Monuments et patrimoine Dordogne

Histoire

Le territoire de l'ancien Périgord fut autrefois habité par la tribu gauloise des Pétrocoriens, avant l'époque de l'invasion romaine. Après la défaite de Vercingétorix, le pays des Pétrocoriens fit partie de la Gaule celtique. Pendant une période de trois siècles, la domination étrangère ne provoqua qu'une seule révolte qui fut comprimée, puis le christianisme apparut dans les Gaules, l'empire romain s'amoindrit, et au IVe siècle, sous Valentinien, la contrée pétrocorienne fut comprise dans la seconde Aquitaine dont Bordeaux devint la métropole. Cent ans plus tard, les Visigoths obtenaient de l'empereur Honorius le droit de l'occuper, et ils furent les maîtres absolus de ce pays jusqu'à la bataille de Vouillé, qui constitua la France de Clovis.

Sous les faibles successeurs du roi mérovingien, le nouvel empire se démembra.

Mais Charlemagne parut au IXe siècle, chassa les Sarrasins qui dévastaient la contrée, favorisa plus spécialement le Périgord, y fonda des prieurés, et se montra prodigue envers lui de bons témoignages d'amitié.

Tant que le grand empereur vécut, le Périgord resta sous son pouvoir ; mais, après lui, les comtes qui l'administraient se déclarèrent indépendants vers le commencement du Xe siècle.

L'un d'eux, Taillefer, devint comte héréditaire de ce pays, qui passa à son fils cadet, et arriva vers 975 à la maison de la Marche, dont le représentant épousa la dernière héritière des Taillefer. Ce fut ce seigneur, Boson Ier, qui imposa à ses enfants le surnom de Talleyrand, famille qui, pendant quatre siècles, gouverna la contrée.

A l'époque de l'invasion anglaise, le Périgord lutta vainement pour s'y soustraire ; il fut conquis, rendu, repris successivement par les rois de France et d'Angleterre ; puis, vendu et revendu, il arriva entre les mains de Jean de Bretagne, duc de Penthièvre, dont la nièce épousa le sire d'Albret, grand-père d'Henri IV, qui réunit définitivement ce territoire à la couronne, lors de son avènement au trône.

Pendant les troubles religieux, ce pays fut éprouvé avec une violence sans pareille, pillé et incendié, surtout quand la maison d'Albret se fut jetée avec enthousiasme dans la réforme.

Ces passions apaisées, le Périgord jouit d'une tranquillité qui ne se démentit plus.

Au remaniement général de la France en 1790, le département de la Dordogne fut formé avec l'ancien Périgord, et quelques parties de l'Angoumois et du Limousin.

Géographie

La Dordogne, 3e département français par sa superficie, fait partie de la région Aquitaine. C'est également avec 45 % de son territoire boisé, le 3e département forestier de France.

Elle est limitrophe des départements de la Haute-Vienne, de la Corrèze, du Lot, de Lot-et-Garonne, de la Gironde, de la Charente-Maritime et de la Charente.

  • Longitude : entre 0°3' ouest et 1°25' est.
  • Latitude : entre 44°35' et 45°43' nord

les dernières fiches patrimoine du département

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec le département Dordogne
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Les chambres d\'hôtes se trouvent à l\'interieur d\'une grande maison familiale rénovée, au coeur d\'une ferme, située à 13 km de Périgueux, 8 km de St-Astier, 12 km de la sortie 14 (St-Astier) de l\'A89 Bordeaux-Lyon. Gîte lieu dit boudeau
Les chambres d'hôtes se trouvent à l'interieur d'une grande maison familiale rénovée, au coeur d'une ferme, située à 13 km de Périgueux, 8 km de St-Astier, 12 km de la sortie 14 (St-Astier) de l'A89 Bordeaux-Lyon.

Lire la suite : Gîte lieu dit boudeau
publié le : 2011-06-29 22:04:28