Eglise Saint-Gilles à Malestroit

Malestroit, autrefois ville fortifiée, trois fois prise et démantelée par le duc de Mercoeur. Cette petite ville, bâtie sur l'Oust, que l'on y franchit, a donné son nom à une famille célèbre en Bretagne et qui portait pour devise héraldique : Quae numerat nummos, non male stricta domus, jeu de mots emprunté aux armes (neuf besants) et au nom de Malestroit.

L'église Saint-Gilles est un édifice en partie roman, en partie du XVe siècle, qui a conservé quelques vitraux. Dans la sculpture du portail, on distingue les symboles des quatre Évangélistes. L'ange de saint Mathieu, le lion de saint Marc et l'aigle de saint Jean passent inaperçus pour les habitants de Malestroit; le boeuf de saint Luc a seul l'avantage de fixer leur attention. Ils expliquent ainsi sa présence au porche de leur église : Un pauvre cultivateur, qui était allé prendre des pierres pour la construction de cet édifice, vit tout à coup une des roues de sa charrette se rompre et un de ses boeufs tomber mort dans le trajet ; mais, ayant invoqué saint Hervé, son lourd chariot se releva avec sa seule roue et son unique boeuf, et conduisit ses matériaux à pied d'oeuvre. Voilà, disent-ils, l'origine du boeuf de Malestroit et celle de la rose percée au pignon opposé au portail.

L'église de la Madeleine, en partie romane et en partie du XVe siècle, renferme une belle verrière figurant en huit panneaux la vie de la Madeleine. On y conserve une curieuse croix byzantine en cuivre.

Malestroit a gardé quelques maisons de bois, des XVe et XVIe siècle, à pignons et à étages surplombants ; plusieurs sont décorées de sculptures. Les légendes locales n'expliquent pas l'origine de la Truie qui file, sculptée sur une maison en bois en face de la halle, où au milieu de sujets grivois, on croit reconnaître Malestroit et sa femme sous la figure d'un bourgeois en costume de nuit, corrigeant du bâton sa moitié qu'il saisit aux cheveux.

Source : Itinéraire général de la France par Adolphe Joanne.

Eglise Saint-Gilles à Malestroit
(Eglise Saint-Gilles, malestroit)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Eglise Saint-Gilles, L'église Saint-Gilles est un édifice en partie roman, en partie du XVe siècle, qui a conservé quelques vitraux. Dans la sculpture du portail, on distingue les symboles des quatre Évangélistes. L'ange de saint Mathieu, le lion de saint Marc et l'aigle de saint Jean passent inaperçus pour les habitants de Malestroit malestroit, morbihan

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 90391
  • item : Eglise Saint-Gilles
  • Localisation :
    • Bretagne
    • Morbihan
    • Malestroit
  • Adresse : place du Bouffay
  • Code INSEE commune : 56124
  • Code postal de la commune : 56140
  • Ordre dans la liste : 9
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : église
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 3 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 12e siècle
    • 13e siècle
    • 15e siècle
  • Date de protection : 1931/11/06 : classé MH
  • Date de versement : 1993/08/24

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune 1992
  • Photo : a0ab63d0043fe3a9607436d6a37bda78.jpg
  • Détails : Eglise Saint-Gilles : classement par arrêté du 6 novembre 1931
  • Référence Mérimée : PA00091420

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles, Malestroit 56

La façade occidentale se compose de deux pignons : celui du Sud rayonnant et celui du Nord flamboyant, entre lesquels s'élève une tourelle octogonale.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles, Malestroit 56

À l'origine, une source sacrée coule à l'emplacement de l'église Saint-Gilles. Les premiers évangélistes s'approprient le sanctuaire et bâtissent une première chapelle au-dessus de la fontaine primitive. Une grande église romane est édifiée au XIIe siècle dont il subsiste aujourd'hui le croisillon sud. Avec sa double nef et ses deux clochers, symboles de sa prospérité, l'église a une disposition originale. De 1511 à 1531, la nef sud est agrandie et le vaisseau nord, accolé, est remanié.

 Sur la croisée du transept de l'église primitive s'élève un clocher carré, amorti par une flèche en ardoises refaite au XIXème siècle.

la partie la plus étonnante reste sans doute la façade méridionale évoquée plus haut. De part et d'autre du portail sud constitué de deux portes à vantaux sculptés du XVIIe, on peut voir, encastrées dans le mur, des sculptures qui proviennent de l'église du XIème siècle ou XIIème siècle.

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Portail méridional: Eglise St Gilles Malestroit 56

Sur la façade méridionale s'ouvre un portail, du milieu du XVème siècle, orné de grotesques et des symboles en haut-relief de deux évangélistes, un lion et un boeuf, de plus on y voit des vantaux, en bois sculpté, du XVIème siècle.
De part et d'autre du portail latéral, on peut voir, encastrées dans le mur, des sculptures qui proviennent de l'église du XIème siècle ou XIIème siècle (Samson au lion à gauche et taureau de Saint-Luc à droite).

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles, Malestroit 56

Nef principale Nord 16°s.

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Vitrail de la nef principale 15°s: Eglise St Gilles , Malestroit 56:

Saint Nicolas de Myre et saint Gilles du Gard

Avec cette grande verrière, Huchet s'inspire du vitrail légendaire à registre unique et grands décors néo-gothiques pour retracer la vie de saint Gilles. Cette œuvre, à la palette contrastée, fait voisiner de somptueux costumes troubadours avec des feuillages aux accents « art nouveau »

De nombreux blasons, dont celui du pape Léon XIII, et les armes des Malestroit ornent le registre inférieur.

Outre sa grande qualité technique, cette verrière est, du point de vue iconographique, particulièrement intéressante. Des épisodes de la vie de saint Nicolas sont retracés dans les parties hautes, tandis que le registre inférieur présente des scènes de la vie de saint Gilles

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles, Malestroit 56

Croisée du transept

fresques médiévales récemment mises à jour et restaurées (Un centaure, une licorne, un éléphant portant un palanquin).

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles, Malestroit 56

Nef sud 15°s.

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles Malestroit 56

Arbre de Jessé 15°s.: Vitrail

Cette œuvre en jaune, argent, rehaussée de sanguine et sertie à plomb vif, est en forme de tympan, divisé en quatre courtes lancettes que surplombent trois lobes ovoïdes et quatre écoinçons. Le thème de l'Arbre de Jessé, père de David, illustre la lignée des douze rois de la tribu de Juda, de qui descend la Vierge Marie. La fleur de cette tige représente Jésus. Les bannières aux armes de Malestroit rappellent une donation par Jean de Laval (1487-1543), seigneur de Chateaubriand, de Malestroit, gouverneur de Bretagne.

Eglise Saint-Gilles à Malestroit. par mboulo
Eglise Saint-Gilles, malestroit
Description par mboulo :

Eglise St Gilles, Malestroit 56

Piéta fin 15°s.

Le 12 mai 1791, une procession s'achemine du couvent des Augustins jusqu'à l'église Saint-Gilles où elle vient déposer cette pietà. En 1794, l'œuvre risquant d'être brûlée, est cachée par le chapelier Pierre Evain. Accusé par la municipalité révolutionnaire de l'avoir dérobée, il parvient cependant à l'échanger contre cinq cordes de bois. C'est une œuvre polychrome, avec dorure à la feuille, d'exécution artisanale, mais qui trahit une certaine inspiration rhénane.


Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.