Patrimoine historique de Charmes en l angle

Charmes-en-l'angle, petite commune du canton de Doulevant, à 49 kilomètres de Chaumont, sur la rive gauche du Blaiseron. Population de 140 habitants qui possèdent 75 hectares de bois communaux. Le territoire a 731 hectares d'étendue, sans écart; mais on y trouve encore quelques ruines de la ferme des Rouges Granges, détruite en 1549.

Il y a sur le Blaiseron des usines à fer, forge et fourneau, qui occupent quinze ouvriers, et près de ces usines une belle maison d'habitation avec parc, construite par le propriétaire actuel. On retrouve sur la montagne qui domine la commune des ruines de château-fort. Cette montagne est couverte par le bois des Charmes dans l'angle duquel le village est pour ainsi dire construit, d'où lui est venue sa double dénomination. Le chemin de grande communication n° 13 passe à Charmes-en-l'Angle. L'église, dédiée à Saint Etienne, est succursale de Charmes-la-Grande. En 1789, il en était déjà ainsi, et la paroisse, qui dépendait, pour le spirituel, du diocèse de Toul, faisait partie, pour le temporel, de l'élection de Joinville, généralité de Champagne, et ressortissait de la prévôté de Vassy, au bailliage de Chaumont. La seigneurie faisait partie du domaine de la maison de Joinville, mais le commandeur de Thors y avait quelques droits seigneuriaux. Les produits de la justice appartenaient, par suite d'une ancienne transaction, au prince de Joinville pour les deux tiers et au commandeur pour le reste. L'institution des juges se faisait en commun par les deux seigneurs ou alternativement, et les gages se payaient dans la proportion que nous venons d'indiquer.

Le territoire de Charme-en-l'Angle paraît avoir été habité dès les premiers siècles de notre ère, car on y a découvert en l'an XI un aqueduc souterrain, pavé, voûté, et digne des Romains. On croit qu'il était destiné à l'écoulement des eaux du petit ruisseau le Gottereau. Il est fait mention de Charmes, Carma, dans un diplôme de Charles-le-Chauve, de l'an 854, mais sans autre désignation, ce qui doit faire penser que les deux Charmes ne formaient alors qu'une seule localité : « Nec non et de precaria Artemanni in Carma mansum unum vestitum. » Et plus bas: « Et de precaria Blitharii in villa Carma jornale XXI. » Ce n'est qu'au commencement du XIIIe siècle que l'on trouve la dénomination actuelle : Carma in angulo, Charme-en-l'Angle.

Source : La Haute-Marne ancienne et moderne par Émile Jolibois 1858.

Description de Charmes en l angle

Charmes en l angle, commune Française du département haute marne avec 2 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

On compte 1 lieu-dit à Charmes en l angle : le chateau.

Edifice, monument classé à Charmes en l angle

Bâtiment classé de Charmes en l angle (Source open data), Charmes en l angle possède 1 bâtiment ou espace classé. On peu citer :

  1. référence officielle : PA00078995
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Lieux de culture à Charmes en l angle

Bibliothèque de Charmes en l angle, Charmes en l angle possède 1 bibliothèque à proximité :

  • mediatheque romain rolland romain rolland (5 place du general de gaulle 52110 SAINT-DIZIER)

Statistique Charmes en l angle

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 52110
Code Insee : 52109
Longitude : 4.915773
Latitude : 48.369017
Population totale : 6 habitants
lieu dit : 1
rue : 1

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Charmes en l angle
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
affinerie, haut fourneau
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'affinerie, haut fourneau' à charmes en l angle (haute marne 52110).

Château
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château' à charmes en l angle (haute marne 52110).