Patrimoine historique de Perigueux

On dit que Périgueux est une des villes les plus anciennes des Gaules. Cette assertion, imprimée, répétée chaque jour, s'accrédite, et passe aujourd'hui pour une vérité incontestable. Parmi les enthousiastes du merveilleux, les uns attribuent l'origine de cette ville à Japhet, qui en serait le fondateur. Ils croient en trouver la preuve dans une tradition populaire qui attache le nom du fils de Noé aux restes d'un pont jeté sur l'Ille à l'endroit même qui sépare le jardin de la Guinguette des murs de l'abattoir. Ils supposent que Japhet construisît ce pont, sans songer que ce saint personnage, infiniment éloigné de nos contrées, n'eût pas fait probablement un si long voyage pour une œuvre si peu importante. Les autres donnent pour auteur à la ville de Périgueux un certain Petragorius, qu'ils disent être le fils d'un Tygerius, roi d'Egypte. Ces derniers ont du moins le mérite de la modération; car, d'après eux, Périgueux ne se serait élevé qu'après la ruine de Troye. Les hommes éclairés qu'une vaine exaltation ne domine point prétendent, au contraire, que cette ville est moderne, et que, semblable aux générations qui se succèdent, ses maisons et leurs maîtres ont été renouvelés bien souvent. Où est, en effet, l'antique Vésone des Celtes ? Dans le vallon de Campniac, sur la rive gauche de l'Ille, entre les deux rampes des coteaux de la Boissière et d'Ecorne-Bœuf.

C'est dans ce lieu que la placent les savans; mais qu'on s'y transporte, on n'y verra plus rien, pas même une cabane. Eh ! qu'importent les fibules, les amulettes, les anneaux, les médailles, les armures de flèches ou de dards, les tessons et autres ustensiles qu'on y déterre ! Tous ces objets ne sont qu'autant de témoins qui attestent sa destruction. Cherchera-t-on la seconde Vésone dans cette plaine qu'arrose la rivière depuis Ecorne-Bœuf jusqu'aux pieds du coteau de Beaupuy ? Cette ville s'étendait en longueur, de l'orient à l'occident, depuis l'abattoir jusqu'au pont du Toulon, et occupait en largeur, du sud au septentrion, presque toute la plaine; mais plus cette ville était grande, moins on l'aperçoit aujourd'hui. Qu'on nous montre avec assurance l'emplacement de la maison municipale, qu'on fasse sortir de terre quelques pavés, quelques fondations antiques, que prouve encore tout cela ?

Que Vésone n'est plus. La Cité, que les vainqueurs du monde honorèrent du titre d'auguste, a également disparu, et de son imposante grandeur à peine recueille-t-on quelques débris que nous nous efforçons vainement de conserver. Qu'est devenue la ville des Pétrocoriens, qui, dans le VIIe siècle, fut appelée pour la première fois Périgueux ?  Elle n'existe plus.

Les habitants de la première Vésone, se trouvant trop resserrés dans le vallon de Campniac, passèrent la rivière pour se fixer dans la plaine. Ils abandonnèrent leur berceau : cet abandon causa la perte de leur ville. Les Romains, qui, par ambition, paraissaient peu satisfaits de leur empire, dont les limites s'étendaient cependant, d'orient en occident, depuis l'Océan atlantique jusqu'aux frontières de la Perse, et, du nord au sud, depuis le Caucase jusqu'aux extrémités de l'Egypte vers l'Ethiopie, vinrent soumettre la nouvelle Vésone et lui imposer des lois. Des hordes de barbares fondirent à leur tour sur l'empire romain, l'envahirent de toutes parts, et, comme un torrent dévastateur, renversèrent sur leur passage tous les monuments précieux. Les Sarrasins, conduits par Abdérame deux ou trois siècles plus tard, parurent à Périgueux pour en multiplier les ruines. Waiffre, voulant soutenir sa révolte contre Pepin-le-Bref, et ayant cette ville sous sa domination, en fit raser les murailles. Les Normands y exercèrent aussi leurs fureurs. Les Anglais, pour venger l'humiliation de n'avoir pas été reconnus comme maîtres par les Périgourdins, saccagèrent leur ville, et les guerres civiles finirent par la renverser et la détruire. Ainsi, plus de Vésone; elle a été remplacée par cette fraction de Périgueux que nous appelons la Cité.

La ville actuelle est moderne. Elle doit son origine à un tombeau : c'est un mort qui lui donna la vie.

Le plateau qu'elle occupe n'était primitivement qu'un bois isolé où de pieux, chrétiens déposèrent avec respect la dépouille mortelle du propagateur de leur foi. Ce lieu sacré devint un objet de vénération, de pèlerinage , que la ferveur des fidèles voulut honorer d'une manière particulière: on y érigea une chapelle. La garde en fut confiée à quelques solitaires, dont le nombre s'accrut insensiblement. On y construisit ensuite un monastère, auprès duquel vinrent se grouper de nombreuses habitations. Les révolutions avec leurs vicissitudes, les guerres avec les malheurs qu'elles traînent à leur suite, multiplièrent ces habitations. Où chercher la paix, si l'asile des morts et le séjour de la vertu ne peuvent la procurer ? Cependant le tombeau de l'apôtre du Périgord ne fut pas une barrière infranchissable. Pour se garantir contre les agressions des hommes, ceux qui souhaitaient la paix appelèrent presque la guerre. En élevant un mur d'enceinte, ils excitèrent la méfiance et provoquèrent des attaques. Il fallut organiser un pouvoir pour diriger la défense. De là l'établissement du Puy-Saint-Front luttant contre Périgueux, voulant traiter avec lui de puissance à puissance, lui disputant ses prérogatives, et finissant enfin par lui ravir ses droits, même son nom.

Aussi, qu'on ne cherche point dans ce Périgueux moderne des monuments celtiques ou romains; en vain le bouleverserait-on de fond en comble, tous les efforts deviendraient inutiles : il n'en sortirait pas une médaille gauloise. Quant aux monuments romains, on n'y découvrirait que de rares débris de l'ancienne chapelle consacrée à saint Front, et cachés aujourd'hui sous le monument que nous allons décrire. Avant, nous dirons un mot du saint dont ce monument porte le nom ...

Source : Notice historique sur Saint Front Apôtre du Périgord et sur la Cathédrale par M. l'abbé Audierne en 1841.

Blason de la ville de PérigueuxPérigueux, capitale du Périgord, et aujourd'hui chef-lieu de la Dordogne, département formé de cette ancienne province et de faibles parties du Limousin, de l'Angoumois et de la Saintonge, porte:

De gueules, à deux tours d'argent surmontées d'une fleur de lis d'or.

Les restes antiques qui subsistent encore à Périgueux, prouvent que la première fondation d'une cité sur cet emplacement remonte à une époque fort reculée. Il ne paraît pas douteux que ces restes n'aient appartenu à l'ancienne Vesuna des Gaulois et des Romains, ruinée par les barbares sous Honorius. A cette première cité succéda Petrocorii qui prit le nom des peuples de son territoire. C'est non loin de ses murs que Pépin remporta sur les Aquitains, en 768, année de sa mort, la victoire qui réunit le Périgord à la couronne. Périgueux jouit longtemps de grands privilèges, parmi lesquels on comptait celui de battre monnaie. Disputée par les Français et les Anglais, cette ville resta définitivement aux premiers sous Charles V, et fut, en 1575, une des huit places de sûreté accordées aux huguenots.

Description de Perigueux

Perigueux, commune Française du département dordogne avec 43 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

Vesona (nom gaulois), puis Vesunna (nom romain), et finalement Civitas Petrocorii, ville des Petrocorii, fut en fait occupée dès la préhistoire. Elle fut une station sur la voie romaine allant d'Agen à Périgueux, citée dans l'itinéraire d'Antonin et la table de Peutinger, puis le siège à partir du III° siècle de l'évêché de Petragoricensis. La ville moderne est dans la vallée, au bord de la rivière Isle, alors que la ville antique se trouvait sur le plateau qui la domine. Cette configuration est très fréquente. On peut encore voir de nombreux restes antiques, comme les arènes du III° siècle, transformées en un square de forme elliptique, des morceaux de remparts, et il existe même une rue Romaine où l'on peut encore voir des fragments de mur gallo-romain. La porte Normande et la porte de Mars sont des arcs romains.

On compte 19 lieux-dits à Perigueux : le pigeonnier ; les landes ; les vergnes ; valadou ; beaupuy ; les sauterelles ; saint angel ; cap blanc ; la petite monzie ; barbadeau ; grand puy bernard ; grandes arcades ; lac claude ; les jambes ; les jaures ; les veynassieres ; petit paradis ; petit puy bernard ; petit puy rousseau.

Edifices, monuments classés à Perigueux

Bâtiments classés de Perigueux (Source open data), Perigueux possède 44 bâtiments ou espaces classés. On peu citer :

  1. référence officielle : PA00082724 ;
  2. référence officielle : PA00082725 ;
  3. référence officielle : PA00082726 ;
  4. référence officielle : PA00082727 ;
  5. Couvent de Sainte-Marthe référence officielle : PA00082728 ;
  6. référence officielle : PA00082729 ;
  7. (Lammary (rue) ; Limogeanne (rue) 12) référence officielle : PA00082730 ;
  8. (Paris (avenue de) 2) référence officielle : PA00082731 ;
  9. (Barbecane (rue) 14) référence officielle : PA00082732 ;
  10. (Constitution (rue de la) 7) référence officielle : PA00082733 ;
  11. (Plantier (rue du) 24) référence officielle : PA00082734 ;
  12. (Plantier (rue du) 14) référence officielle : PA00082735 ;
  13. référence officielle : PA00082736 ;
  14. référence officielle : PA00082737 ;
  15. (Aubergerie (rue) 6) référence officielle : PA00082738 ;
  16. Immeuble (Calvaire (rue du) 1 ; Saint-Roch (rue) 5) référence officielle : PA00082739 ;
  17. Immeuble (Denfert-Rochereau (rue) 3) référence officielle : PA00082740 ;
  18. Immeuble (Harmonie (rue de l') 1) référence officielle : PA00082741 ;
  19. Immeuble (Plantier (rue du) 3) référence officielle : PA00082742 ;
  20. Immeuble (Sagesse (rue de la) 8) référence officielle : PA00082743 ;
  21. (Saint-Front (rue) 10) référence officielle : PA00082744 ;
  22. Maison (Calvaire (rue du) 3) référence officielle : PA00082745 ;
  23. Maison (Clautre (place de la) 7 ; Calvaire (rue du)) référence officielle : PA00082746 ;
  24. Maison référence officielle : PA00082747 ;
  25. Maison (Constitution (rue de la) 3) référence officielle : PA00082748 ;
  26. (Eguillerie (rue) 17) référence officielle : PA00082749 ;
  27. (Farges (rue des) 4) référence officielle : PA00082750 ;
  28. Maison dite Moulin Saint-Front (Georges-Saumande (boulevard) 9 ; anciennement quai de l'Isle) référence officielle : PA00082751 ;
  29. Maison des Consuls (Georges-Saumande (boulevard) 16 ; anciennement quai de l'Isle) Maison des Consuls : classement par liste de 1889 référence officielle : PA00082752 ;
  30. (Georges-Saumande (boulevard) 17 ; anciennement quai de l'Isle) référence officielle : PA00082753 ;
  31. Maison (Georges-Saumande (rue) ; Daumesnil (rue) ; Port-de-Graule (rue du) 16) référence officielle : PA00082754 ;
  32. Maison Renaissance (Limogeanne (rue) 3, 5) Maison Renaissance : classement par liste de 1889 référence officielle : PA00082755 ;
  33. Maison (Nation (rue de la) 2) référence officielle : PA00082756 ;
  34. Maison (Quais (rue des) 19) référence officielle : PA00082757 ;
  35. (Sagesse (rue de la) 1 ; Coderc (place du) 11) référence officielle : PA00082758 ;
  36. Maison (Sagesse (rue de la) 3 ; Malesherbes (rue)) référence officielle : PA00082759 ;
  37. Maison (Sagesse (rue de la) 11) référence officielle : PA00082760 ;
  38. Tour Mataguerre Tour Mataguerre : classement par liste de 1840 référence officielle : PA00082761 ;
  39. référence officielle : PA00082762 ;
  40. Vestiges de la villa gallo-romaine, dite villa des Bouquets (Bouquets (rue des)) référence officielle : PA00082763 ;
  41. Palais de Justice (Michel-de-Montaigne (boulevard) 19bis) référence officielle : PA24000015 ;
  42. (Notre-Dame (rue) 6) référence officielle : PA24000043 ;
  43. Maison référence officielle : PA24000046 ;
  44. (Georges-Pompidou (avenue) 7) référence officielle : PA24000054
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Lieux de culture à Perigueux

Musées de Perigueux, Perigueux dispose de 3 musées :

  • Musée Militaire - Souvenir du Périgord (32, Rue des Farges 24000 perigueux)
    Ouvert de janvier à mars de 14h à 18h les mercredis et samedis et d'avril à décembre de 14h à 18h du lundi au samedi
    Fermeture annuelle : Jours fériés
  • Musée Gallo-Romain de Vesunna (Parc de Vésone 24000 perigueux)
    Ouvert d'avril à juin et septembre du mardi au vendredi er 9h30 à 17h30, le week-end et jours fériés de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h, en juillet-août tous les jours de 10h à 19h, d'octobre à mars du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h, le
    Fermeture annuelle : Fermeture les 2ème et 3ème semaines de janvier, et les jours fériés d'octobre à mars
  • Musée d'Art et d'Archéologie du Périgord (MAAP) (22, Cours Tourny 24000 perigueux)
    Ouvert du 1er avril au 30septembre de 10h30 à 17h30 et le week-end de 13h à 18h. Du 1er octobre au 31 mars de 10h à 17h et le week-end de 13h à 18h, les jeudi de 12h à 14h d'octobre à mai
    Fermeture annuelle : Jours fériés

Bibliothèques de Perigueux, Perigueux possède 5 bibliothèques à proximité :

  • bibliotheque departementale de pret de la dordogne (2 et 4 rue albert pestour 24000 Périgueux)
    local situé la grenadiere
  • bibliotheque municipale annexe gour de l'arche (10 rue pierre brantome 24000 Perigueux)
  • bibliotheque municipale centrale (12 avenue georges pompidou 24000 Périgueux)
  • bibliotheque municipale annexe st georges (17 rue beranger 24000 Perigueux)
  • bibliotheque municipale annexe le toulon (20 rue forquenot 24000 Perigueux)

Cinema de Perigueux, Perigueux dispose de 1 salle de cinéma :

  • cap cinema (place francheville, 24000 perigueux)

Statistique Perigueux

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 24000
Code Insee : 24322
Longitude : 0.710973
Latitude : 45.194245
Population totale : 32294 habitants
lieu dit : 19
allee : 5
ancienne route : 1
avenue : 10
boulevard : 11
chemin : 13
cours : 4
impasse : 33
place : 31
rond point : 2
route : 5
rue : 349
square : 4

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Perigueux
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Hôtel de la Préfecture
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel de la Préfecture' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel de la Monnaie ou Maison du Gouverneur
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel de la Monnaie ou Maison du Gouverneur' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel de la Division
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel de la Division' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel de la Division
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel de la Division' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel de Nervau
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel de Nervau' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel de Fayolle
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel de Fayolle' à perigueux (dordogne 24000). L'Hôtel de Fayolle a été construit au XVIIe siècle sous le roi Louis XIII par la famille de Cablanc qui a donné plusieurs maires à la ville. Il est situé sur les anciens remparts et ses jardins en terrasse descendaient jusqu'à l'Isle. L'histoire de cet hôtel particulier est bien connue car il est resté pendant 3 siècles dans la même famille.

Hôtel d' Abzac de la Douze
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel d' Abzac de la Douze' à perigueux (dordogne 24000).

Amphithéâtre
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Amphithéâtre' à perigueux (dordogne 24000).

Maison Renaissance
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison Renaissance' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 3 rue du Calvaire
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 7 place de la Clautre rue du Calvaire
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 8 place de la Clautre rue du Séminaire
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Château Barrière
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château Barrière' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 3 rue de la Constitution
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison rue Georges-Saumande rue Daumesnil 16 rue du Port-de-Graule
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 2 rue de la Nation
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 19 rue des Quais
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 3 rue de la Sagesse rue Malesherbes
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 11 rue de la Sagesse
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Maison 9 allées de Tourny
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Maison' à perigueux (dordogne 24000).

Loge maçonnique (ancienne)
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Loge maçonnique (ancienne)' à perigueux (dordogne 24000).

Immeuble 1 rue du Calvaire 5 rue Saint-Roch
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Immeuble' à perigueux (dordogne 24000).

Immeuble 3 rue Denfert-Rochereau
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Immeuble' à perigueux (dordogne 24000).

Cathédrale Saint-Front
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Cathédrale Saint-Front' à perigueux (dordogne 24000). L'histoire de l'église Saint-Front est fort peu connue, un grand nombre de documents qui s'y rapportaient ayant été détruits au XVIe siècle pendant les guerres de religion. D'anciennes chroniques disent que saint Front, apôtre de la province et premier évêque de Vésone, qui vivait dans le 1er siècle, bâtit un oratoire sur l'emplacement actuel de la cathédrale, ou immédiatement à côté, vers le sud-ouest.

Immeuble 1 rue de l'Harmonie
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Immeuble' à perigueux (dordogne 24000).

Immeuble 3 rue du Plantier
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Immeuble' à perigueux (dordogne 24000).

Immeuble 8 rue de la Sagesse
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Immeuble' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel Saint-Astier (ancien)
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel Saint-Astier (ancien)' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel Saint-Astier (ancien)
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel Saint-Astier (ancien)' à perigueux (dordogne 24000).

Hôtel Brou de Laurière
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Hôtel Brou de Laurière' à perigueux (dordogne 24000).