Pont à St affrique

On ne connaît pas exactement la date de construction de ce pont médiéval. En revanche, on peu attester de son existence en 1368. Certaines conjectures font toutefois penser de part la similarité du bâti que ce pont aurait pu être construit par le même entrepreneur, qui a construit deux ponts similaires dans des villages voisins. Un de ces ponts, plus documenté date, quant à lui de 1277 (Inventaire des archives de la comune de Saint-Affrique rédigé par Gustave Adolphe Desjardins et Henri Affre ; Série DD, Liasse de 3 pièces en parchemin : 1256 - 1355. N° 1. Charte partie: marché passé entre les consuls de Saint-Affriqne et l'abbé de Vabres d'une part et deux ouvriers de Lodève, Salmon et Piguers d'autre part, pour la construction du pont de Vabres encore existant. 1277. Pièce très-remarquable en latin).

Dans ses origines, le « pont vieux », comme on le nome actuellement était le seul pont situé sur la Sorgues entre la bourgade de Lapeyre et le confluent avec le Dourdou. Il se vit donc attribuer un rôle important pour l'économie régionale. Son classement au titre des monument historique remonte à 1886. Ses dimensions remarquables sont attestée par l'arche qui mesure 21m50 pour des piles de 3m40 de largeur. Ce point en fait un pont exceptionnel, comme le confirme le rapport entre l'arche et les piles. Le pont vieux à, en effet, un rapport de 6.3, alors que la moyenne des ouvrages de son époque est située entre 3 et 5. Ces dimensions donnent au pont une certaine légèreté que ne manqueront pas de confirmer le regard que vous poserez surr sa silhouette. Certains n'hésitent pas a le définir comme l'un des plus beaux ponts médiévaux de France.

Le classement de ce pont, influe de nos jours sur l’esthétisme de la ville dans la mesure ou les constructions qui le bordent sont entretenues afin de préserver l'unité de style qu'impose son classement. Mais le pont vieux n'a pas toujours été vu comme un bienfait historique remarquable de part sa construction, sa maintenance l'entretient et le coût qui y est attaché, il a souvent découragés la municipalité de Saint-Affrique qui en surporte tous les frais autant que sa jouissance. Il a donc souvent été question de s'en débarrasser a chaque fois que des réparations étaient nécessaires, notamment a cause des crues de 1782, 1795, 1809, 1814 et 1896.

En 1851 et en 1896, des documents stipulent que la destruction du pont serait un bien fondé pour la ville, argumentant sur l'assainissement des vieux quartiers et sur le coût d'entretien. En voici un extrait:

« L'assainissement d'un quartier infect et populeux par la démolition du pont vieux qui l'obstrue et le prive d'air, est encore une mesure qui doit suivre la construction d'un pont au fond de l'aire St Antoine ».

Le pont vieux n'a pas été détruit, précise la mairie via sont site web d'information, et un nouveau pont a été construit. Il s’agit du « pont du centenaire ».

Géographiquement, le pont vieux se situe entre le « pont neuf » et « le pont du centenaire ». Il rejoint sur la rive droite, la place de la mairie (ancienne place aux herbes), par la longue rue Voltaire. Pour finir, le pont vieux est un lieu inévitable lorsqu'on visite Saint Affrique.

Source : Mairie de St Affrique.

Un extrait des "Mémoires de la Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron", (Volume 3 par Société des lettres, sciences et arts de l'Aveyron), nous donne quelques précisions quant à ce pont et sa destination entre Vabres et Saint-Affrique.

« Lavacaresse, cadet de la maison de Rives, était gouverneur de la place. Zélé réformiste, il était stimulé dans l'énergie de ses croyances par les succès obtenus au siége et prise de la ville fortifiée de Saint-Félix-de-Sorgues, vers le mois d'octobre précédent. Comprenant que l'influence du pasteur serait puissante, il avait invité Bastide de Toulouse, ancien prêtre catholique qui avait déserté son culte, et que le synode provincial de Saint-Affrique avait, trois mois auparavant, promu aux fonctions pastorales, à s'occuper de l'organisation dés travaux de défense. Un ordre exprès de M. le duc de Rohan détermina bientôt Bastide à mêler pour un temps le soin des intérêts terrestres aux préoccupations spirituelles de son ministère.

Bastide, acceptant cette mission, s'y voua avec ardeur, et le succès répondit à ses efforts.

Il consacra le mois de mai à dresser les fortifications. Elles furent ainsi disposées, à partir de l'avenue de Vabres, qui était alors au Portail des cases (Une importante modification s'est opérée dans les relations de Vabres et de Saint-Affrique. Aujourd'hui deux ponts et une belle route les relient en droite ligne. Mais avant la construction du pont-vieux, l'avenue de Vabres était sur la rive droite de la rivière, par le quartier des Cases, ainsi que l'atteste le nom d'une place située dans ces abords, et qu'on nomme encore Aire de Vabres, nom aujourd'hui inexplicable, si l'on ne se rappelle cette ancienne communication. On traversait la rivière soit au Bourguet, prés de Vabres, soit à un des nombreux gués que présente la Sorgue dans son cours entre ces deux villes). » [...]

Pont à St affrique
(Pont, st affrique)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Pont, On ne connaît pas exactement la date de construction de ce pont médiéval. En revanche, on peu attester de son existence en 1368. Certaines conjectures font toutefois penser de part la similarité du bâti que ce pont aurait pu être construit par le même entrepreneur, qui a construit deux ponts similaires dans des villages voisins. Un de ces ponts, plus documenté date, quant à lui de 1277. st affrique, aveyron

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 10243
  • item : Pont
  • Localisation :
    • Midi-Pyrénées
    • Aveyron
    • Saint-Affrique
  • Code INSEE commune : 12208
  • Code postal de la commune : 12400
  • Ordre dans la liste : 4
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : pont
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Date de protection : 1886/07/12 : classé MH

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune pont : classement par arrêté du 12 juillet 1886 1992 type propriété de la commune pont : classement par arrêté du 12 juillet 1886 1992
  • Photo : 55ebb96e5efbffc5d2473ae877fdd9fe.jpg
  • Référence Mérimée : PA00094137

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Pont à St affrique. par pierre bastien
Pont, st affrique
Description par pierre bastien :

Le pont-Vieux

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.