Phare du Créac'h à Ouessant

Le phare du Créac'h est établi sur la pointe ouest de l'ile d'Ouessant. Il est destiné à signaler, mieux que ne le faisait l'ancien phare placé sur l'extrémité orientale de l'ile, un atterrage que viennent reconnaître non-seulement les navires qui veulent entrer à Brest, mais encore la plupart de ceux qui, arrivant de la haute mer, cherchent l'entrée de la Manche.

La construction se compose d'une tour de 43 mètres de hauteur depuis le niveau du sol, et de bâtiments de servitudes contenant le magasin, les pièces réservées aux ingénieurs, et trois logements pour les gardiens et leurs familles. Un passage couvert relie la tour aux servitudes. Une cour de service est établie en arrière des bâtiments.

A l'intérieur la tour présente un vide cylindrique de 4 mitres de diamètre dans lequel est établi un escalier en vis à jour, composé de cent quatre-vingt-quatre marches et formant cinq révolutions et demie environ. Cet escalier est éclairé par dix-huit croisées, et se prolonge par une échelle en fonte jusqu'à la chambre de service. Une seconde échelle de fonte met en communication cette chambre avec celle de la lanterne, dont le diamètre est aussi de 4 mètres et dont le pourtour est revêtu de dalles en marbre.

Les servitudes se composent d'un corps de logis présentant 42 mètres de longueur sur 7m,70 de largeur, et de deux pavillons en aile.

Les logements des gardiens sont parfaitement isolés les uns des autres. Chacun d'eux se compose d'une cuisine, d'une chambre et d'un cabinet situés au rez-de-chaussée, et de la partie correspondante des greniers. Un escalier spécial pour chaque gardien conduit au grenier dont il a la jouissance; chaque logement possède aussi ses dégagements particuliers, tant sur la cour antérieure que sur la cour de service.

Les appartements réservés se composent d'une chambre et d'un cabinet pour l'ingénieur, d'une chambre et d'un cabinet pour le conducteur.

Le phare est approvisionné d'eau au moyen de deux citernes qui recueillent l'égout des toits et qui sont situées l'une dans la cour antérieure, l'autre dans la cour de service.

Indépendamment de ces travaux qui constituent l'établissement même du phare, et qui ont fait l'objet d'une entreprise, l'exécution de cet ouvrage en a exigé d'autres assez importants et qui ont été faits en régie : tels sont la construction d'un petit port et l'ouverture d'une route de 3 kilomètres, pour faciliter le déchargement et le transpoit à pied d'œuvre des matériaux qui arrivaient par mer du continent.

Le phare du Créac'h a été établi sur un plateau de roche granitique préalablement dérasé. Sauf le soubassement, la corniche et les encadrements des ouvertures, il est entièrement construit en moellons bruts revêtus d'un enduit de ciment de Portland. Jusqu'à la naissance de la corniche, la maçonnerie de la tour a été exécutée avec du mortier de chaux hydraulique de La Rochelle ; mais le couronnement de l'édifice a été entièrement maçonné avec du ciment de Portland. Les appareils de pierres de taille de la tour sont en granit de Kersanton; ceux des servitudes, en granit de l'île.

Les maçonneries de la tour ont été complètement exécutées sans aucun échafaudage extérieur et en faisant tout le service du montage des matériaux par le vide de l'escalier. Ce travail n'a donné lieu à aucun accident.

La charpente des servitudes est en chêne de fortes dimensions; elle supporte du reste une toiture très-lourde. Cette toiture est formée d'abord d'un lattis en briques tubulaires posées sur les chevrons, puis d'une couverture en tuiles creuses maçonnées sur ce lattis. Ce système résiste parfaitement aux ébranlements du vent, et a l'avantage de préserver très-bien les édifices des variations de température de l'air extérieur. Commencés en 1860, les travaux ont été terminés en 1863.

Les dépenses se sont élevées à 363.596',51, y compris l'appareil d'éclairage.

Le projet du phare du Créac'h a été dressé par M. de Carcaradec, ingénieur ordinaire. Les travaux ont été exécutés sous la direction de MM. Maîtrot de Varennes, ingénieur en chef, et Rousseau, ingénieur ordinaire.

Conducteur, M. Delachienne ; entrepreneur, M. Tritschler.

Phare du Créac'h à Ouessant
Crédit photo : joel.herbez (Phare du Créac'h, ouessant)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Phare du Créac'h, Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Phare du Créac'h' à ouessant (finistere 29242). Le phare du Créac'h est établi sur la pointe ouest de l'ile d'Ouessant. Il est destiné à signaler, mieux que ne le faisait l'ancien phare placé sur l'extrémité orientale de l'ile, un atterrage que viennent reconnaître non-seulement les navires qui veulent entrer à Brest, mais encore la plupart de ceux qui, arrivant de la haute mer, cherchent l'entrée de la Manche. ouessant, finistere

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 43839
  • item : Phare du Créac'h
  • Localisation :
    • Bretagne
    • Finistère
    • Ouessant
  • Code INSEE commune : 29155
  • Code postal de la commune : 29242
  • Ordre dans la liste : 4
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : phare
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 4 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 19e siècle
    • 3e quart 19e siècle
    • 20e siècle
    • 2e quart 20e siècle
  • Années :
    • 1863
    • 1940
  • Date de protection : 2005/09/26 : inscrit MH
  • Date de versement : 2006/04/27

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :5 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
    • tour
    • clôture
    • mur
    • pavillon
    • mur de clôture
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de l'etat 2005
  • Détails : L' ensemble des éléments constitutifs du phare, à savoir la tour et la lanterne en totalité, ainsi que les façades et les toitures des bâtiments techniques et d' habitation qui l' encadrent, y compris des deux pavillons d' entrée et des annexes adossés aux murs de clôture de l' enclos eux-mêmes compris dans cet ensemble situé sur la parcelle A 1428 : inscription par arrêté du 26 septembre 2005
  • Référence Mérimée : PA29000048

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de joel.herbez est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant
Phare du Créac'h à Ouessant. par joel.herbez
Phare du Créac'h, ouessant

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.