Restes du château à Crocq

Crocq, petite ville très-ancienne, Creuse (Auvergne), arrondissement et à 18 kilomètres d'Aubusson, chef lieu de canton.

Cette ville, située au sommet d'une montagne élevée, n'a jamais été considérable par sa population ni par ses établissements ; cependant sa position et un château assez bien fortifié, qui la défendait, ont dû la faire regarder dans les temps anciens comme une place de guerre importante. La ville proprement dite fut entourée de murailles au commencement du XVe siècle ; elle s'étendait vers le midi, sur le penchant de là montagne, au sommet de laquelle s'élève le château. Dès l'année 1423, les habitants de Crocq avaient obtenu la permission de clore leur ville de murailles, tours et fossés ; et des lettres de Charles VII, de l'année 1426, portent affranchissement de tous subsides pour huit ans, à l'effet de leur donner les moyens de parachever les fortifications, ruinées par le passage des troupes.

En 1592, au commencement du règne de Henri IV, la ville de Crocq fut le berceau d'une insurrection qui s'étendit bientôt dans les provinces voisines, et qu'on ne put réprimer qu'avec des forces considérables, dirigées par d'habiles généraux. Les Croquauts furent défaits en 1596 par Chambert ou Chambaut, gouverneur du Limousin, aidé du sieur Albain, gouverneur de la Marche, et du maréchal de Matignon.

En 1771, le chancelier Maupeou fit exiler à Crocq M. Clément Feuillette, l'un des magistrats qui s'étaient le plus signalés par leur opposition aux volontés de la cour. Cet homme respectable passa près de trois années dans cette ville, occupé à y faire exécuter des travaux utiles, auxquels Crocq doit comme une existence nouvelle, et dont la génération actuelle jouit, sans savoir peut-être à qui elle le doit. Il fit ouvrir et achever, à ses frais, la route qui conduit de Fellelin à Saint-Avil d'Auvergne, où elle joint la route de Limoges ; ouvrage qui coûta plus de 30000 livres à son auteur. La place qu'on voit au milieu de la ville lui doit son existence, et il avait fondé une rente annuelle pour son entretien. Il fit paver les principales rues, construire une halle, planter d'arbres la promenade publique, et établir des marchés extrêmement fréquentés pour la vente des bestiaux dans cette partie du département.

L'église paroissiale de Crocq renferme le tombeau de Mme de Mont-Laur, qui s'élève à hauteur d'appui entre une chapelle et le choeur ; il est recouvert par une pierre très-large et très-unie, sur laquelle on ne trouve aucune inscription ni aucun emblème.

Source : Dictionnaire géographique et historique par Pierre Augustin Eusèbe Girault de Saint-Fargeau

Restes du château à Crocq
(Restes du château, crocq)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Restes du château, Cette ville, située au sommet d'une montagne élevée, n'a jamais été considérable par sa population ni par ses établissements ; cependant sa position et un château assez bien fortifié, qui la défendait, ont dû la faire regarder dans les temps anciens comme une place de guerre importante. crocq, creuse

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 32807
  • item : Restes du château
  • Localisation :
    • Limousin
    • Crocq
  • Code INSEE commune : 23069
  • Code postal de la commune : 23260
  • Ordre dans la liste : 29
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • Etat courrant du monument : vestiges (suceptible à changement)

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • La construction date principalement de la période : 12e siècle
  • Date de protection : 1926/06/15 : inscrit MH
  • Date de versement : 1993/09/15

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété d'une personne privée 1992
  • Photo : 8db59e50f330eae63238ae30a42ba765.jpg
  • Détails : Château (restes du) : inscription par arrêté du 15 juin 1926
  • Référence Mérimée : PA00100049

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Restes du château à Crocq. par Lumière du matin
Restes du château, crocq
Lumière du matin propose pour l'histoire de ce monument :

  Don de la famille Cornudet des Chomettes à la commune de Crocq en 1989.

  Vestiges d'un imposant château fort, érigé en 1190 par les comtes d'Auvergne. D'une hauteur d'une vingtaine de mètres, avec des murs de trois mètres d'épaisseur à la base, elles témoignent de l'importance stratégique de Crocq en ces époques troublées.

  Crocq, appartenant à l'Auvergne, mais en limite du Limousin était une place forte du royaume de France, comme en attestent les lettres patentes de Charles VII, en 1426. Un fac-similé est visible à l'écomusée.

source: Association pour la sauvegarde du vieux Crocq et de son environnement. Crocq (23)

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Restes du château à Crocq. par Lumière du matin
Restes du château, crocq

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.