Château lieu dit Château de Bossy à Cesny bois halbout

Ce château date du XVIIIe siècle, il a fait l'objet de remaniement au XIXe. On ne trouve que peu d'informations sur son histoire. Seul quelques récits sur l'histoire de la région permettent de lier le nom de Bossy à la région vers le XVe siècle.

Dictionnaire universel de la noblesse de France

Robert Le Normand, écuyer, sieur de Bossy, acquit plusieurs héritages en la paroisse de Cesny, en Cinglois (en Cinglais, Cesny-Bois-Halbout), et autres paroisses, en 1488 , 1489 et 1497. Il épousa-demoiselle Jean ne du Bourg, fille de Robert du Bourg, sieur de Tracy, baron de Messey. Elle était Veuve dudit Robert Le Normand, le pénultième février 1503, époque à laquelle elle lit l’acquisition de 15 sols tournois de rente. De leur mariage sont provenus ...

Source : Dictionnaire universel de la noblesse de France par Jean-Baptiste-Pierre Courcelles 1822.

Formation de Cesny-Bois-Halbout

Cette paroisse doit être fort ancienne; elle comprenait jadis presque toute la forêt de Cinglais, s'étendant jusqu'à la limite sud de l'ancien territoire de Brètheville-sur-Laize, en longeant, à l'ouest, ceux de Cingal et de Barbery.

C'est une des possessions de la puissante maison de Tesson, faisant partie de leur Baronnie de Thury, « avec Grimbosq et Cinglais » (Histoire de la Maison d'Harcourt, p. 1207.)

Une charte de l'abbaye de Fontenay nous apprend que du vivant de Guillaume-le-Conquérant, Raoul Tesson Fitz Erneiz Ier, et Hacvise, veuve de son frère Robert Ier, avaient donné à ladite abbaye la dixme d'un haras (Equariae), qu'ils avaient à Cesny. Robert Fitz Erneiz VI y ajouta, en 1217, l'église dudit Cesny, avec les dixmes et coutumes, plus dix acres de terre en dépendantes, et la dixme d'un moulin. ( Gall. Christ. , XI, instr. col. 334, etc., etc. )

La charte dit « Cidernaium... et ecclesiam de Ciderneio; » on trouve ailleurs Cierneium, qu'on traduisait alors Cierney; les habitants prononcent encore communément Ciesny.

Il paraît que de la famille des Tesson, la terre de la Motte de Cesny dut passer peu après, à celle des Crespin (avec la Baronnie de Thury, à peu près entière ?) par suite du mariage de Jean Crespin, avec Jeanne Tesson, en 1256. (Histoire de la Maison d'Harcourt, p. 20027)

Séparée de Thury avec Grirnbosq, pour former la dot de Jeanne Crespin, mariée à Guy de Tournebu (en 1280 ?) elle fut alors érigée en Baronnie distincte, sous les noms susdits de la Motte de Cesny et Grimbosq.

Dans ce nouvel état, elle a été transportée des Tournebu aux d'Harcourt, par l'effet du double mariage de Guillemette de Tournebu avec Guillaume de Tilly, et de Jeanne de Tilly, leur fille unique, avec Philippe de Harcourt, vers 1375.

La Baronnie de la Motte de Cesny était encore dans la maison de Tournebu en 1456.

IL subsiste à peine actuellement quelques anciens vestiges du château de Cesny, et sa démolition doit remonter à une époque reculée ; il paraît pourtant qu'il existait encore en 1579. Il est probable qu'il aura été abandonné à l'époque où la branche aînée d'Harcourt-Beuvron s'établit à Fresnè-le-Puceux, par suite du mariage de Guy d'Harcourt avec Marie de St.Germain, en 1546.

L'église actuelle de Cesny paraît être du XIIe siècle.

Le Livre Pelut mentionne , en son temps, le patronage de l'abbaye de Fontenay.

Sur la partie nord du territoire de Cesny-en-Cinglais, s'est formé, d'abord à l'état de hameau, le bourg actuel du Bois-Halbout.

Le Bois-Halbout ne fut probablement, dans son origine, que ce que son nom désigne, un bois possédé par un personnage de ce nom de Halbout; et ce personnage, sans doute aussi, dut être le même qui a laissé pareillement son surnom à la paroisse contiguë, de Fontaines, de laquelle il était Seigneur, au temps de Guillaume-le-Conquérant, et que nous retrouverons en son lieu.

Le Bois-Halbout a dû toute son importance à son hôpital et à sa halle.

L'hôpital de Saint-Jacques du Bois Halbout est une fondation des Tesson, et sa destination primitive fut celle d'une léproserie.

L'établissement existait déjà en 1165, et possédait des biens, dont l'administration fut, alors même, et sur la demande des lépreux, confiée, par Robert Fitz Erneiz, son fondateur présumé, aux religieux de l'abbaye du Val, qui l'ont conservée jusqu'à nos jours. L'établissement était gouverné par un religieux de ladite abbaye, nommé par le Seigneur temporel, sur deux sujets présentés par elle, même sur double présentation, si les premiers candidats présentés ne lui convenaient pas. Tous les ans, après la St.-Michel, le religieux gérant devait rendre ses comptes audit Seigneur, etc.

L'hospice possédait des fiefs, terres et Seigneuries. Il est de tradition qu'il tenait ses plaids, et qu'on disait vulgairement: « L'office des Seigneurs pauvres du Bois-Halbout. »

Le religieux administrateur de l'hospice prenait le titre de Prieur, et l'hospice lui même n'était le plus communément appelé que la Prieuré.

La chapelle de l'hospice du Bois-Halbout, paraît offrir les caractères de l'architecture du XIIe siècle, et doit être contemporaine de sa fondation.

Nous ne connaissons point l'époque de l'établissement de la halle de Bois-Halbout; il dut être postérieur à celui de l'hospice, et en fut vraisemblablement une conséquence.

Le Bois-Halbout, dépendance de Cesny-en-Cinglais, comme on l'a vu, a dû suivre en tout le sort de la Baronnie, dite de la Motte de Cesny, et passer successivement, avec les autres terres de cette même Baronnie, de la maison de Tesson à celle d'Harcourt, par les Crespin, les Tournebu et les Tilly.

Le Bois-Halbout est en communication avec Breitheville-sur-Laize, par un grand et bon chemin, qui se prolonge au N.-E. par le territoire de Quilly, jusqu'à la route de Falaise à Caen. Il serait grandement utile au pays de le faire prolonger également, par son extrémité opposée, vers le sud, de manière à y aller rencontrer l'Orne et la route de Falaise à Vire, au lieu appelé le Pont d'Ouilly.

Source : Mémoires par Société des antiquaires de Normandie 1837.

Château  lieu dit Château de Bossy à Cesny bois halbout
Crédit photo : michel (Château, cesny bois halbout)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Château, Ce château date du XVIIIe siècle, il a fait l'objet de remaniement au XIXe. On ne trouve que peu d'informations sur son histoire. Seul quelques récits sur l'histoire de la région permettent de lier le nom de Bossy à la région. cesny bois halbout, calvados

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 12051
  • item : Château
  • Localisation :
    • Basse-Normandie
    • Calvados
    • Cesny-Bois-Halbout
  • Lieu dit : Château de Bossy
  • Code INSEE commune : 14150
  • Code postal de la commune : 14220
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 2 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 18e siècle
    • 19e siècle
  • Enquête : 1986
  • Date de versement : 1987 AVANT

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 3 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
  • Couverture : On remarque 6 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • croupe
    • toit en pavillon
    • noue
    • flèche carrée
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • ardoise
    • tuile plate
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • Etage type : 1 étage carré
  • Escaliers : 3 types d'escaliers différents sont présent sur le site :
    • escalier tournant
    • escalier hors-oeuvre
    • escalier tournant à retours
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'sculpture'
  • Ornementation :
    • La seule ornementation connue est 'blason'
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • Plan Type 'plan symétrique'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 2 informations diverses sont disponibles :
    • couronne de marquis
    • supports type lions affrontés propriété privée
  • Référence Mérimée : IA00000589

Le dossier complet est disponible : Conseil régional de Basse-Normandie - Direction de l'inventaire général du patrimoine culturel13 bis, rue Saint-Ouen 14052 Caen Cedex 04 - 02.31.38.39.30

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de michel est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.