Château à La force

Le château de la Force en est à deux lieues vers le couchant de Bergerac ; c'était une ancienne baronnie, qui après avoir été érigée en marquisat, fut érigée en duché & pairie en 1637, en faveur de la maison de Caumont (Géographie historique ecclesiastique et civile par Joseph Vaissète 1755).

Le bourg est bâti sur un petit plateau qui domine la Dordogne et sa vallée ; ce bourg était remarquable par son château, l'un des plus beaux de la Guyenne, et qui, par la grandeur et la solidité de ses ouvrages, méritait le nom qu'on lui avait donné. Il a été détruit de fond en comble pendant la révolution, lorsqu'un proconsul résidait à Bergerac ; on n'a respecté que ses belles écuries. Ce monument, dit M. Jouannet, n'avait rien de l'élégance moderne ; grandeur et solidité, tel était son caractère. Uniforme pour l'aspect au sud et à l'ouest, on était d'abord tenté de le croire régulièrement bâti, mais vu de près et dans tous les sens, il paraissait très-irrégulier, les angles de ses pavillons étant tous inégaux. Édifié sous Henry III, vous l'auriez cru construit d'hier, tant la pierre qui sortait des carrières de Russac, près de la Linde, avait conservé son poli et sa blancheur. Quand on mesurait l'épaisseur de ses murs et la profondeur de ses fondations, l'on était effrayé des sommes, du temps et des peines que sa construction avait dû coûter. Il fallait descendre quatre-vingts marches pour arriver aux prisons qui avaient été établies sur les premières assises. L'extérieur était simple et majestueux ; mais on avait prodigué dans l'intérieur les prodiges de la peinture et de la sculpture. Le château de la Force avait été fondé par le même maréchal, Jacques de Caumont la Force, qui échappa comme par miracle au massacre de la Saint-Barthélemy, et se trouva trente-huit ans après dans le carrosse de Henry IV, lorsque ce meilleur des princes fut assassiné. On y conservait comme un détestable monument de notre histoire, l'affreux couteau avec lequel ce parricide avait été commis.

On rapporte l'origine de la maison de Caumont, soit à un fils puîné d'Archambaud II, comte de Périgord, qui mourut en 1289, soit aux anciens barons de Lauzun, en Agénais. Cette terre avait passé dans la maison de Beaupoil-Saint-Hilaire. Philippote de Beaupoil la porta en mariage, l'an 1550, à François de Caumont, fils de Charles, seigneur de Castelneau et de Jeanne de Pérusse-Descars, qui fut père du maréchal de ce nom. La famille des ducs de la Force a fourni plusieurs personnages distingués. Outre le maréchal (Jacques de Caumont), en faveur duquel la terre de la Force fut érigée en duché-pairie, l'an 1637, on cite un de ses fils qui fut, comme lui, un grand homme de guerre, et un de ses petits-fils (Henry-Jacques Nonpar de Caumont), qui fut membre de l'Académie française, et fondateur de celle de Bordeaux. On doit citer encore Charlotte-Rose de Caumont, morte en 1724, comme s'étant fait un nom dans la république des lettres, par ses romans, ses contes et d'autres ouvrages.

Source : Histoire de France, ou l'Aquitaine depuis les Gaulois par de Verneilh-Puiraseau

Château à La force
Crédit photo : pierre bastien (Château, la force)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Château, Château connu comme l'un des plus beaux de la Guyenne, et qui, par la grandeur et la solidité de ses ouvrages, méritait le nom qu'on lui avait donné. Il a été détruit de fond en comble pendant la révolution, lorsqu'un proconsul résidait à Bergerac ; on n'a respecté que ses belles écuries. la force, dordogne

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 34641
  • item : Château
  • Localisation :
    • Aquitaine
    • Dordogne
    • La Force
  • Code INSEE commune : 24222
  • Code postal de la commune : 24130
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Date de protection : 1932/04/11 : classé MH
  • Date de versement : 1993/06/11

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Un élément répertorié fait l'objet d'une protection : pavillon
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété d'une personne privée 1992
  • Détails : Le pavillon d' entrée : classement par arrêté du 11 avril 1932
  • Référence Mérimée : PA00082562

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de pierre bastien est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Château à La force. par pierre bastien
Château, la force
Château à La force. par pierre bastien
Château, la force
Château à La force. par pierre bastien
Château, la force

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.