Eglise de Fromentas à Aignan

La petite église de Fromentas, dédiée à saint Jacques, est actuellement une annexe de la paroisse d'Aignan (Gers). Elle est gothique et à deux nefs égales, c'est-à-dire partagée par le milieu dans le sens de la longueur par un portique de piliers.

Il existe de cette disposition étrange deux types bien distincts :

  • le premier est caractérisé par un chevet plat; telle était l'église des Jacobins de Paris, qui n'existe plus; telle est encore l'église des Jacobins d'Agen, que M. Tholin a décrite dans son excellent ouvrage sur l'architecture religieuse de l'Agenais.
  • Le second type se distingue du premier par un chevet circulaire ou polygone, disposition qui entraîne de grandes différences dans la construction de la voûte du sanctuaire. Le monument le plus remarquable dans ce genre est l'église des Jacobins de Toulouse.

L'église de Fromentas appartient à ce second type. Cependant elle n'a rien de la splendeur de cette voûte des Jacobins de Toulouse, élevée sur le pilier du choeur comme une belle ramure au haut d'un arbre gigantesque. L'édifice qui nous occupe n'est qu'une petite église rurale, et l'imitation du modèle est assez rustique.

A Toulouse le pilier du choeur est situé au centre d'un rond-point couronné de sept chapelles et reçoit de tous les côtés des nervures de même longueur. A Fromentas le pilier est placé sur la ligne des doubleaux, et le chevet pentagone est construit de telle sorte que les angles ne sont pas à égale distance de ce pilier. Cette disposition a fait complètement manquer la voûte du sanctuaire.

Cependant l'architecte de la petite église avait bien en tête cette magnifique étoile de pierre que supporte légèrement dans les airs ce beau pilier du choeur de la grande église. Le bonhomme a essayé lui aussi quelque chose dans ce genre. Des quatre culots qui supportent au chevet les nervures principales il a fait partir des tiercerons : deux de chacun des culots placés de chaque côté du pan de mur central contre lequel s'appuie l'autel, un de chacun des culots voisins à droite et à gauche. Ces tiercerons se réunissent deux à deux par une clef de voûte et se rattachent au pilier par une lierne. Ce procédé appliqué par un architecte de génie a produit à Toulouse la merveilleuse étoile de pierre dont je parlais tout à l'heure; tandis que l'architecte de Fromentas n'a réussi qu'à manifester une bonne intention. Lui aussi a voulu mettre au-dessus du tabernacle un beau réseau de nervures; mais après l'essai que nous voyons, il a été choqué comme nous de l'irrégularité qui provient de ce que le pilier du choeur n'est pas placé à égale distance des angles du chevet; après donc avoir fait deux pointes et deux demi-pointes d'une étoile manquée, il a abandonné son dessein. Louons sa bonne intention bien évidente, et Dieu veuille lui en tenir compte.

Je n'ai que quelques mots à ajouter pour achever la description de cette église. Les arcs en tiers point sont bien accentués. — Les deux nefs sont voûtées en grandes croisées d'ogives. — Ces deux nefs sont séparées par deux piliers cylindriques, dont le plus gros est celui qui se trouve le plus rapproché du mur pignon; cependant il ne supporte pas la voûte la plus lourde. Je m'explique celte anomalie en pensant que l'architecte aurait eu primitivement le projet de lui faire supporter une partie du poids du clocher qui aurait été bâti sur la croisée d'ogive du coin Sud-Ouest de l'église. Je suis confirmé dans cette opinion par la présence d'énormes piliers inachevés engagés l'un dans le mur pignon, l'autre dans le mur méridional. — Le clocher actuel bâti en dehors contre le mur occidental est sans caractère et évidemment postérieur à l'édifice.

Toutes les croisées ont été remaniées. — Deux portes donnent accès dans l'église : la plus petite, située au nord, est dépourvue d'ornementation; la plus grande, percée dans le mur du midi, est au contraire ornée avec goût. — A l'extérieur, de robustes contreforts buttent les murs et la poussée de la voûte.

Ma principale préoccupation en écrivant les lignes qui précèdent a été de bien déterminer la famille du monument qui en fait le sujet. Ce point est capital. Les monographies de nos vieilles églises grandes et petites se multiplient tous les jours. Mais ce sera seulement lorsque les archéologues auront pris pour règle de mettre surtout en relief les éléments essentiels de la construction, pour classer les monuments en groupes naturels, qu'il sera possible de faire la géographie des écoles et des styles, et de déterminer la famille, la filiation, l'original de chaque type.

Dans cet ordre d'idées il faut toujours citer le bel ouvrage de M. Tholin sur l'architecture religieuse de l'Agenais. Ce livre, écrit avec netteté et précision, est le meilleur de tous ceux qui ont été faits sur l'architecture religieuse dans notre Sud-Ouest

Il serait à désirer qu'un ouvrage composé suivant la même méthode, animé des mêmes principes, fût fait non sur un département dont les limites n'ont rien à voir avec l'histoire et l'archéologie, mais sur l'ancienne province ecclésiastique d'Auch, région bien distincte qui a eu depuis l'origine des temps jusqu'à la Révolution sa vie particulière bien caractérisée. L'histoire des influences qui ont agi sur l'architecture et sur l'art dans ce pays serait aussi curieuse que celle des influences qui ont contribué à former son tempérament, ses moeurs et son langage.

Adrien Lavergne.

  • Titre : Revue de Gascogne, bulletin mensuel du Comité d'histoire et d'archéologie de la province ecclésiastique d'Auch.
  • Auteur : Société historique de Gascogne
  • Date d'édition : 1864-1939

Eglise de Fromentas à Aignan
Crédit photo : Johannes (Eglise de Fromentas, aignan)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Eglise de Fromentas, Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Eglise de Fromentas' à aignan (gers 32290). La petite église de Fromentas, dédiée à saint Jacques, est actuellement une annexe de la paroisse d'Aignan. Elle est gothique et à deux nefs égales, c'est-à-dire partagée par le milieu dans le sens de la longueur. aignan, gers

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 47330
  • item : Eglise de Fromentas
  • Localisation :
    • Midi-Pyrénées
    • Aignan
  • Lieu dit : Fromentas
  • Code INSEE commune : 32001
  • Code postal de la commune : 32290
  • Ordre dans la liste : 2
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : église
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • La construction date principalement de la période : 15e siècle
  • Date de protection : 1979/09/27 : classé MH
  • Date de versement : 1993/08/30

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Un élément répertorié fait l'objet d'une protection : nef
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune 1992
  • Détails : Eglise de Fromentas (cad. C 235) : classement par arrêté du 27 septembre 1979
  • Référence Mérimée : PA00094697

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Johannes est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par Johannes :

Eglise de Fromentas, Aignan

11-10-2011

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.