Chapelle de la Visitation à Crocq

En visitant Crocq, récemment, nous avons vivement regretté que nos Notes historiques sur le culte de la Sainte Vierge dans le diocèse de Limoges ne fissent qu'une simple mention de la chapelle située sur la petite place publique de cette ville, et connue sous le nom de Notre-Dame de Crocq : ce monument méritait une notice.

La plupart des édifices religieux qui furent vendus au nom de la nation, à la fin du dernier siècle, sont tombés immédiatement entre des mains indigentes ou avides qui, pour en tirer leur plus-value, les ont démolis. Par une heureuse fortune, la chapelle de Crocq, autrefois de la province d'Auvergne et du diocèse de Clermont, aujourd'hui située dans la Creuse et faisant partie du diocèse de Limoges, est passée dans les mains de M. le comte de Cornudet, membre du Conseil des Cinq-Cents et du Sénat, puis dans celles du fils de ce dernier, M. Émile de Cornudet, ancien pair de France, dont le château, nouvellement restauré à grands frais et dans un fort bon goût, indique un ami des arts. M. le comte de Cornudet vient d'employer plus de 30000 francs à embellir ce sanctuaire où, du reste, sont ensevelis son père et sa mère comme l'indique cette simple et touchante inscription gravée sur une table de marbre blanc, à l'angle sud-est, près de la sacristie récemment construite :

MEMORIAE, JOSEPH CORNUDET DES CHOMETTES ET DILECTISSIMAE CONJUGIS JOHANNAE CELLIER DU MONTEL PIETATIS MONUMENTUM HOC PONENDUM CURAVIT FILIUS.
MDCCCLVII.

Cette chapelle, bien orientée, forme un rectangle ayant sa porte principale, à l'ouest, dans le pignon que termine un fronton isolé et détaché du toit, dont le faîtage est beaucoup au-dessous, fronton disposé de manière à recevoir une cloche et terminé par une croisette en pierre.

Le sanctuaire de l'église fut élevé vers la fin du XIIe ou au commencement du XIIIe siècle, comme l'indiquent le cordon de figurines que l'on remarque sous la toiture et quelques autres caractères architectoniques. Les voûtes sont à arcs diagonaux, dont les nervures très saillantes se terminent par un boudin. Au point d'intersection de ces nervures se trouve une clef pendante, également en pierre, enroulée d'un ornement en forme de câble. On doit, sans doute, cette chapelle à un des comtes de Clermont et de Montferrand, dauphins d'Auvergne, alors seigneurs de Crocq. Le sanctuaire que nous venons de décrire a 2 mètres 50 de largeur et, à l'entrée du chœur, 3 mètres 40. La longueur est de 2 mètres 90. La voûte a 6 mètres de hauteur. Dans sa longueur totale, la chapelle mesure 10 mètres 40.

De chaque côté de la nef se trouvent deux chapelles, communiquant entre elles par des arcades et soutenues par un pilier très-massif. Du côté du midi, les voûtes sont à plein cintre, et l'arceau qu'elles forment dans la nef est bordé par une gorge. Ces quatre chapelles latérales ont 3 mètres 90 de longueur et 2 mètres 35. de largeur. Sur le linteau de la porte d'une de ces chapelles latérales, ouverte à l'angle sud-ouest, on a trouvé la date 1469, qui indique une restauration de l'édifice. On vient d'y ajouter la date 1857, pour rappeler la restauration récente. En somme, l'édifice appartient au style roman auvergnat de transition.

Le clocheton est une ancienne lanterne des morts, autrefois placée à l'angle méridional de la vieille église de Crocq, près du porche. Cette église ayant été démolie depuis treize ou quatorze ans, le clocheton a été transporté à l'angle Nord-Est de la chapelle de Notre-Dame. Tout près de l'autel où trône la statue de la Sainte Vierge portant l'Enfant-Dieu, et du côté de l'épître, on a trouvé l'emplacement d'une sacristie qui manquait. Cette sacristie a été établie en retour d'équerre sur l'abside. Elle a intérieurement 4 mètres de long sur 3 mètres de large. Sa voûte est en arc de cloître, avec lunette de pénétration. Le pignon du midi, percé d'une grande fenêtre figurant des trèfles au sommet, est surmonté d'une croix en pierre.

Ce que les visiteurs remarquent le plus, ce sont les vitraux de M. Coromel, de Paris : ils ornent toutes les baies, et quoique d'une dimension médiocre, ils sont remarquables par la correction de leur dessin et leurs teintes harmonieuses. Les verrières principales sont celles qui garnissent les deux fenêtres de la façade méridionale. Chacune a deux médaillons superposés, de 50 centimètres de diamètre. Ces médaillons représentent : la Naissance de la Sainte Vierge (4 personnages) ; l'Annonciation (la Sainte Vierge et l'ange), et l'Assomption (3 personnages). Dans trois de ces médaillons, la Sainte Vierge est vêtue d'une robe rouge et enveloppée d'un manteau bleu. Une grisaille de très-bon effet sert d'encadrement.

La rosace qui fait face à l'autel entoure un médaillon, de 50 centimètres de diamètre, où paraît la Sainte Vierge tenant l'Enfant Jésus. Les deux œils-de-bœuf de la façade nord sont garnis de grisailles de bon goût.

Des stalles en style du XIVe siècle, époque présumée de la reconstruction de la façade du midi, forment un chœur assez vaste et figurent deux bas-côtés.

Au-dessous du retable, qui porte la date 1760, on a découvert un autel en pierre qui paraît remonter au temps de la première construction : on désirait le conserver ; malheureusement la menuiserie était déjà placée ; il était trop tard pour remettre les maçons à l'œuvre.

Source : Bulletin monumental.

Edifice entièrement reconstruit au XIXe siècle ; sur les bases d'un édifice du XVe siècle détruit. Cette chapelle, située à l'origine en dehors du mur d'enceinte, était dite : chapelle du cimetière de 1612 à 1741 (l'ancien cimetière de Crocq se trouvait autour de cette chapelle avant d'être transféré, en 1834, derrière la vieille citadelle, au lieu-dit le Rochat) ; chapelle de Notre-Dame du Bon Secours de 1748 à 1752 ; chapelle du cimetière de 1755 à 1767 ; chapelle des marchands en 1762 ; chapelle de Notre-Dame de la Visitation à partir de 1768.

Source : Ministère de la culture.

Chapelle de la Visitation à Crocq
(Chapelle de la Visitation, crocq)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Chapelle de la Visitation, Edifice entièrement reconstruit au 19e siècle ; sur les bases d'un édifice du 15e siècle détruit. Cette chapelle, située à l'origine en dehors du mur d'enceinte, était dite : chapelle du cimetière de 1612 à 1741 (l'ancien cimetière de Crocq se trouvait autour de cette chapelle avant d'être transféré, en 1834, derrière la vieille citadelle, au lieu-dit le Rochat) crocq, creuse

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 32786
  • item : Chapelle de la Visitation
  • Localisation :
    • Limousin
    • Crocq
  • Code INSEE commune : 23069
  • Code postal de la commune : 23260
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : chapelle
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Enquête : 1986
  • Date de versement : 1987 AVANT

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 3 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • pierre de taille
    • pierre
    • granite
  • Couverture : On remarque 4 types de couverture différents :
    • flèche polygonale
    • croupe
    • pignon découvert
    • pignon
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • tuile plate
    • tuile mécanique
  • Autre a propos de la couverture : 2 modes de couvrement répertoriés :
    • voûte d'ogives
    • voûte en berceau
  • Etages :
    • Etage type : 1 vaisseau
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'sculpture'
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • Typology : 'clocher mur'
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété privée
  • Photo : 4ebc22ad39874da4b3c477a0c54d186e.jpg
  • Référence Mérimée : IA00030934

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Chapelle de la Visitation à Crocq. par Lumière du matin
Chapelle de la Visitation, crocq
Description par Lumière du matin :

  Elle date du XIIème siècle. Achetée en 1796, par le Comte Joseph Cornudet, restaurée et transformée en crypte familiale en 1857.

  Donnée à la commune en 1989.

  A l'extérieur, il faut remarquer sous la corniche les modillons, le clocheton couvert en bardeaux de châtaignier est l'ancienne lanterne des morts du cimetière qui jouxtait la chapelle.

  A l'intérieur, le triptyque de Saint-Eloi (XVIème siècle), classé monument historique. Les tableaux de la Vierge à l'enfant, de l'annonciation et de la nativité sont inscrits à l'inventaire supplémentaire.

source: Association pour la sauvegarde du vieux Crocq et de son environnement - Crocq (23)

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Chapelle de la Visitation à Crocq. par Lumière du matin
Chapelle de la Visitation, crocq

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.