puis dans la Neustrie, sous Charlemagne.

La puissance du grand empereur s'affaiblit peu à peu entre les mains de ses descendants, et au profit des évêques de Reims et de Châlons, devenus des comtes habiles et des guerriers redoutables; ces prélats ne rendirent qu'un hommage fictif aux comtes de Champagne, et demeurèrent neutres pendant toute cette période de guerres et de discordes.

La Champagne fut réunie à la couronne de France, en 1284, par le mariage de la princesse Jeanne, héritière du dernier comte, avec Philippe-le-Bel, et ce pays apprit à connaître les désastres qu'il avait évités jusqu'alors. Le roi d'Angleterre envahit la Champagne ; plus tard, en 1368, les ducs de Lancastre et de Buckingham suivirent son exemple. Les Champenois résistèrent vaillamment et périrent en grand nombre en se battant contre les étrangers, jusqu'aux victoires de Charles VII que Jeanne d'Arc fit sacrer à Reims, en 1430

Cependant, le pays ne recouvra pas sa tranquillité première; il eut à subir le contrecoup des guerres de Charles-le-Téméraire et de Louis XI, au XVe siècle, celui des luttes de Charles-Quint et de François Ier, au XVIe, pendant lesquelles des villes importantes furent détruites, puis le contre-coup des luttes de la Réforme et de la Ligue, et enfin, en 1650, une invasion des Espagnols, pendant la minorité de Louis XIV. Durant un siècle, la contrée respira. Les nouvelles idées de 89 y furent acceptées avec enthousiasme; les enfants de la Champagne volèrent-sous les ordres de Dumouriez, et en 1792, les volontaires de la Marne se distinguèrent à la bataille de Valmy, qui commença la retraite des Prussiens. En 1814, le département fut l'un des principaux théâtres de cette étonnante campagne de France, où se sont immortalisés les noms de Châlons, de Montmirail, de Champaubert, de Fère-Champenoise, mais que celui de Valmy, symbole du patriotisme et de la liberté, éclipsera toujours.

En 1790, au remaniement territorial de la France, le département de la Marne fut formé du Rémois, du Perthois et de la Basse-Brie, qui appartenaient à l'ancienne province de Champagne.

Source : Géographie illustrée de la France et de ses colonies par Jules Verne, Théophile Lavallée, Charles Ernest Clerget et Edouard Riou.

les dernières fiches patrimoine du département

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec le département Marne
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.