Patrimoine historique de Moulins

MoulinsMoulin, capitale du Bourbonnais, et aujourd'hui chef-lieu de l'Allier, département formé de cette ancienne province, porte: D'or, à trois croix ancrées de sable.

L'origine de Moulins (Molinae) ne parait pas remonter au-delà du Xe siècle. Archambaud VIII affranchit les habitants de la taille aux quatre cas, moyennant une redevance annuelle de 200 livres monnaie courante, en 1232. Il parait que dès cette époque cette ville avait déjà quelque importance, et l'on peut même conjecturer qu'elle était alors la cité la plus peuplée du Bourbonnais. Hubert, fils de saint Louis, y fonda un hôpital en 1269. Mais ce n'est que dans le XIVe siècle que Moulins prit un rang assez élevé parmi les villes du royaume. Sa prospérité date particulièrement du retour d'Angleterre du duc de Bourbon Louis II, en l'année 1368 ; depuis cette époque jusqu'à la fuite du connétable de Bourbon, les princes de celle branche des Bourbons y ont toujours fait leur résidence. La ville était alors petite, et ne comprenait que ce qui était entouré de fossés, dont on retrouve facilement remplacement dans les promenades intérieures, appelées Cours. La partie de la cité contenue entre ces cours et le château constituait l'ancienne ville.

On peut regarder comme certain que jamais Moulins ne s'est rendue à un ennemi. Les Anglais s'en approchèrent et craignirent de l'assiéger. Louis XI marcha sur cette ville et n'osa pas l'attaquer. Le duc de Nemours tenta inutilement de s'en emparer pendant les guerres de religion. Le mariage d'Antoine de Bourbon-Vendôme, roi de Navarre, avec Jeanne d'Albret, fut célébré en cette ville le 20 octobre 1548. Catherine de Médicis y tint, aux mois de février et de mars 1566, la fameuse assemblée où fut rendue la célèbre ordonnance de Moulins.

Moulins est une ville agréablement située, dans une plaine fertile, sur une des routes de Paris à Lyon, et sur la rive droite de l'Allier, que l'on traverse sur un beau pont de pierre. De ce pont, la vue s'étend sur de belles chaussées, sur un vaste quartier de cavalerie, et sur des coteaux d'un aspect riant et pittoresque. Les rues ne sont pas, en général, régulières ni très-larges ; mais elles sont propres, assez bien pavées, bordées de maisons presque toutes construites en briques, parmi lesquelles on remarque plusieurs beaux hôtels. De toutes les places publiques, celle d'Allier est la plus spacieuse, et celle de la Bibliothèque la plus jolie. Les maisons les mieux bâties et les plus beaux hôtels sont particulièrement situés dans la rue de Paris, la rue Neuve, la place de la Bibliothèque et les trois Cours ou promenades qui occupent le centre de la ville. Les fontaines publiques sont en assez grand nombre ; mais à l'exception de celle du Château-d'Eau, elles n'offrent rien de remarquable ni d'élégant dans leur construction. Les promenades sont fort jolies ; la plus ancienne fut plantée en 1684, par l'intendant de Berci, don elle a conservé le nom. L'allée principale, par sa longueur de 500 toises, sa largeur et son nivellement parfait dans tonte son étendue, est une des plus belles allées qui existent en France. Cette promenade a été replantée entièrement en 1808.

Source : Panorama pittoresque de la France par Didot and Firmin 1839.


Eglise sacre coeur de Moulins Allier par patrimoine-de-france

Description de Moulins

Moulins, commune Française du département allier avec 64 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

La ville n'apparaît pas avant le X° siècle, sous le nom de Villa Molinis (villa aux moulins). La ville principale de l'agglomération était Yzeure jusqu'au XIV° siècle, époque où Moulins s'enrichit et s'agrandit considérablement grâce au commerce sur l'eau.

On compte 2 lieux-dits à Moulins : beaurivage ; ilot thonier.

Edifices, monuments classés à Moulins

Bâtiments classés de Moulins (Source open data), Moulins possède 52 bâtiments ou espaces classés. On peu citer :

  1. référence officielle : PA00093186 ;
  2. (Anatole-France (cours) 23) référence officielle : PA00093187 ;
  3. référence officielle : PA00093188 ;
  4. Chapelle Sainte-Claire référence officielle : PA00093189 ;
  5. référence officielle : PA00093190 ;
  6. (Bourgogne (rue de) 81) référence officielle : PA00093191 ;
  7. référence officielle : PA00093192 ;
  8. (Paris (rue de)) référence officielle : PA00093193 ;
  9. Ancienne cour des comptes (Ancien-Palais (rue de l') 9) référence officielle : PA00093194 ;
  10. Ancien couvent des Carmes (Delorme (rue) 17) référence officielle : PA00093195 ;
  11. Eglise Saint-Pierre référence officielle : PA00093196 ;
  12. (Allier (place d') 49) référence officielle : PA00093197 ;
  13. (Anatole-France (cours) 16) référence officielle : PA00093198 ;
  14. (Bourgogne (rue de) 37) référence officielle : PA00093199 ;
  15. (Paris (rue de) 32) référence officielle : PA00093200 ;
  16. (Allier (rue d') 71) référence officielle : PA00093201 ;
  17. (Paris (rue de) 7) référence officielle : PA00093202 ;
  18. (Allier (rue d') 61 ; anciennement 53) référence officielle : PA00093203 ;
  19. (Paris (rue de) 44) référence officielle : PA00093204 ;
  20. (Voltaire (rue) 26) référence officielle : PA00093205 ;
  21. (Allier (rue d') 57) référence officielle : PA00093206 ;
  22. (Anatole-France (rue) 12 ; Potiers (rue des)) référence officielle : PA00093207 ;
  23. (Paris (rue de) 38) référence officielle : PA00093208 ;
  24. référence officielle : PA00093209 ;
  25. Immeuble (Bourgogne (rue de) 155) référence officielle : PA00093210 ;
  26. Immeuble (Decize (rue de) 25) référence officielle : PA00093211 ;
  27. référence officielle : PA00093212 ;
  28. Maison Mantin (Colonel-Laussedat (place du) 1, 3) référence officielle : PA00093213 ;
  29. Maison (Ancien-Palais (rue de l') 11) référence officielle : PA00093214 ;
  30. Maison (Bourgogne (rue de) 38) référence officielle : PA00093215 ;
  31. Maison référence officielle : PA00093216 ;
  32. Maison référence officielle : PA00093217 ;
  33. Maison référence officielle : PA00093218 ;
  34. Maison référence officielle : PA00093219 ;
  35. Maison référence officielle : PA00093220 ;
  36. référence officielle : PA00093221 ;
  37. Maison (Grenier (rue)) référence officielle : PA00093222 ;
  38. Maison référence officielle : PA00093223 ;
  39. Maison référence officielle : PA00093224 ;
  40. Maison référence officielle : PA00093225 ;
  41. Maison (Pont-Ginguet (rue du) 16) référence officielle : PA00093226 ;
  42. Maison (Rivage (rue du) 6) référence officielle : PA00093227 ;
  43. Restes du pavillon d'Anne de Beaujeu Pavillon d'Anne de Beaujeu (restes du) : classement par liste de 1840 référence officielle : PA00093228 ;
  44. Pont de Regemortes référence officielle : PA00093229 ;
  45. Porte de Paris référence officielle : PA00093230 ;
  46. référence officielle : PA00093231 ;
  47. Tour de l'Horloge dite Jacquemart (Hotel-de-Ville (place de l')) référence officielle : PA00093232 ;
  48. référence officielle : PA00093382 ;
  49. (Blaise-Pascal (rue) 1) référence officielle : PA00093412 ;
  50. (Diderot (rue) 7) référence officielle : PA00093422 ;
  51. (Paris (rue de) 3) référence officielle : PA03000007 ;
  52. Maison de Jeanne d'Arc référence officielle : PA03000024
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Lieux de culture à Moulins

Musée de Moulins, Moulins dispose de 1 musée :

  • Centre National du Costume de Scène et de la Scénographie (Quartier Villars 3000 moulins)
    Ouvert tous les jours de 10h à 18h, en juillet-août de 10h à 19h
    Fermeture annuelle : 25 décembre, 1erjanvier, 1er mai et lors du montage des expositions

Cinemas de Moulins, Moulins dispose de 3 salles de cinéma :

  • les cinemas de moulins (rue marcellin desboutins, 03000 moulins)
  • les mariniers (place garibaldi, 03000 moulins)
  • palace (11 av theodore de bauville, 03000 moulins)

Statistique Moulins

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 03000
Code Insee : 3190
Longitude : 3.270035
Latitude : 46.572155
Population totale : 22667 habitants
lieu dit : 2
allee : 12
avenue : 12
boulevard : 5
chemin : 5
cours : 4
impasse : 26
place : 24
quai : 1
route : 4
rue : 214

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Moulins
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Ancienne cour des comptes
D'après la tradition moulinoise, cet édifice serait l'ancienne cour des comptes des ducs de Bourbon, créée en 1374 par Louis II. Après diverses destructions (incendies aux 16e et 18e siècles), la pièce servant actuellement de remise semble être l'unique témoignage d'un ensemble plus important.

Eglise du Sacré-Coeur
L'édifice, oeuvre de l'architecte Lassus, a été élevé en 1844 et reconstruit de 1850 à 1869. Cette église est conçue dans l'esprit néo-gothique, synthétisant les principales cathédrales pour composer la cathédrale idéale.

Ancien château des ducs de Bourbon
Les ducs de Bourbon avaient des possessions si étendues, et leur influence dans les affaires du royaume était si grande, que Louis XI n'hésita pas à donner sa fille, Anne de France, en mariage au sire de Beaujeu.

Grand Café
Edifice, construit en 1898, constituant un exemple remarquable de Modern Style. Décor fin de siècle, précurseur des créations du style 1900, composé de glaces, stucs, ferronneries, luminaires, peintures et verrières. Salle rectangulaire divisée en deux par une poutre centrale portée par deux corbeaux.

Maison 6 rue du Rivage
L'enseigne datée de 1588 et gravée du nom de Jehan Moran, au 6 de la rue du Rivage, témoigne de l'industrie de la batellerie, prospère jusqu'au XIXe siècle.

Lycée Banville
L'ancien couvent de la Visitation est aujourd'hui le collège de la ville, fondé par la veuve du dernier connétable de Montmorency, morte en 1666, supérieure des Visitandines de Moulins. C'est dans la chapelle du collège qu'on admire le superbe mausolée qu'elle érigea à la mémoire de son illustre époux, Henri de Montmorency.

Hôtel de Ville
Edifice néo-classique construit par l'architecte François Agnéty, unissant les fonctions de mairie et bibliothèque, se traduisant en plan par deux bâtiments reliés par un portique et une cour intérieure. L'usager peut ainsi traverser le bâtiment et accéder au programme de son choix.

Eglise Saint-Pierre
Ancienne église du couvent des Carmes, fondé en 1350 sur l'emplacement d'une chapelle dédiée à Notre-Dame de Pitié. Edifice formé d'une nef de cinq travées ouvrant sur des chapelles latérales, sauf la première qui forme narthex, d'un choeur et d'une abside polygonale.

Caserne ou quartier Villars, actuellement centre national du costume de scène
Le quartier Villars a eu de nombreuses destinations au fil des siècles, impliquant de nombreuses transformations, travaux. De nos jours, il aperdu sa vocation militaire au profit d'un centre dédié aux costumes de scène aux formes et aux couleurs diverses.

Bâtiment dit les anciennes Halles
Reste de l'ancien marché à blé, bâti selon la tradition par Mansart. L'édifice comprend trois arcades sur la rue François Péron, et cinq sur la rue Diderot.

Hôtel Chabot
Hôtel évoquant le 18e siècle par son plan et son décor. L'édifice constitue l'un des plus beaux exemples d'habitation moulinoise construite à la fin de l'Ancien Régime ou au lendemain de la Révolution, dans la tradition et les formes du siècle précédent.

Hôtel Dubuisson de Douzon
L'hôtel Dubuisson de Douzon regroupe autour de deux cours une cour d'honneur principale et une cour secondaire, plusieurs constructions d'époques différentes regroupées dans une structure du 18e siècle.

Hôtel particulier
Hôtel d'époque Régence dont la façade classique sur rue se compose d'un rez-de-chaussée surélevé, d'un étage noble et de combles aménagés. La façade présente quatre travées rythmées par de grandes baies à plate-bande cintrée à agraphe.

Hôtel de Montlaur
L'hôtel de Montlaur est un exemple caractéristique d'un hôtel particulier du 18e siècle à Moulins, avec corps de logis sur rue, cour et communs à l'arrière. L'animation des façades est obtenue par le jeu des matériaux.

Maison de Jeanne d'Arc
Maison reconstruite après les incendies de 1408-1409. L'édifice conserve sa structure de maçonnerie surmontée d'un étage en encorbellement et pignon à structure de bois, ses galeries ouvertes sur cour intérieure ainsi que différents éléments de décor médiévaux.

Ancien château d'eau
Edifice bâti sur les plans de l'ingénieur Leclerc, lorsque la ville procéda à la réorganisation de son réseau d'alimentation en eau potable. Il comprend, au rez-de-chaussée, trois baies cintrées dont les tympans sont munis d'une coquille pour celle du centre et de glaçons pour les deux autres.

Hôtel de Mora
Demeure édifiée à la demande du marquis Moreno de Mora, exilé à Moulins après l'échec de l'insurrection carliste en 1852. L'hôtel a été bâti à la place de plusieurs autres édifices (restes d'une tour d'escalier du 15e siècle dans l'aile est).

Hôtel de Chavagnac
Hôtel particulier du 17e siècle, modifié au 18e et complètement rhabillé sous le Second Empire. La composition d'ensemble a été respectée : portail sur la rue, pavillons d'entrée, cour, logis et jardin sur l'arrière. Le portail d'entrée du 17e est encadré de deux pilastres à bossages verniculés et est surmonté d'un entablement.

Hôtel de Rougé
Hôtel particulier, datant des années 1800, ouvrant à l'Est sur un vaste parc à l'anglaise. La façade sur rue présente un rez-de-chaussée et deux étages. Au milieu du rez-de-chaussée s'ouvre, sous un arc surbaissé à la clef saillante, une porte cochère fermée par deux lourds vantaux en bois moulurés.

Hôtel de Ballore
L'hôtel se compose de quatre corps de logis entourant une cour rectangulaire. A l'intérieur, l'édifice a conservé un escalier avec une rampe en fer forgé, dans l'aile est, et une bibliothèque dans le corps de logis donnant sur le cours Anatole France. La pièce a conservé son parquet et ses boiseries d'origine.

Tour de l'Horloge dite Jacquemart
La tour de l'horloge, de plan rectangulaire, construite en grès rouge et jaune, fut achevée en 1408. Le sommet qui contenait le beffroi fut consummé par un incendie (1655) et reconstruit au début du 17e siècle.

Ancien hôtel de la Feronnays
Hôtel du 17e siècle, mentionné dès le 15e siècle, composé autour d'une cour rectangulaire que ferme l'aile basse des communs. Les trois façades sur cour sont en briques noires et rouges, et en pierre, caractéristique de l'architecture civile moulinoise de cette époque.

jardin haut du musée Anne de Beaujeu
De l'imposant édifice qui s'élevait au XVIe siècle, il ne subsiste aujourd'hui que le donjon du XIVe et le pavillon Renaissance qui abrite aujourd'hui le musée Anne de Beaujeu. De la construction primitive, seule subsiste la façade.

jardin dit Cours Jean Jaurès-Cours Anatole France
Durant le règne de Louis II, et sous ses ordres, s’élèvent l’hôpital Saint-Nicolas, qui vient s’ajouter à l’hôpital Saint-Julien, fondé au XIIIe siècle, la première collégiale Notre-Dame, la première enceinte, dont les cours actuels Anatole France et Jean Jaurès rappellent l’emplacement.

Pont de Regemortes
Ouvrage achevé en 1763 par Louis de Régemortes qui arrive à Moulins en 1750 pour y construire le pont. D'après le devis de 1753, l'ouvrage devait se composer de treize arches de dix toises d'ouverture chacune. Huit devaient être construites sur le faubourg et cinq sur le lit de la rivière.

Maison 28 rue Michel-de-l'Hôpital
Une pierre de la cave indique l'année 1785 pour l'édification du bâtiment, exemple d'architecture bourgeoise en milieu urbain de la fin du 18e siècle. Edifice de plan en U autour d'un jardin intérieur. Un porche à double arcade donne accès aux communs situé le long de la rue.

Cathédrale Notre-Dame
Moulins, diocèse de création récente, offre peu de monuments a notre histoire. La cathédrale, dédiée sous le vocable de Notre-Dame, n'était dans le principe qu'une petite chapelle, élevée à la sainte Vierge, vers le onzième ou le douzième siècle.

Café américain
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Café américain' à moulins (allier 03000).

Chapelle Sainte-Claire
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Chapelle Sainte-Claire' à moulins (allier 03000).

Château de Nomazy
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château de Nomazy' à moulins (allier 03000).