cantal

Histoire

La portion de l'Auvergne qui a constitué le Cantal faisait autrefois partie de l'Arvernie, alors occupée par l'une des plus intrépides peuplades de la Gaule.

Les Arvernes résistèrent les derniers à la domination de César ; ce sont eux que ce conquérant semble avoir vaincus spécialement à Alesia, et l'héroïque Vercingétorix était sorti de leurs montagnes. Après les Goths, les Francs, les Saxons, les Sarrasins occupèrent et ravagèrent ce pays ; puis, la féodalité s'y constitua facilement, et la ville de Riom devint, dans la personne de ses comtes, suzeraine de Murat, tandis que Mauriac et Aurillac naissaient autour de monastères puissants. Bientôt les comtes d'Auvergne tentèrent de se soustraire à la domination des comtes d'Aquitaine et des rois de Paris ; mais ils durent enfin se soumettre. En 1357, lorsque les Anglais eurent envahi l'Auvergne, Aurillac, Saint-Flour, Murat se distinguèrent dans la lutte contre les ennemis de la France, et Charles VII vint plus tard remercier les habitants de ce pays de leur fidélité à la cause royale, car ils avaient, dès l'origine, embrassé le parti du roi.

Les dissensions religieuses du XVIe siècle amenèrent des guerres de ville à ville, de château à château, et causèrent de grandes souffrances à la population. Depuis cette époque, ce territoire est resté paisible sous la main des rois de France.

Lorsque l'Assemblée nationale procéda à la nouvelle division de la France, la Haute-Auvergne forma le département du Cantal.

Climat

Subocéanique et globalement frais à l'ouest et en montagne, avec une pluviométrie régulière et abondante (cumuls de 120 à 250 cm / an). Fort enneigement au-dessus de 1000 mètres. L'est du département est plus continental et plus sec mais toujours assez frais en raison des altitudes élevées.

Ruines du château de Mardogne

Du château érigé aux 12e et 13e siècles ne subsistent que quelques ruines, suite à l'incendie de 1720 et à la réutilisation des matériaux par les habitants. Ces ruines consistent en un donjon avec l'un des quatre maîtres murs, une cave voûtée, quelques pans de quatre murs principaux au milieu desquels était une cour et une grande tour carrée avec deux voûtes intactes superposées l'une à l'autre.

Ferme

Le bâtiment figure sur le cadastre de 1826 ; le logis est daté de 1831, date portée sur le linteau de porte ; cette date correspond au remaniement de la ferme ou plus certainement à la création du logis dans un bâtiment qui n'était à l'origine qu'une grange-étable.

Ferme lieu dit Salvaroque

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Ferme' à vic sur cere (cantal 15800). Le logis est constitué par la réunion (déjà réalisée a l'année 1811), de deux logis accolés. Celui de droite datant du XVIIe siècle, celui de droite quant a lui date de XVIIIe siècle.

Chapelle Notre-Dame-de-Consolation

Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Chapelle Notre-Dame-de-Consolation' à thiezac (cantal 15450). Nous trouvons dans le canton de Vie, Notre-Dame de Consolation, au-dessus du bourg de Thiézac, chapelle qui a des fresques anciennes dignes d'attention, et qui possédait autrefois une image miraculeuse de la Vierge.

Château de Longevialle

Le lieu a servi de cadre à la guerre de Cent ans et au dernier combat de Duguesclin, ce qui laisse supposer que la seigneurie existait bien avant le XVIe siècle. Le château actuel est aujourd'hui réduit à ce qu'ont voulu les constructeurs du XVIIIe siècle. C'est un édifice en U avec un corps principal et deux ailes.