Château à La boissiere ecole

  • Ensemble 17e siècle (?) .
  • Implantation sans changement au cours du 18e siècle sauf aile ajoutée à l'est du château.
  • De 1853 à 1857, Gustave Legras supprime la ferme et reconstruit le château en lui donnant un plan symétrique. La seule partie conservée semble l'aile ouest, ancien corps de logis rhabillé.
  • Achat en 1879 par Olympe Hériot.
  • Escalier de marbre par Georges Tersling probablement après 1886.
  • Adjonction après 1886, d'après un dessin daté, de 2 ailes en rez-de-chaussée.
  • Les écuries sont détruites en 1945.
  • Chapelle Sainte-Catherine détruite vers 1855

Château à La boissiere ecole
Crédit photo : aet-10 (Château, la boissiere ecole)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Château, Ensemble 17e siècle (?) . Implantation sans changement au cours du 18e siècle sauf aile ajoutée à l'est du château. De 1853 à 1857, Gustave Legras supprime la ferme et reconstruit le château en lui donnant un plan symétrique. La seule partie conservée semble l'aile ouest, ancien corps de logis rhabillé. la boissiere ecole, yvelines

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 126090
  • item : Château
  • Localisation :
    • Ile-de-France
    • Yvelines
    • La Boissière-Ecole
  • Code INSEE commune : 78077
  • Code postal de la commune : 78125
  • Ordre dans la liste : 4
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Enquête : 1983
  • Date de protection : 1985 : inscrit MH partiellement
  • Date de versement : 1989/06/05

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 8 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
    • brique
    • meulière
    • pierre
    • grès
    • granite
  • Couverture : On remarque 4 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • croupe
    • terrasse
    • toit
  • Materiaux (de couverture) :
    • L'élément de couverture principal est ardoise
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages : 3 types d'étages mentionés :
    • sous-sol
    • étage de comble
    • 2 étages carrés
  • Escaliers : 4 types d'escaliers différents sont présent sur le site :
    • escalier dans-oeuvre
    • escalier tournant
    • escalier tournant à retours
    • escalier de type complexe
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'sculpture'
  • Ornementation : 6 motifs orenementaux on été relevés :
    • ordre ionique
    • colonne
    • mascaron
    • cariatide
    • salamandre
    • saison
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • Plan Type 'plan symétrique'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Eléments remarquables : escalier
  • Parties constituantes : 13 parties constituantes distinctes relevées :
    • parc
    • logement
    • ferme
    • jardin
    • écurie
    • logement de domestiques
    • jardin paysager
    • serre
    • étang
    • fabrique de jardin
    • abri
    • moulin
    • par
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 5 informations diverses sont disponibles :
    • support type fenêtres
    • sujet type les 4 saisons
    • support type entrée
    • support type cheminées
    • support type toit propriété publique
  • Référence Mérimée : IA00051912

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de aet-10 est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par aet-10 :

L'école militaire enfantine Hériot, anciennement Orphelinat Hériot vue depuis l'allée d'honneur avant le paortail.

aet-10 propose pour l'histoire de ce monument :

Le Commandant Olympe Hériot a cinquante et un ans. Il a démissionné de l'armée depuis trois ans et vit à la Boissière (Seine-et-Oise) dans son château à 17 km de Rambouillet, en pleine campagne.
Cette même année 1884, le gouvernement décide la création de six écoles militaires : Rambouillet, Saint-Hippolyte-du-Fort, Autun, BiIlom, Montreuil-sur-Mer et Les Andelys. Mais seuls, les enfants de 13 à 18 ans sont concernés. Rien n'est prévu pour les plus jeunes.
Le Commandant Hériot décide de faire construire à ses frais et sur ses terres un établissement susceptible de recevoir tous ces jeunes oubliés.
Après deux ans et demi de travaux, le 4 novembre 1886, entre le Général Boulanger, ministre de la Guerre et Monsieur Hériot, chef de bataillon d'infanterie en retraite, il a été convenu ce qui suit.
[…] Monsieur Hériot s'engage d'ores et déjà, tant pour lui que pour ses ayants droits ou héritiers, à faire don, en toute propriété au Département de la Guerre, d'un vaste établissement qu'il fera construire entièrement à ses frais, sur une partie de son domaine de la Boissière, d'une contenance de 9 hectares 60 ares. […]
L'établissement dont il s'agit sera destiné à un orphelinat exclusivement réservé à des enfants de troupe de l'armée de terre. Il sera construit pour en recevoir 160 au moins.
Monsieur Hériot se réserve le droit. pendant la durée de sa vie de disposer dans l'établissement de 10 places qu'il pourra accorder à des enfants de son choix.
Afin d'assurer le fonctionnement de l'établissement, Monsieur Hériot s'engage à prendre les mesures nécessaires pour qu'après sa mort soit versé un don de 1 million de francs qui sera employé à l'achat de rentes sur l'Etat. lesquelles seront affectées exclusivement à l'entretien des enfants et du personnel de l'établissement, ainsi qu'à celui des bâtiments et du mobilier, et ce à perpétuité...
Les soins des enfants de 5 à 9 ans seront et resteront toujours confiés à des sœurs de Charité ou de tout autre ordre religieux reconnu.
Afin de perpétuer la mémoire des bienfaits de Monsieur Hériot envers l'armée, l'orphelinat prendra et conservera dans les établissements de la Guerre le nom d'Orphelinat militaire HERIOT .
Le Ministre de la Guerre accepte au nom de l'Etat, toutes les clauses de la présente convention"

Le 10 février 1887, sous le commandement du Capitaine Magnien, ses portes s'ouvrent pour accueillir le premier "poussin" qui en franchit le seuil.
C'est le début d'une longue épopée de 80 ans qui verra plus de 4 500 fils de militaires franchirent les grilles de l'Ecole Hériot.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.