haute marne

Histoire

Avant la conquête romaine, le territoire actuellement occupé par le département de la Haute-Marne, était occupé par les Lingones, dont Langres était la capitale, et par les Vadicasses qui habitaient le Bassigny. Cette puissante tribu des Lingons, bien avant l'ère chrétienne, avait pris part à l'émigration qui fonda des colonies gauloises en Italie. Quand César entra dans les Gaules, il trouva en eux des populations industrieuses et riches dont il chercha à se faire des alliées ; il y réussit, et les Lingons comme les Eduens demeurèrent fidèles à l'alliance romaine ; ils eurent même le triste honneur de lui fournir des secours contre les Helvètes, et refusèrent de se lever à la voix de l'héroïque Vercingétorix, qui appelait tous les Gaulois à la défense du sol national. Ils demeurèrent dans cette coupable indifférence jusqu'au moment où, sous Vespasien, les Druides prêchèrent la guerre contre les conquérants ; ils se levèrent alors sous les ordres de Sabinus, le malheureux époux de la sympathique Éponine, dont le sang fut versé pour la cause nationale. Les Lingons ne se soumirent qu'imparfaitement à cette domination romaine qu'ils avaient si longtemps acceptée. Au IIIe siècle, leur territoire fut ravagé par les Vandales et passa enfin sous la domination des Francs, qui firent gouverner par un comte le pays de Langres ; mais en 880, il appartint au royaume de Bourgogne, fut rendu au milieu du Xe siècle à Louis d'Outre-Mer, érigé en duché par Louis VII, et réuni à la couronne de France en 1179.

Le Bassigny, dont Chaumont était la capitale, faisait partie du diocèse de Toul, en 870, à l'époque où le royaume de Lothaire fut partagé ; il se trouva alors compris dans le diocèse de Langres et forma un des grands bailliages de la France.

Ces deux pays réunis furent incessamment agités au moyen âge, par les querelles privées de leurs seigneurs ; cette époque fut constamment ensanglantée par les luttes féodales. Les Allemands au XIVe siècle, les Anglais au XVIe, réduisirent les habitants de la province à la dernière misère, et tous ces maux furent portés à leur comble par la famine de 1437 et la peste qui la suivit.

Pendant le XVIe siècle, les guerres religieuses passionnèrent peu cette contrée qui demeura assez tranquille et fidèle au roi ; mais pendant les luttes des maisons de France et d'Autriche, de 1636 à 1642, il y eut là six ans de désastres qui ramenèrent les plus mauvais jours de l'invasion allemande et anglaise.

La paix succéda enfin à tant de troubles et d'années sanglantes ; elle dura jusqu'en 1814, époque à laquelle le pays fut occupé par les armées alliées, pendant la campagne de France, Napoléon les chassa de Saint-Dizier. Les Autrichiens évacuèrent Chaumont et se replièrent sur Langres ; les paysans, emportés par les fureurs du patriotisme, attaquèrent les partis isolés de cosaques et en tuèrent un grand nombre.

En 1790, lorsque la France fut divisée en départements, le département de la Haute-Marne fut formé avec le Perthois, le Vallage, le Bassigny qui appartenait à la Champagne méridionale, et il comprit aussi quelques portions des duchés de Bourgogne, de Bar et de Franche-Comté.

Château de Saint-Dizier

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château de Saint-Dizier' à st dizier (haute marne 52100). Les fortifications de cette cité ont entièrement disparu, et il ne reste plus que quelques traces de son ancien château.

Eglise

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Eglise' à poissons (haute marne 52230). Le portail de l'église Saint-Agnan de Poissons est remarquable. Il est du commencement du XVIe siècle, époque de transition du style ogival au style de la renaissance. C'est un porche carré auquel on arrive par douze degrés semi-circulaires.

Eglise

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Eglise' à joinville (haute marne 52300). L'église paroissiale de Joinville, dédiée à Notre-Dame en sa nativité, offre avec l'église de Blécourt, qui dépend de la même circonscription cantonale, une analogie marquée, pour ne pas dire une identité frappante.

Château du Grand-Jardin et son parc

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château du Grand-Jardin et son parc' à joinville (haute marne 52300). Le château du Grand-Jardin, bâti vers le milieu du seizième siècle, appartient tout entier à l'architecture de la Renaissance, dont il offre un gracieux spécimen.

Haut Fourneau, Fonderie Barbezat et Cie

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Haut Fourneau, Fonderie Barbezat et Cie (haute marne 52300). La fonderie du Val d'Osne créée en 1836 par Jean-Pierre Victor André était réputée pour sa fabrique de fonte d'art. Elle a cessé son activité en 1986. Classé Monument Historique en 1993, le site aujourd'hui à l'abandon est dans un état de délabrement pitoyable.

Fontaine aux Fées

Plusieurs découvertes faites à diverses époques tendent à faire croire qu'un vaste système d'assainissement avait été établi dans notre ville à l'époque gallo-romaine. Quelques uns des canaux qui en dépendaient, existent encore et ont été regardés la plupart du temps comme chemins souterrains destinés à protéger des sorties en cas de siège.