château de Malportel à Gaudies

Le château, tourné vers le sud, est proche d' un ancien gué sur l' Hers. Le corps principal est constitué d' un logis encadré par 2 dépendances. 2 tours rondes sont situées sur le logis, l' une à l' angle est, l' autre, à base polygonale non visible de l' extérieur, à l' angle est du logis et de l' aile est. La façade sur cour du logis principal, non ordonnancée, présente 3 niveaux d' ouvertures plus un soupirail des 3 époques de construction, pierre calcaire chanfreinée, brique arquée segmentaire et ciment. A l' inverse, la façade arrière est ordonnancée avec des remaniements. Les murs du logis principal sont enduits avec pour seul décor un cadran solaire peint. La tour d' escalier a un accès à chaque niveau. Ses murs en moellon calcaire sont enduits à la chaux. Une archère canonnière est conservée du côté de l' Hers. Les 2 ailes latérales présentent 3 travées ordonnancées de baies différentes : portes cochères cintrées encadrées de brique, baies d' aération en pierre calcaire, porte mêlant brique et pierre, et fenêtres aux encadrements de brique arqués segmentaires. En décor, 2 bandeaux encadrant le 2e niveau, des oculi en forme de losange, un bandeau peint situé sous le toit et une génoise peinte en blanc avec 2 rangs de tuiles encadrés de 2 rangs de briques ou avec 3 rangs de tuiles sont réalisés. Les 3 étages communiquent avec ceux du logis principal par un léger dénivelé. Ce bâti en U est couvert d' un toit à 2 pans en tuile creuse. Les annexes se constituent, à l' est, du mur arrière du bâtiment détruit en 1942, puis d' un ensemble abritant une ancienne écurie et le logement des gardiens avec des baies aux encadrements de brique remaniés, des murs en moellon calcaire recouverts d' un enduit affleurant. La couverture est un toit à 2 pans en tuile mécanique. De l' autre côté du chemin d' accès, dans l' alignement de la voie se trouve une série de hangars. Autre dépendance : un four à pain surmonté d' un pigeonnier sous lequel est creusée une cave. Il comporte un enduit couvrant avec un chaînage d' angle en pierre calcaire taillée, une génoise constituée de 3 rangs de tuiles et un toit à 2 longs pans, couvert en tuile creuse avec un épi de faîtage. L' ensemble bâti est situé au sein d' un parc paysager formé d' espaces arborés, de haies, de vergers et d' alignements de platanes.

François de Baron, viguier à Pamiers, fait construire le château en 1565, sur des terres roturières de Malportel. Il en subsiste toujours le logis remanié, des baies en pierre calcaire chanfreinée et une archère canonnière. En 1632, Catherine de Baron, héritière, fille d' un des commandants du château de Pamiers, également viguier de cette ville, réside à Malportel. En 1645, elle épouse François de Johannis de Gargas de Maurand, issu d' une famille de capitoul, qui devient seigneur du lieu. Le château est peu habité de la 2e moitié du 17e siècle au début du 18e siècle, jusqu' à ce que César, fils de François de Gargas, entreprenne la restauration du manoir où il est né. Le logis primitif est agrandi et éclairci avec la construction de 2 ailes encadrant celui-ci et une petite cour. La façade est, encadrée par 2 tours, est modifiée, la tour polygonale est noyée dans le nouveau bâtiment formant une aile, tandis que la tour ronde se trouve en saillie. Les dates portées 1753 et 1756, respectivement sur l' aile est et sur le logis, correspondent à cette campagne de construction, les décors peints, les génoises et les encadrements de brique arqués segmentaires en sont les témoins. Sans doute à la même époque sont construites des annexes, dont le logement du maître valet accolé à l' aile est. L' ensemble est complété par un grand jardin d' agrément. Le château est régulièrement habité jusqu' à la fin des années 1760. Une chapelle, aujourd' hui disparue, est mentionnée de 1645 jusqu' au 4e quart du 18e siècle. La métairie de Malportel est vendue à la Révolution. En 1942, un incendie détruit la grange et le logement du maître valet dont subsistent encore les murs. La propriété est vendue en 1972 et l' édifice est alors inoccupé et n' est plus entretenu. En 1983, le domaine est racheté et d' importants travaux sont réalisés : nouveaux enduits, modification de la façade ouest du corps principal et percement de nouvelles baies aux encadrements de ciment.

Source : Ministère dela culture

château de Malportel à Gaudies
Crédit photo : Contributeur anonyme (château de Malportel, gaudies)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

château de Malportel, François de Baron, viguier à Pamiers, fait construire le château en 1565, sur des terres roturières de Malportel. Il en subsiste toujours le logis remanié, des baies en pierre calcaire chanfreinée et une archère canonnière. En 1632, Catherine de Baron, héritière, fille d' un des commandants du château de Pamiers, également viguier de cette ville, réside à Malportel. En 1645, elle épouse François de Johannis de Gargas de Maurand, issu d' une famille de capitoul, qui devient seigneur du lieu. gaudies, ariege

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 8576
  • item : château de Malportel
  • Localisation :
    • Midi-Pyrénées
    • Ariège
    • Gaudiès
  • Lieu dit : Malportel
  • Code INSEE commune : 9132
  • Code postal de la commune : 09700
  • Ordre dans la liste : 3
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 2 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 16e siècle
    • milieu 16e siècle
  • Années :
    • 1565
    • 1753
    • 1756
  • Enquête : 2002
  • Date de versement : 2005/02/22

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 3 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • enduit
    • brique
  • Couverture : On remarque 2 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • tuile creuse
    • tuile mécanique
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages : 2 types d'étages mentionés :
    • sous-sol
    • 3 étages carrés
  • Escaliers : 2 types d'escaliers différents sont présent sur le site :
    • escalier intérieur
    • escalier en équerre
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan : 2 types de plan différents :
    • plan régulier
    • plan régulier en U

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Bâti et parc forment un ensemble remarquable.
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes : 9 parties constituantes distinctes relevées :
    • parc
    • logement
    • hangar agricole
    • écurie
    • four à pain
    • pigeonnier
    • hangar
    • four
    • par
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 2 informations diverses sont disponibles :
    • propriété privée
    • © communauté de communes du pays de pamiers
  • Auteur de l'enquête MH : Pradier Sandrine
  • Référence Mérimée : IA09000214

Le dossier complet est disponible : service régional de l'inventaire Midi-Pyrénées37 bis, rue Roquelaire 31080 Toulouse Cedex - 05.61.62.01.45

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Utilisateur anonyme est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand


Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.