Monuments et patrimoine Mayenne

Histoire

Avant la conquête romaine, le territoire, actuellement occupé par le département de la Mayenne, était habité par trois peuplades différentes : au S., les Andes, dont Angers formait la cité principale, au centre, les Aulerces-Arviens, avec Vagoritum pour capitale, dont on a retrouvé des traces dans la commune de Saint-Pierre-d'Erve, et au Nord, les Aulerces-Diablintes, dont la ville principale porte aujourd'hui le nom de Jublains. Après avoir été soumis par les Romains, ce pays fut compris dans la troisième Lyonnaise ; puis, conquis par les Francs, il se divisa ; le pays des Andes appartint à l'Anjou, et celui des Arviens au Maine.

Les comtés de Laval et de Mayenne formèrent, au moyen âge, les deux principales subdivisions du territoire qui est exactement occupé par le département de la Mayenne, et leur double histoire comprend celle de ce département tout entier.

La fondation du comté de Laval remonte probablement au IXe siècle ; l'un de ces comtes accompagna Guillaume-le-Conquérant à sa conquête de l'Angleterre, et commença la puissance de sa maison par d'habiles alliances ; et vers les premières années du XIIIe siècle, sa famille était unie à celle des Montmorency, dans la personne du connétable de Montmorency et dans celle de son fils Bouchard qui épousa Isabeau de Laval. Au XIVe siècle, un seigneur de Laval, Guy XII, devint le beau-frère d'Olivier de Clisson. Guy XIV se battit vaillamment contre les Anglais dans la province du Maine, et, en récompense de son courage, Charles VII, délivré du joug étranger, érigea en comté sa seigneurie de Laval. La maison de Laval devint alors très-puissante, et plusieurs de ses comtes se distinguèrent pendant les guerres d'Italie sous Charles VIII. Lorsque le protestantisme apparut, il fut adopté avec ardeur par la femme de Guy XVIII, dont les domaines passèrent, à sa mort, à son neveu Paul de Coligny. Ce fut en 1594, que Laval se soumit à Henri IV, et le comté s'absorba alors dans le royaume de France.

Le premier seigneur de Mayenne fut un certain Juhel de la maison de Foulques-Nerra ; un de ses successeurs, Geoffroy, fut assiégé par Guillaume-le-Conquérant, et lutta courageusement contre les étrangers. Pendant la guerre des Anglais, ceux-ci s'emparèrent de Mayenne, la ville principale, qui ne revint à Charles VII qu'en 1448. Depuis lors, le duché attribué à la maison de Lorraine par acte du parlement de Paris, fut érigé en marquisat par François Ier, au milieu du XVIe siècle, en faveur du duc de Mayenne, qui figura si prétentieusement dans les guerres de la Ligue. Son fils étant mort sans postérité, le duché passa au duc de Nevers, duquel Mazarin l'acheta en 1654.

Après avoir subi ces diverses phases, le pays, entièrement réuni alors au royaume de France, fut encore très-éprouvé par l'insurrection vendéenne, pendant la Révolution. Les Vendéens, chassés de Cholet, poursuivis par Kléber et Westermann, traversèrent Laval et Château-Gontier ; les républicains reculèrent devant Château-Gontier et, par la faute de Séchelles, s'enfuirent jusqu'à Angers ; mais, les Vendéens, qui s'étaient avancés vers le N., vaincus à leur tour par Kléber et Marceau, repassèrent Laval en désordre, et allèrent se faire écraser au Mans, le 23 décembre 1793. Plus tard, les Chouans, entraînés par les frères Cottereau, rallumèrent la guerre civile, qui dégénéra en brigandage, mais les colonnes mobiles d'Aubert-Dubayet les exterminèrent en peu de temps, et le pays recouvra sa tranquillité qui ne fut plus troublée qu'un instant, en 1832, lorsque la duchesse de Berry tenta une dernière fois la fortune des armes.

Au remaniement territorial de 1790, le département de la Mayenne fut formé du Bas-Maine et d'une partie de l'Anjou.

les dernières fiches patrimoine du département

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec le département Mayenne
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.