Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris à La celle les bordes

La Celle-les-Bordes (Seine-et-Oise, arrondissement de Rambouillet, canton de Dourdan), sur la lisière orientale de la forêt de Rambouillet, vestige le plus important de l'ancienne forêt d'Yveline (Equalina silva), d'où le nom de la Celle-Yveline que lui donne le Polyptyque ; une quarantaine d'années auparavant, un diplôme de Charlemagne (774) nomme ce village la Celle-Saint-Germain, sans doute en raison du vocable de son église.

Source : Polyptyque de l'abbaye de Saint-Germain des Prés, rédigé au temps de l'abbé Irminon et publié par Auguste Longnon 1886-1895

Vers 800, l'église appartient à saint Germain des prés ; reconstruite après la guerre de Cent Ans et dédicacée en 1524 ; l'église figure parmi les cures dans le pouillé de Paris dès le XIIIe siècle, alors qu'au IXe siècle elle dépendait apparemment d'un prieuré dont la localisation n'est plus possible actuellement.

Source : Ministère de la culture.

Ronqueux nous mène près du territoire de la commune de la Celle-les-Bordes, et nous rentrons dans l'ancien diocèse de Paris. Le village de la Celle est situé dans une petite vallée dominée au nord par la plaine et bordée jadis par des vignes. Le voisinage de la forêt de Rambouillet ou d'Yveline lui a fait donner le nom de Cella Equalina ; la proximité de Cernay-la-Ville, celui de Cella ad Sarnetum les vieux souvenirs de saint Germain lui ont valu le surnom de Cella Sancti Germani. Peut-être donnée à saint Germain lui-même par Childebert, cette terre appartenait à l'abbaye Saint-Germain, et il est constant que, du temps même de Charlemagne, il y avait deux paroisses et deux églises dans la commune, celle de la Celle et celle des Bordes. L'église des Bordes n'existe plus. Les seigneurs de la Celle étaient les de Harville. Le premier paraît être Claude de Harville, également seigneur de Palaiseau (1580).

Le château de brique et de grès a été récemment vendu à la maison de Bonnelles ; quant à l'église, elle a été dévastée à la Révolution. Parmi les seigneurs des Bordes, on cite Alexandre des Bordes, parent de l'illustre Guy de Lévis, et Philippe des Bordes (1326), dont la femme est inhumée dans l'église de la Celle. L'ancien château-fort des Bordes, qui appartenait, avant la Révolution, aux maîtres de Bonnelles, a passé entre les mains du représentant Calès, de la bande noire, de M. Bar, du comte de Wall. Le propriétaire actuel, M. Flury, a fait élever au milieu du parc un nouveau château mais il reste de l'ancien la porte principale, flanquée de deux tours, et des bâtiments convertis en communs.

Source : Chronique d'une ancienne ville royale Dourdan : capitale du Hurepoix / par Joseph Guyot 1869.

Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris à La celle les bordes
Crédit photo : JPdR43 (Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris, la celle les bordes)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris, Vers 800, l'église appartient à saint Germain des prés ; reconstruite après la guerre de Cent Ans et dédicacée en 1524 ; l'église figure parmi les cures dans le pouillé de Paris dès le XIIIe siècle, alors qu'au IXe siècle elle dépendait apparemment d'un prieuré dont la localisation n'est plus possible actuellement. la celle les bordes, yvelines

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 126301
  • item : Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris
  • Localisation :
    • Ile-de-France
    • Yvelines
    • La Celle-les-Bordes
  • Adresse : place de la Celle
  • Code INSEE commune : 78125
  • Code postal de la commune : 78720
  • Ordre dans la liste : 2
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • église
    • église paroissiale
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Enquête : 1983
  • Date de protection : 1981 : inscrit MH
  • Date de versement : 1991/09/18

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 7 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • brique
    • pierre de taille
    • meulière
    • pierre
    • silex
  • Couverture : On remarque 9 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • croupe
    • toit en pavillon
    • croupe polygonale
    • noue
    • pignon couvert
    • toit polygonal
    • pignon
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • ardoise
    • tuile plate
  • Autre a propos de la couverture : 3 modes de couvrement répertoriés :
    • voûte d'ogives
    • voûte en berceau
    • lambris de couvrement
  • Etages :
    • Etage type : 2 vaisseaux
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • Plan Type 'plan allongé'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété publique
  • Auteur de l'enquête MH : Fritsch Julia
  • Référence Mérimée : IA00070085

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de JPdR43 est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par JPdR43 :

La Celle les Bordes - Eglise Saint Germain de Paris

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris à La celle les bordes. par JPdR43
Eglise Paroissiale Saint Germain-de-Paris, la celle les bordes
Description par JPdR43 :

La Celle les Bordes- Eglise Saint Germain de Paris - nef.

XVIe siècle – bois

La charpente en forme de berceau renversé est typique de l’architecture locale


Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.