Couvent de la Visitation à Condrieu Rhone

La Révolution ayant fermé toutes les églises de France, celle de Condrieu ne trouva pas grâce devant cette sentence générale. Pendant les excès révolutionnaires, elle servit à plusieurs usages; sa vaste étendue engagea les chefs qui gouvernaient la ville, en l'an VI, à en faire le lieu de réunion de l'assemblée électorale du département du Rhône, ayant pour but les nominations prescrites parla loi du 19 ventôse précédent. Cette assemblée eut lieu le 20 germinal an VI, ou 8 avril 1798.

L'esprit de parti qui s'y manifesta produisit une scission qui divisa l'assemblée en trois parties ; celle qui continua ses opérations dans cette église fut la plus nombreuse. La seconde se tint dans la chapelle des Pénitents, dits de Confalons, dont le bâtiment qui était attenant à la chapelle est occupé par les Frères de la doctrine chrétienne. La troisième eut lieu dans une salle du couvent de la Visitation. Néanmoins, il n'y eut que les élections faites dans la chapelle des Pénitents qui furent sanctionnées par le Corps législatif, le 22 floréal suivant ; celles des autres assemblées furent annulées.

Les ruines du vieux château qui couronnait la ville sont assez importantes pour faire juger de ce qu'il dut être lorsqu'il était garni de murs, de tours et de tous les moyens de défense qu'exigeaient les guerres de ce temps.

La chapelle de ce château, sous le titre de Saint-Jean, était aussi ancienne que lui, une charte de 1288 en fait mention; elle fut démolie en 1570 et n'a pas été rebâtie.

La partie environnante de ce château, du côté du nord , sert de cimetière à la ville de Condrieu ; l'emplacement qu'occupe ce lieu de repos avait servi antérieurement à un couvent de Récollets. Cet ordre prit naissance sous le nom de Frères mineurs, approuvés par le pape Clément VIII. Ils établirent une de leurs résidences à Condrieu, à la suite du passage des frères Saint-Bonaventure, qui, profitant d'un bref de S. S., obtenu par le père Nathanel, rentrèrent de la province d'Aquitaine dans celle du Lyonnais, qui était la leur ; après avoir passé par le bourg Saint-Andéol, ils vinrent loger à Condrieu, chez Mad. de la Bastie. Cette dame les sollicita d'établir dans cette ville un couvent de leur ordre, et pour leur en faciliter les moyens, joignit à cette demande, entre autres dons, celui d'une chapelle qu'elle avait fait élever pour un ermite, et que les pénitents possédaient alors. M. de Villars et M. Désargues figurent aussi parmi les bienfaiteurs de ce monastère naissant, qui fut fondé en 1603. La chapelle fut agrandie l'année suivante, et mise dans l'état où elle était avant la révolution. Les bâtiments, construits dans le seizième siècle, étaient vastes et réguliers ; le lieu où ils étaient placés présentait un point de vue extrêmement agréable.

Condrieu possède encore de nos jours un couvent dit de la Visitation, dont la fondation remonte en l'année 1629. Les religieuses furent tirées de la maison mère de Bellecour, à Lyon. A l'époque de la révolution, elles étaient au nombre de vingt-sept et six sœurs agrégées ; le local qu'elles occupaient était vaste par l'adjonction du château de la Bastie, ancienne propriété de la maison d'Arces, qu'elles achetèrent, en 1659, du comte d'Oraison. La chapelle qui existe encore date de 1664. Cette communauté a compté au nombre de ses supérieures, deux dames de la maison de Villars, et le couvent doit sa fondation à cette famille. Leurs revenus, qui étaient considérables, leur permettaient de faire de grandes aumônes. Elles ont été les fondatrices du couvent du même ordre à Sainte-Colombe.

L'an 1600 environ, Condrieu vit s'établir dans ses murs une confrérie de pénitents blancs, sous le vocable de Notre-Dame-du-Confalon. Lors de l'institution des Récollets, ils furent obligés de céder leur chapelle qu'ils tenaient de Mad. d'Oraison, et s'établirent provisoirement dans l'église paroissiale. Ce ne fut que par la suite qu'ils firent construire la chapelle dont ils ont joui jusqu'en 1715.

En 1555, la ville de Condrieu voulut aussi avoir un collège, et pour réaliser ce projet, elle acheta la majeure partie de la propriété d'une dame Marie Béraud, veuve de Guillaume de la Tour. Les sieurs Floris-Chol et Claude Boux furent les syndics organisateurs de cet établissement.

Diverses causes contribuèrent à affaiblir les avantages que l'on était en droit d'attendre de cette utile institution ; elle déclinait de plus en plus lorsque, pénétré de toute la perte qu'éprouverait la ville, un M. Besson fit don d'une somme de 8,280 livres, pour servir à la réparation des bâtiments, et pour assurer le traitement d'un ou deux instituteurs ; il prit l'engagement d'instruire lui-même, ou de faire instruire les élèves, à condition qu'on lui abandonnerait la maison et le jardin du collège. Plus tard, en 1740, cette somme fut affectée à l'achat de deux domaines qui furent donnés à l'hôpital, à la charge de payer au collège une rente de 600 livres; cette rente fut exactement soldée.

Le 15 janvier 1756, les Frères de la doctrine chrétienne prirent possession de cet établissement, et la satisfaction générale sanctionne journellement les louables efforts des Frères qui se sont succédés dans la direction de cette excellente institution.

Source : La France par cantons et par communes: Département du Rhône par Théodore Ogier 1856.

Couvent de la Visitation
Crédit photo : (Couvent de la Visitation, condrieu)


Heritage listed, historical monument, or having been under investigation

Informations structurelles

Couvent de la Visitation, Condrieu possède encore de nos jours un couvent dit de la Visitation, dont la fondation remonte en l'année 1629. Les religieuses furent tirées de la maison mère de Bellecour, à Lyon. A l'époque de la révolution, elles étaient au nombre de vingt-sept et six sœurs agrégées. condrieu, rhone

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 116994
  • item : Couvent de la Visitation
  • Localisation :
    • Rhône-Alpes
    • Condrieu
  • Adresse : rue de Belfort
  • Code INSEE commune : 69064
  • Code postal de la commune : 69420
  • Ordre dans la liste : 2
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : couvent
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • La construction date principalement de la période : 17e siècle
  • Date de protection : 1988/04/27 : inscrit MH
  • Date de versement : 1993/12/03

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • Aucune information disponible.
  • Couverture :
    • Aucune information disponible.
  • Materiaux (de couverture) :
    • Aucune information disponible.
  • Autre a propos de la couverture :
    • Aucune information disponible.
  • Etages :
    • Aucune information disponible.
  • Escaliers :
    • Aucune information disponible.
  • Décoration de l'édifice :
    • Aucune information disponible.
  • Ornementation :
    • Aucune information disponible.
  • Typologie :
    • Aucune information disponible.
  • Plan :
    • Aucune information disponible.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • Aucune information disponible.
  • Parties constituantes étudiées :
    • Aucune information disponible.
  • Utilisation successives :
    • Aucune information disponible.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété d'une société privée 1992
  • Détails : Couvent de la Visitation (cad. AB 794) : inscription par arrêté du 27 avril 1988
  • Référence Mérimée : PA00117747

Contributions des internautes

Photo de Dominique Robert est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information



Source: base Mérimée et contribution des internautes.
Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.


L'histoire est votre passion, vous connaissez ce lieu ! Proposez-nous les dates et évènements qui marquent son histoire en cliquant ici. Elles seront publiées après modération et incluses à la frise chronologique du monument.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.