Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise

Description de l'église

(*) Voici quelles sont les principales dimensions de l'église de Saint-Maclou :
Longueur totale : 52 m 30
Longueur du transept : 26 m 40
Largeur totale : 32m 40
Largeur de la nef : 7 m 70
Largeur du bas-côté nord : 10m
Largeur du bas-côté sud : 5m 20
Largeur du transept : 5m 70
Largeur du déambulatoire : 3m 40
(**) A cette époque :
Longueur de l'église 44 m ~
Largeur 17 m ~

La construction successive des diverses parties de l'église de Saint-Maclou peut faire aisément comprendre pourquoi son plan actuel affecte une disposition assez singulière. Ce plan comprend une nef flanquée au nord d'un double collatéral et au sud d'un seul bas-côté, un transept et un choeur entouré d'un déambulatoire qui communique avec quatre chapelles rayonnantes. Le bas-côté méridional renferme des chapelles dont la profondeur varie par suite de la direction oblique du mur extérieur. Les chapelles qui se trouvent dans le bas-côté nord sont moins irrégulières, mais celle de la Passion est plus vaste que les autres ; elle s'élève à côté de la façade du monument.

Trois portails donnent accès dans la nef et les bas-côtés de l'église ; deux autres portes s'ouvrent dans les croisillons du transept et le clocher est adossé à la partie centrale de la façade (*). Le plan de l'église était beaucoup plus simple au XIIe siècle (**). Il se composait alors d'une nef, de deux bascôtés , d'un transept et d'un choeur dont le déambulatoire renfermait cinq chapelles-rayonnantes. On peut aisément restituer les anciennes dispositions de la nef et du sanctuaire, qui ont subi peu de modifications importantes depuis l'époque de leur construction, en rétablissant la cinquième chapelle rayonnante et en retranchant les saillies formées par la sacristie ainsi que par le petit porche du croisillon sud. Le plan primitif des autres parties du monument est plus difficile à découvrir. Toutefois, on peut être certain que la nef renfermait au moins cinq travées, car on voit encore cinq formerets du XIIe siècle au-dessus des fenêtres qui éclairent au nord le vaisseau central.

La largeur des bas-côtés primitifs devait être en rapport avec celle du déambulatoire. La façade, les piliers et les fenêtres étaient sans doute conçus dans le style généralement adopté par les architectes de la région à cette époque. C'est ainsi que nous avons été conduit à reconstituer le plan de l'église de Saint-Maclou, tel qu'il devait être au XIIe siècle. L'édifice conserva, du reste, toute la régularité de ses proportions jusqu'au XVIe siècle. La nef, divisée en sept travées, est recouverte d'une série de croisées d'ogive séparées les unes des autres par des doubleaux en tiers-point. Les nervures de ces voûtes sont garnies de fines moulures et leurs clefs sont ornées d'étoiles et d'écussons, sauf celles des trois dernières travées qui représentent saint Maclou, la lune et le soleil. Le style de la nef n'est pas homogène et porte l'empreinte de deux époques bien distinctes ; les deux travées voisines de la façade ont été construites au XVe siècle et les cinq autres appartiennent au XVIe siècle. La première travée a seule conservé sa voûte du XVe siècle ; elle est soutenue par deux lourdes piles octogonales, flanquées de quatre minces colonnettes.

Ces piliers étaient destinés à épauler le clocher et le mur de la façade. Pour se rendre compte des dispositions que la nef aurait dû présenter, si elle avait été rebâtie tout entière au XVe siècle, il faut examiner l'élévation de la seconde travée du nord. Elle se compose d'un arc en tiers-point, orné de gorges et de tores amincis, qui repose d'un côté sur la grosse pile octogonale et de l'autre sur une colonne isolée dont le chapiteau est formé d'une guirlande de feuillages découpés à jour. Deux petites colonnettes aplaties étaient engagées dans le fût de la colonne ; l'une d'elles a été supprimée. Au-dessus de la grande arcade s'ouvre une longue fenêtre en tiers-point, complètement bouchée, dont le meneau central soutient deux petits arcs trilobés, accompagnés de soufflets et de mouchettes. Un cordon de feuilles de vigne règne sous l'appui de la baie. Cette ordonnance ne se reproduit pas dans la seconde travée méridionale, éclairée par une large fenêtre à remplage flamboyant, parce qu'elle a été modifiée à l'époque de la reconstruction de la nef.

Toutes les autres travées sont conçues dans un style bien différent, mais le caractère de leur architecture suffit à prouver qu'elles n'ont pas été élevées d'un seul jet. Les travées du nord appartiennent à la première moitié du XVIe siècle ; celles du sud sont contemporaines de la dernière période de la Renaissance, comme on peut le constater en examinant les sculptures de leurs chapiteaux. Elles sont formées d'un, arc en cintre surbaissé, garni d'un grand nombre de moulures et soutenu sur des colonnes isolées. Chacune de ces colonnes est flanquée d'un pilastre destiné à recevoir les nervures et les doubleaux des voûtes. Dans la partie reconstruite au XVIe siècle, la nef est éclairée par une série de baies en tiers-point, assez basses, garnies de deux meneaux et d'un oculus.

Du côté de la façade s'ouvre une grande rosace dont le remplage est entièrement moderne. Les chapiteaux des pilastres adossés aux travées du nord offrent une grande ressemblance avec ceux du bas-côté voisin. Ils sont rehaussés de figures humaines et de bouquets de feuillages très élégants. On remarque au-dessous de leur bague une feuille d'acanthe placée au milieu d'un triangle. Les pilastres des travées méridionales sont couronnés par des têtes d'anges entourées de feuillages et par de riches chapiteaux composites d'un style assez lourd. Le troisième pilier est orné d'un bas-relief qui représente saint Eustache, debout au milieu d'une rivière : à droite et à gauche un lion et un loup emportent ses enfants. La décoration de la nef était anciennement complétée par des chapiteaux qui surmontaient les colonnes isolées à la hauteur de la retombée des grandes arcades. En effet, il est établi par une pièce dont nous avons transcrit le texte, que la fabrique fit supprimer, en 1783, « les grosses corniches chargées d'ornements qui coupaient les piliers par la moitié ». On entreprit à la même époque de retailler les pilastres des travées méridionales pour les faire filer jusqu'à l'entablement supérieur. Nous rappellerons également que le carrelage actuel de la nef fut posé à la fin de l'année 1783.

Il peut paraître utite de rechercher l'ancienne disposition du vaisseau central de l'église au XIIe siècle, car on ne doit pas mettre en doute l'existence d'une nef élevée en même temps que le transept et le sanctuaire. Si l'on en juge par les cinq arcs formerets primitifs qui encadrent encore les voûtes du côté nord, il est certain que la nef était recouverte, au XIIe siècle, d'une série de croisées d'ogive. Ses piliers devaient être formés d'un faisceau de douze colonnes, comme ceux des églises de Bury et de Saint-Germer, de la Villetertre (Oise), de Poissy et de Chars (Seine-et-Oise). Il est bien probable que les grandes arcades décrivaient une courbe en tiers-point et que les fenêtres étaient en plein cintre. Cette nef primitive se conserva intacte jusqu'au moment où la façade fut rebâtie pendant le cours du XVe siècle ; ses travées du nord disparurent dans la première moitié du XVIe siècle, mais ses voûtes et ses travées méridionales ne furent démolies que vers 1570.

 

Source :

  • Titre : Monographie de l'église Saint-Maclou de Pontoise
  • Auteur : Lefèvre-Pontalis, Eugène (1862-1923)
  • Éditeur : Impr. de A. Paris (Pontoise)
  • Date d'édition : 1888

Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise
(Cathédrale Saint-Maclou, pontoise)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Cathédrale Saint-Maclou, Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Cathédrale Saint-Maclou' à pontoise (val d'oise 95000). pontoise, val d'oise

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 152577
  • item : Cathédrale Saint-Maclou
  • Localisation :
    • Ile-de-France
    • Val-d'Oise
    • Pontoise
  • Code INSEE commune : 95500
  • Code postal de la commune : 95000
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • église
    • cathédrale
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Date de protection : 1840 : classé MH
  • Date de versement : 1993/05/14

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Ancienne église Saint Maclou. Dans l'agglomération nouvelle de Cergy Pontoise. 18 04 1914 (J.O.)
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune 1992
  • Photo : 6d7d91ee0d88e68ae61bcd6fb169abb3.jpg
  • Détails : Cathédrale Saint-Maclou : classement par liste de 1840
  • Référence Mérimée : PA00080163

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par webmaster
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Description par webmaster :

Pontoise : Eglise St Maclou du 12 au 16.e S. cle. N ° Atget : 6339. 1902. Photographie positive sur papier albuminé d'après négatif sur verre au gélatinobromure ; 17,1 x 21,7 cm (épr.). [Cote : BNF - Est. Eo 109b bte 28 ; n ° micr. T041942] Op

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par webmaster
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Description par webmaster :

Pontoise : Eglise St Maclou XVI.e S.cle. N ° Atget : 6340. 1902. Photographie positive sur papier albuminé d'après négatif sur verre au gélatinobromure ; 21 x 17,3 cm (épr.). [Cote : BNF - Est. Eo 109b bte 28 ; n ° micr. T041943] Opaline 0206

Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par webmaster
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Description par webmaster :

Pontoise : Eglise St Maclou du 12 au 16.e S. cle. N ° Atget : 6355. 1902. Photographie positive sur papier albuminé d'après négatif sur verre au gélatinobromure ; 17,1 x 21,5 cm (épr.). [Cote : BNF - Est. Eo 109b bte 28 ; n ° micr. T041945] Op

Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par webmaster
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Description par webmaster :

Pontoise : Eglise St Maclou XVI.e S.cle. N ° Atget : 6337. 1902. Photographie positive sur papier albuminé d'après négatif sur verre au gélatinobromure ; 21,3 x 17,3 cm (épr.). [Cote : BNF - Est. Eo 109b bte 28 ; n ° micr. T041947] Opaline 02

Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise
Cathédrale Saint-Maclou à Pontoise. par Lumière du matin
Cathédrale Saint-Maclou, pontoise

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.