Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture

Abbaye de Cisterciens fondée en 1148 par le seigneur de Montfaucon avec des moines venus de Clairvaux. Il y restait 7 religieux en 1768. Fermée à la Révolution puis ruinée avant d'être transformée en exploitation agricole.L'abbaye cistercienne de Notre-Dame de Fontmorigny, est dans la paroisse de Menetou au diocèse de Bourges, aujourd'hui commune du canton de Xérondes, arrondissement de Saint-Amand-Montrond (Cher). Au nord des ruines on voit encore la source dont le voisinage a probablement déterminé la fondation du monastère. Le nom de l'abbaye était Fons Moriniaci. On trouve aussi Fons Mariniaci et Fons Mauriniaci dans, des documents originaux du XIIe siècle, conservés aux Archives départementales du Cher. Mariniacus, comme l'indique le suffixe, était un domaine rural gallo-romain.

Fontmorigny ancienne abbaye

Chronologie historique

  • 1135, avant le 3 août. Louis VI, avec l'assentiment de la reine et du jeune roi Louis, exempte de péage, rouage, tonlieu et de toutes autres coutumes les établissements cisterciens de Pontigny et Clairvaux, et en général toutes les maisons de l'ordre de Citeaux.
  • Latran, 13 janvier 1137. Le pape Adrien IV prend sous sa protection l'abbaye de Fontmorigny et tous les biens qu'elle possède, spécialement la grange de Sargues, le bois de Bernay (ou Bernet), la grange d'Andres, Leguilly (ou Eguilly), le domaine de Saligny, le bois Bor, le bois du Coupoy, le bois Minon, la grange qui est en Champagne, la grange d'Eurichamp, la terre de La Chapelle et le lieu de Villebouffin. Il défend à qui que ce soit d'exiger les dimes des novales que le couvent cultive par lui-même ou à ses frais et les dimes de la nourriture des bestiaux du monastère.
  • 1145 : installation d'une communauté religieuse.
  • 1149 : affiliation à l'ordre de Citeaux, par l'archevêque de Bourges, Pierre de la Châtre.
  • 1181 : mention d'abbatia nova.
  • Bourges, 13 septembre 1163. Le pape Alexandre III prend sous sa protection l'abbaye de Fontmorigny et tous les biens qu'elle possède, spécialement la grange de Sargues, le bois de Bernay, la grange d'Andres, Eguilly, le domaine de Saligny, le bois Bor, le bois du Coupoy, le bois Basin, le bois Minon, la grange qui est en Champagne, la grange d'Eurichamp, la terre de La Chapelle, lieu de Villeboullin, Champvallier, et tout ce qu'Ebe de Champallement a concédé à Fontmorigny depuis le ruisseau de Godefroy jusqu'à Menetou Couture. Il défend à qui que ce soit d'exiger les dimes des terres que le couvent cultive lui-même ou à ses frais et les dimes de la nourriture des bestiaux du monastère.
  • Venise, Rialto, 2 avril 1177. Le pape Alexandre III confirme aux moines de Fontmorigny la donation faile par Adèle, comtesse de Clermont, des étangs du Veuillin et de Presle (?)avec les moulms bâtis sur lesdits étangs.
  • Venise, Rialto, 2 avril 1117. Le pape Alexandre III confirme aux moines de Fontmorigny la possession des eaux et pêcheries de Cours-les-Barres, données à l'abbaye par Isabelle de Frauchesse.
  • Venise, 20 mai 1117. Le pape Alexandre III, à la demande des religieux, prend sous sa protection l'abbaye de Notre-Dame de Fontmorigny. Il ordonne que la règle de saint Benoît, selon la réforme des Cisterciens, y soit observée à perpétuité ; il confirme à ladite abbaye la possession de tous les biens et droits acquis et à acquérir, et spécialement le lieu.
  • Venise, Rialto, 21 juillet 1171. Le pape Alexandre III confirme aux religieux de Fontmorigny la donation que leur a faite Adèle, comtesse de Clermont, d'une vigne de Meauce, appelée « Clos de la Comtesse ».
  • Vérone, 20 février 1186 ou 1187. Bulle d'Urbain III (Hubert Crivelli, pape sous le nom d'Urbain III, né à Milan, avait été archidiacre de Bourges) adressée aux archevêques de Bourges et de Sens et à leurs suffragants, par laquelle ce pape, sur la plainte des religieux de Fontmorigny, mande auxdits archevêques et évêques de veiller à ce que les plaignants jouissent de l'exemption des dimes des terres qu'ils cultivent de leurs propres mains ou à leurs frais et des dimes des novales ainsi que de celles de la nourriture de leurs animaux. Les laïques ou ecclésiastiques qui molesteront l'abbaye à ce sujet devront être excommuniés ou suspens. Nota : Parchemin, original en très mauvais état de conservation. Les premières lignes n'ont pu être lues qu'à l'aide d'un réactif (le sulfhydrate d'ammoniaque). La bulle de plomb, sur lacs de soie jaune et rouge, a disparu. Le premier mot Urbanus est en écriture allongée. L'inventaire de 1716 attribue cet acte à Innocent IV.
  • Blet, 1188-1189 ? Richard (Coeur-de-lion), fils du roi d'Angleterre, comte de Poitou (Il n’était pas encore roi d'Angleterre, C'est en 1189 qu'il succéda à son père Henri II Plantagenet), exempte dans ses domaines, comme l'avait fait sa mère Eléonore, les religieux de Fontmorigny de toutes impositions sur les denrées et objets servant à leur propre usage.
  • 1200 (Acte perdu). « Défense faite de la part de Philippe Auguste aux paroissiens de Vornay de ne plus molester les religieux de l'abbaye cistercienne de Fontmorigny dans la jouissance des brosses d'Eurichamp, où lesdits paroissiens soutenaient avoir droit de pacage pour leurs bestiaux »
  • Saint-Pierre de Pome, 21 novembre 1203. Innocent III prend l'abbaye de Fontmorigny et tous ses biens sous sa protection, notamment le lieu de Fontmorigny avec ses dépendances, la grange de l'abbaye, la grange de Jouet, la grange de Sargues, les granges d'Andres, d'Eguilly, de Champvallier, de Bernay, de Raymond, d'Eurichamp avec leurs dépendances, la maison de Nevers avec ses dépendances. Il défend à qui que ce soit d'exiger de l'abbaye n'importe quelle dime (dime sur les terres cultivées ou incultes, sur les jardins, les vergers, les pêcheries, sur la nourriture des animaux du couvent) ; il permet aux moines de recevoir dans leur couvent les clercs et les laïcs fuyant le siècle il interdit aux religieux profès de quitter le monastère sans la permission de l'abbé. Personne ne pourra retenir le moine qui quittera l'abbaye sans la garantie des « litterae communes » (Les litterae communes étaient des lettres accordées aux moines qui quittaient leur monastère pour aller dans un autre). Le pape défend, en outre, très expressément de donner ou d'aliéner d'une façon quelconque les terres ou bénéfices appartenant à l'abbaye de Fontmorigny sans le consentement de tout le chapitre ou au moins de la plus grande et saine partie dudit chapitre, et si des donations ou aliénations étaient faites autrement, il les considère comme nulles. Il est aussi défendu à tout moine ou tout convers de Fontmorigny de se porter caution pour qui que ce soit sans le consentement de l'abbé et de la majeure partie du chapitre, d'emprunter à qui que ce soit au delà de la somme fixée par le chapitre (à moins que ce ne soit pour l'utilité manifeste du couvent) ; et s'il y avait des religieux assez audacieux pour agir de cette manière le couvent ne serait pas tenu de répondre pour eux. Il sera permis à l'abbaye dans ses procès civils et criminels d'en appeler au témoignage des moines, de peur que, par défaut de témoins, la prospérité du couvent ne puisse diminuer en quelque sorte. Le pape interdit encore à tout évêque ou à toute autre personne d'obliger les moines à aller au dehors à des synodes ou assemblées et à se soumettre à la justice séculière pour leur propre monastère ou pour les possessions dudit monastère. Les évêques et autres personnes ne pourront venir dans les maisons de l'abbaye sous prétexte de célébrer l'ordination, de traiter des affaires ou de réunir quelques assemblées publiques ; ils ne devront pas troubler l'élection régulière de l'abbé, l'instituer ou le révoquer contrairement à la règle de l'ordre de Citeaux ; etc. Le pape enfin renouvelle et confirme tous les privilèges accordés à Fontmorigny par ses prédécesseurs.
    Parchemin, original en médiocre état de conservation. La bulle de plomb, appendue à l'acte, a disparu. La première ligne, jusqu'à "in perpetuum" inclusivement, est en écriture allongée. Les souscriptions des cardinaux sont autographes celle du pape ne l'est pas. Il existe de ce document un vidimus (presque une copie figurée) au nom de Robertus, Dei gracia Nivernensis episcopus (octobre 1253);à cette époque, la bulle sur lacs de soie pendait encore à l'acte : « ... Cum vera bulla et filo serico integro vidisse ... »,dit Robert,évêque de Nevers.
  • Lutran,15 décembre 1218. Bulle d'Honorius III adressée â l'abbé de Citeaux et à tous ses coabbés, par laquelle défense est faite à qui que ce soit d'exiger les dîmes sur les novales cultivées depuis l'époque du Concile général ou qui doivent être cultivées à l'avenir par les Cisterciens eux-mêmes ou à leurs propres frais.
  • Latran, 29 décembre 1218. Bulle d'Honorius III adressée à tous les abbés de l'ordre de Citeaux, par laquelle il est défendu aux légats du Saint-Siège d'exiger et de percevoir en argent le droit de gîte (procuratio). Ces légats, quand ils logeront dans les maisons de l'ordre, devront se contenter des mets imposés par la règle monastique (cibis regularibus), sans manger de viande.
  • Latran,4 Janvier 1219. Le pape Honorius III défend aux légats du Saint-Siège de fulminer, sans son autorisation spéciale, contre les abbayes de l'ordre de Citeaux les peines de l'excommunication, de la suspense et de t'interdit. Bulle adressée à l'abbé de Citeaux et à tous ses coabbés.
  • Saint-Germain-en-Laye, du 1er novembre 1221 au 2 avril 1222. Philippe Auguste prend sous sa protection les couvents de l'ordre de Citeaux, savoir Pontigny et Clairvaux, avec les maisons qui en dépendent, et notamment Longpont, Cherlieu, Ourscamp, Vaucelles, le Val-Notre-Dame, Beaupré, Froidmont, le Gard, Lannoi, Foucarmont, Longvillers et Cercamp.
  • 1225 : consécration de l'église par Simon de Seuly.
  • Latran, 18 Décembre 1226. Bulle du pape Honorius III adressée aux archevêques, évêques, abbés, prieurs, archidiacres, doyens et autres prélats. Défense est faite à qui que ce soit de voler ou de piller les biens du monastère de Fontmorigny, de prononcer contre les moines dudit couvent la peine de l'excommunication ou de l'interdit, d'exiger les dîmes des terres possédées par l'abbaye avant le Concile générât et que les moines cultivent eux mêmes ou à leurs frais, ainsi que les dimes sur les denrées servant à leur propre nourriture. Les coupables, si ce sont des laïques, seront par l'abbé frappés de l'excommunication; si ce sont des clercs, des chanoines réguliers ou des moines, l'abbé prononcera sans appel la suspension de l'office ou du bénéfice. Ces peines ne seront levées que lorsque tes coupables auront donné pleine et entière satisfaction à l'abbaye.
  • Latran, décembre 1226. Bulle d'Honorius III adressée à l'abbé de Citeaux et à tous ses coabbés. Le pape autorise les monastères cisterciens à recevoir librement les personnes de condition libre fuyant le siècle et qui veulent entrer dans les maisons de l'ordre par désir de jeûnes meilleurs (emulantes carismata meliora). Certains curés s'opposaient à l'entrée de ces personnes et même exigeaient d'elles un droit en argent, appelé mortuarium, tel que celui qu'ils percevaient pour les décès de leurs paroissiens.
  • Latran, 25 novembre 1227. Grégoire IX défend de traduire les religieux de Cîteaux, en vertu de lettres apostoliques, devant un tribunal éloigné de plus de deux journées de leurs monastères, à moins que lesdites lettres ne fassent mention spéciale de l'autorisation du pape. La bulle est adressée à l'abbé de Citeaux et à tous ses coabbés.
  • Latran, décembre 1227. Grégoire IX défend aux curés de s'opposer aux donations faites en faveur des abbayes de l'ordre de Citeaux ou de prétendre part ou portion desdites donations.
  • Latran, 13 décembre 1227. Bulle de Grégoire IX, adressée à l'abbé de Citeaux et à tout l'ordre. Le pape défend à qui que ce soit de citer en justice les Cisterciens au moyen de lettres apostoliques, à moins que lesdites lettres ne fassent mention expresse de l'ordre de Citeaux.
  • Latran 15 Février 1234. Grégoire IX défend à qui que ce soit de garder les biens et objets que des moines et convers de Fontmorigny, libertins et vagabonds, emportent avec eux en désertant l'abbaye.
  • Latran, 15 fétrier 1234. Bulle de Grégoire IX adressée à l'abbé et au prieur de Saint-Loup et au doyen de Troyes. Le pape leur enjoint de connaître des troubles causés aux Cisterciens des provinces de Bourges et de Sens et de protéger ces religieux conformément aux privilèges qui ont été accordés à l'ordre de Citeaux.
  • Latran, 16 février 1234. Grégoire IX, sur la plainte de l'abbé de Citeaux et de ses coabbés, défend aux seigneurs et aux nobles d'exiger des couvents cisterciens des tailles et autres impositions en argent ou en nature sous prétexte de droit de patronage, d'avouerie, ou de droit de garde. Il leur interdit, en outre, de faire usage de viande dans les maisons de l'ordre et d'y amener des femmes.
  • Naples, 3 février 1235. Le pape Alexandre IV autorise les religieux de Fontmorigny à célébrer le service divin dans leurs « granges » éloignées du couvent, sans préjudice du droit d'autrui.
  • Viterbe, 16 juin 1266. Clément IV confirme tous les privilèges et biens accordés à l'abbaye de Fontmorigny par les papes ses prédécesseurs, par les rois, les seigneurs et autres fidèles du Christ.
  • Orviéto, 13 juillet 1272. Bulle de Grégoire X confirmant tous les privilèges et possessions de l'abbaye de Fontmorigny.
  • Orviéto, 23 octobre 1283. Martin IV confirme tous les privilèges de l'abbaye de Fontmorigny.
  • Paris, juin 1304. Philippe le Bel, à la prière des religieux de Fontmorigny, leur confirme la possession de tous les biens qu'ils ont acquis dans ses fiefs, arrière-fiefs, dans ses domaines et dans ceux de ses sujets. Ils ne pourront être forcés de vendre ou d'aliéner ces biens ou d'en payer aucun droit d'amortissement. La justice séculière ne pourra saisir les meubles appartenant à l'abbaye quant aux immeubles, dans le cas où ils pourraient être saisis, il ne sera-pas permis de les brûler ou de les détruire. Les baillis et autres officiers du roi devront jurer d'exécuter fidèlement les ordres qui leur seront donnés relativement à l'abbaye, de la protéger et de veiller à ce qu'elle ne soit pas molestée.
  • Paris, jamier 1315. Louis X le Hutin, roi de France et de Navarre, déclare que la garde de l'abbaye de Fontmorigny et de ses dépendances appartiendra à perpétuité au roi et non pas au comte de Nevers. Il y avait eu procès entre les moines et Louis de Flandre, chevalier, comte de Nevers (dont le comté venait d'être saisi à la suite de sa trahison), qui soutenait avoir droit de garde sur ladite abbaye les religieux, au contraire, affirmaient que ce droit appartenait au roi de France.
  • Avignon, 15 mai 1336. Benoit XII confirme aux moines de Fontmorigny les privilèges, libertés et exemptions accordés par les papes ses prédécesseurs, par les rois, les princes et autres fidèles.
  • Paris, 2 septembre 1379. (Acte perdu) Arrêt du Parlement de Paris sous Charles V, décidant que les abbayes de Massay, de Fontmorigny, de Saint-Sulpice de Bourges, la collégiale de Léré, etc., sont sous la garde du roi de France, et non pas sous celle de Jean, duc de Berry et d'Auvergne.
  • Fin du XVe siècle : construction de nouveaux bâtiments et transformation des anciens.
  • XVIe siècle : destruction partielle des bâtiments abbatiaux.
  • 1646 : réparation de l'église et du cloître, reconstruction des dortoirs.
  • 1721-1726 : reconstruction complète du cloître, des bâtiments conventuels et de la façade occidentale de l'église.
  • 1791 : vente comme bien national.
  • XIXe siècle : abbaye transformée en exploitation agricole et logements pour les ouvriers des usines de Torteron et Feuillardes.

NdW : certaines dates semblent se contredire (surtout au début) car les sources mélangées de cette chronologie ne sont pas forcement accordées. Les dates très détaillées (comprenant souvent le lieu, le jour et le mois) sont issues des Mémoires de la Société des antiquaires du Centre d'après une analyse de M. Jacques Soyer : LES ACTES DES SOUVERAINS ANTÉRIEURS AU XV SIÈCLE conservés dans les Archives Départementales du Cher transcrits in-extenso, avec des analyse et un index des noms propres publiée dans cette revue en 1904.

Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture
Crédit photo : Pascal-Jean Rebillat Photographies (Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, Abbaye de Cisterciens fondée en 1148 par le seigneur de Montfaucon avec des moines venus de Clairvaux. Il y restait 7 religieux en 1768. Fermée à la Révolution puis ruinée avant d'être transformée en exploitation agricole. menetou couture, cher

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 22649
  • item : Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny
  • Localisation :
    • Cher
    • Menetou-Couture
  • Lieu dit : Fontmorigny
  • Code INSEE commune : 18143
  • Code postal de la commune : 18320
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : abbaye
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 8 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 12e siècle
    • limite 12e siècle 13e siècle
    • 13e siècle
    • 15e siècle
    • 4e quart 15e siècle
    • 16e siècle
    • 18e siècle
    • 1er quart 18e siècle
  • Années :
    • 1646
    • 1721
  • Dates de protection :
    • 1925/11/21 : inscrit MH
    • 1997/11/14 : classé MH
  • Date de versement : 1993/09/14

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'sculpture'
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Classement 28 12 1984 et inscription 19 07 1995 (arrêtés) annulés.
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :18 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
    • cellier
    • terrasse
    • logis
    • cloître
    • site archéologique
    • installation hydraulique
    • canal
    • sous-sol
    • bâtiment conventuel
    • boulangerie
    • église
    • pont
    • logis abbatial
    • vivier
    • sol
    • bâtiment
    • ARC
    • Abbatial
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 2 informations diverses sont disponibles :
    • propriété d'une personne privée
    • propriété de la commune 1992
  • Détails : Ruines de l' abbaye, à l' exception des parties classées : inscription par arrêté du 21 novembre 1925 - Eléments en élévation et sols (cad. B 64 à 67, lieudit Fontmorigny, 740, 742, 744, lieudit Champ de l' Eglise) ainsi que le pont non cadastré franchissant le canal de fuite et portant le chemin rural du Champ de la Vigne : classement par arrêté du 14 novembre 1997
  • Référence Mérimée : PA00096842

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Pascal-Jean Rebillat Photographies est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny à Menetou couture. par Pascal-Jean Rebillat Photographies
Abbaye Notre-Dame de Fontmorigny, menetou couture

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.