vocabulaire d'architecture

Petit glossaire du vocabulaire de l'architecture.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A ^^ de Abaque à Axe

Abaque ou Tailloir Partie supérieure du chapiteau de la colonne, quadrangulaire dans les ordres antiques, souvent polygonal au moyen âge, plus ou moins mouluré et orné.

Abside ou Absis Voûte, arche, niche, partie circulaire. sanctuaire d'une église occupant son extrémité orientale.

Acanthe Feuillage imité de la plante de ce nom, employé de manières très-diverses et faisant partie essentielle du chapiteau corinthien.

Accouplé Se dit de colonnes, de colonnettes, de pilastres placés deux à deux, ordinairement sur le même stylobate, le plus rapprochés l'un de l'autre, sans néanmoins que les chapiteaux et les bases se confondent.

Acrotères Ornements eu forme de piédestal, placés au sommet et aux extrémités des frontons, et destinés à porter des statues, des trophées ou autres décorations.

Agrafe Ornement fréquemment employé de nos jours, qui recouvre la clef de l'archivolte d'une arcade ou d'une plate bande; il a pour fonction apparente d'attacher en quelque sorte l'archivolte un nu du mur.

Ailes Parties d'un édifice qui s'étendent à droite et à gauche du principal corps de bâtiment, soit sur son prolongement, soit à angle.

Allège Mur d'appui dans l'embrasure d'une fenêtre et qui a moins d'épaisseur que cette embrasure.

Amortissement Ornement au sommet d'un édifice et qui en forme le couronnement : acrotères, balustrades, vases, trophées, groupes, statues, pinacles, cloche.ons, pyramides, etc., etc.

Amphiprostyle Temple ayant deux porches à colonnes, un à sa partie antérieure, l'autre à celle postérieure.

Anglet Canal à angle droit séparant les bossages taillés sur les pilastres ou sur les murailles d'architecture rustique.

Annelet Petits filet. ou listels carrés servant d'ornements au chapiteau dorique.

Appareil Dessin, taille et pose des pierres d'un monument.

Appentis Bâtiment composé seulement d'un toit appuyé contre une muraille, et soutenu en avant par des piliers ou des poteaux. (Voyez HANGAR).

Appui Toute construction de bois, de fer, de pierre qui sert à s'appuyer : Mur à hauteur d'appui, tablette à hauteur d'appui.

Aqueduc Construction souterraine ou à ciel ouvert, destinée à porter les eaux d'un endroit à un autre.

Arabesques Ornements composés de rinceaux, de palmes, de palmettes, de fleurs, de fruits, de figures d'hommes et d'animaux, agencés d'une manière plus on moins fantasque. - Les arabesques ont été poussées à la perfection à l'époque de la Renaissance. (Voyez GROTESQUES).

Arc Courbe en demi-cercle. (Voyez DÉCHARGE, DOUBLEAU, PLEIN CINTRE).

Arc de triomphe Monument triomphal se composant d'une porte à une, deux ou trois ouvertures en arc, en plein cintre, et destiné à rappeler et à conserver le souvenir d'un grand événement. Les grandes villes de l'antiquité comme celles de l'époque moderne ont fait de l'arc de triomphe un de leurs plus beaux ornements.

Arcade Voûte qui n'a que l'épaisseur du mur dans lequel elle est pratiquée. L'arcade feinte est celle qui n'est que figurés par une saillie ou par une retraite. Les pierres taillées qui forment l'arcade, s'appellent voussoirs.

Arc-boutant ou Arc-butant Portion d'arc qui maintient la poussée d'une voûte, la bute, pour en empêcher l'écartement et soulager en même temps ses supports. Employé surtout pendant l'ère ogivale.

Arceau Petite voûte surbaissée d'une porte, d'une fenêtre, de ponceau, de cloître.

Arches Ouvertures en arc, en ogive ou en courbe surbaissées ordinairement, de grandes dimensions, soutenant un pont, et qui s'appuient sur deux massifs appelés culées.

Architecte L'artiste qui compose les plans et dessins de l'ensemble et de toutes les parties d'un édifice, qui détermine la nature des matériaux à employer, leurs formes et leurs dimensions, surveille et dirige la construction et en règle les dépenses. Un bon architecte doit, par conséquent, posséder, avec du goût et de l'imagination, une grande somme de connaissances positives, être probe, exact, et avoir un certain courage dans des opérations périlleuses.

Architrave Plate-bande de bois ou de pierre qui repose immédiatement sur les chapiteaux des piliers ou des colonnes : c'est un des trois membres principaux de l'entablement.

Archivolte Moulure plus ou moins large en saillie sur la tête des voussoirs d'une arcade, dont elle suit et orne le contour.

Arène Portion du cirque ou de l'amphithéâtre où sexécutaient les combats et les jeux.

Arête Angle saillant formé par la rencontre de deux faces planes ou courbes d'une pièce de bois, d'une pierre, d'une barre de fer. (Voyez Voûte D'arête).

Armature On donne ce nom à tous les liens de fer, de forme quelconque, qui servent à contenir un assemblage de charpentes ou de pierre.

Arrachement On appelle ainsi les pierres saillantes et les inégalités laissées à dessein dans une partie de maconnerie pour former liaison avec d'autre maçonnerie qu'on voudra y joindre.

Arrière-corps Partie d'un bâtiment en arrière de la portion principale.

Assemblage Réunion de plusieurs pièces de charpente, et manière dont cette réunion est faîte.

Assiette C'est le terrain convenablement disposé sur lequel on élève une construction quelconque.

Assise Rang de pierres ayant même hauteur.

Astragale Moulure ronde ou baguette qui forme la base du chapiteau et porte sur le fût de la colonne, par l'intermédiaire d'un listel ou filet. On comprend souvent sous ce nom et la baguette et le filet.

Attique Petit étage ou petit ordre d'architecture qu'on emploie comme amortissement au-dessus d'un étage principal, ou d'un grand ordre.

Autel En général, on donne ce nom à une construction sur laquelle on sacrifie à la Divinité.

Auvent Petite toiture faite ordinairement en planches, et qu'on place au-dessus d'une porte, d'une fenêtre, d'une boutique, etc.

Avant-corps Partie d'un bâtiment en saillie sur la portion principale.

Axe Ligne que l'on suppose passer par le milieu d'une construction ou d'une quelconque de ses parties : axe du Louvre, axe d'une aile, axe d'une colonne, axe d'un chapiteau, etc., etc.

B ^^ de Baguette à Buter

Baguette Petite moulure ronde formée ordinairement par une demi-circonférence. Elle est quelquefois taillée en forme de perles enfilées, de cordes, de rubans, de feuillages, etc.

Baie On donne ce nom à toute ouverture pratiquée dans un mur ou dans un assemblage de charpente, pour faire une porte, une fenêtre, etc.

Bains Lieux destinés à se baigner. Édifices avec dépendances et accessoires élevés pour cet usage.

Balcon Partie saillante munie d'un appui, placée devant une ou plusieurs baies de fenêtres; elle est portée, soit sur consoles, soit sur encorbellement, soit à la faveur d'un avant-corps de l'étage inférieur.

Balustrade Appui à jour composé de balustres ou de petites arcades de forme quelconque, et surmonté d'une tablette. Leur usage est de former l'appui d'un balcon, d'une terrasse, d'une rampe d'escalier; de servir d'amortissement à un édifice ou à une de ses portions, de cloture à un sanctuaire, etc., etc.

Balustre Petit pilier d'une forme particulière que l'on range sur un socle pour soutenir une tablette d'appui.

Banc On appelle ainsi chaque lit, chaque assise naturelle de pierre dans la carrière. Le banc, ou la hauteur de la pierre, varie suivant les terrains.

Bande Moulure plate et peu saillante. (Voyez PLATE-BANDE).

Bandeau Bande plate et unie faisant saillie autour d'une baie de porte on de fenêtre, pour tenir lieu de chambranle.

Barbacane Ouverture longue et étroite, pratiquée dans des murailles de terrasse pour donner issue aux eaux.

Barreau Barre posée verticalement pour interdire le passage par une ouverture quelconque.

Base Partie inférieure de la colonne sur laquelle pose directement le fût; on donne aussi ce nom à la partie inférieure du piédestal sur laquelle repose le dé. Dans ces deux cas, la base est composée d'une plinthe surmontée de moulures plus ou moins nombreuses, suivant l'ordonnance architecturale, employée.

Basilique Dans l'origine c'était la demeure des rois; dans la suite ce fut le lieu où l'on rendait la justice. Ces édifices furent choisis par les premiers chrétiens pour se réunir, et constituèrent les églises primitives.

Bas-relief Ouvrage de sculpture dont les figures sont en partie engagées dans le bloc de pierre ou de marbre où elles sont taillées.

Bassin Enceinte de forme quelconque, creusée dans le sol et pouvant contenir l'eau.

Bâtiment On donne ce nom à toute sorte de constructions. (Voyez ÉDIFICE).

Bâtisse Tout ce qui concerne la maçonnerie d'un bâtiment.

Beffroi Tour d'observation. Assemblage de charpente qui, dans un clocher, porte les cloches.

Berceau On donne ce nom à une voûte cylindrique quelconque, dont la direction et la courbure varient.

Béton Espèce de mortier de ciment dont on se sert particulièrement dans l'architecture hydraulique.

Biseau Se dit d'une moulure taillée suivant un angle plus ou moins Ouvert. Beaucoup de moulures d'architecture sont taillées en biseau.

Blocage Construction formée par l'agrégation de petites pierres ou de menu moellons maçonnés à bain avec du mortier. On emploie le blocage dans la construction des murs très-épais, pour remplir l'intervalle entre leurs parements composés de pierres de taille ou de moellons piqués.

Bloquer Remplir de blocage des fondations, l'entre-deux des parements d'un mur, l'intérieur d'une pile de pont, des reins d'une voûte, etc.

Borne Pierre en forme de cône tronqué, d'une hauteur variable. placée le long des bâtiments pour les garantir du heurt des voitures. Les bornes milliaires sont celles qu'on place sur les routes pour en marquer la longueur.

Bossage On appelle ainsi toute saillie sur la surface plane d'un ouvrage de pierre ou de bois. Les bossages bruts sont ceux qui attendent une sculpture quelconque; les bossages taillés sont considérés eux-mêmes comme ornements.

Boutisse Pierre posée en boutisse, c'est-à-dire de manière que sa plus grande dimension soit dans l'épaisseur du mur.

Brèche Toute ouverture d'un mur occasionnée par la chute fortuite de quel qu'une de ses parties, ou faite à dessein pour ouvrir un passage.

Brique Pierre artificielle faite d'argile, et qu'on emploie cuite ou non cuite.

Buter Soutenir, prévenir la poussée d'un mur, d'une voûte, empêcher toute variation d'équilibre au moyen d'un contre-fort ou d'un arc-boutant.

C ^^ de Cadre à Cymaise

Cadre Bordure d'un tableau, d'un bas-relief, etc. (Voyez BORDURE).

Cage C'est, dans un édifice quelconque, l'enceinte déterminée par les gros murs; de même, la cage d'un escalier est formée par les murs entre lesquels il monte, la cage d'un clocher est l'assemblage de charpente qui forme le corps du clocher.

Caisson Portion quadrangulaire formant enfoncement dans le nu d'un mur, d'un plafond, d'une voûte, d'une coupole, etc. Le caisson est bordé de moulures et, suivant la place qu'il occupe, rempli d'ornements variés, tels que rosaces, mascarons, animaux, fleurs ou fruits, feuillages ou arabesques. Les caissons s'appellent aussi, caisses, panneaux, cassettes.

Calibre Planche de bois ou de métal, découpée suivant un profil déterminé, et qui sert aux appareilleurs pour tracer les pierres d'une corniche, d'une architrave, d'une imposte, d'une archivolte, etc.

Calotte Portion de voûte sphérique ou conique pratiquée dans les plafonds ou dans d'autres voûtes, soit pour donner de l'élévation, soit pour servir de champ à des peintures décoratives.

Campanile Petit clocher découpé à jour dont on surmonte ordinairement les dômes. On dit aussi lanterne.

Canal Nom générique de certaines moulures creusées de diverses formes. Ainsi on dit: canal du larmier, canal de la volute, canaux des triglyphes, etc.

Canneler Creuser des cannelures.

Cannelure Petite cavité ou rigole creusée en arc de cercle du haut en bas du fût d'une colonne on d'un pilastre. Les cannelures qui ne sont pas séparées par un filet ou listel, sont dites à vive arête ; celles qui ont entre elles un listel sont dites a côtes. Quelquefois les cannelures sont ornées, mais seulement jusqu'au tiers du fût de la colonne.

Cantonné Un bâtiment est cantonné, quand ses angles sont ornés d'une colonne ou d'un pilastre, de chaînes de pierre à bossages ou à refends. Des colonnes peuvent aussi être cantonnées, quand elles sont groupées et engagées dans les angles d'un pilier carré, qui remplit le vide entre elles et ajoute à la force du support.

Carrelage Assemblage de carreaux de pierre ou de marbre formant le revêtement d'un plancher.

Cartouche Ornement qui forme le champ d'une inscription, d'un bas-relief, d'une devise, d'un tableau, etc.

Caryatides Figures sculptées remplissant le rôle de colonnes, et portant sur leurs têtes l'architrave d'un édifice. On appelle souvent ordre caryatide l'ordonnance dans laquelle les caryatides sont substituées aux colonnes.

Cathédrale Église où siège un évêque ou un archevêque.

Caulicole Partie du chapiteau corinthien en forme de tige et de cornet d'où naissaient les volutes et les hélices.

Cave Chambre souterraine, ordinairement voûtée, que l'on pratique entre les murs de fondation d'un édifice.

Caveau Petite cave pratiquée sous le sol d'une église ou d'une chapelle, et qui est destinée aux sépultures.

Cavet Moulure concave formée d'une portion de circonférence. C'est l'opposé du quart de rond, dont le profil est emprunté à la convexité d'une circonférence.

Cellier Pièce au rez-de-chaussée ou au-dessous du sol, destinée particulièrement à serrer le vin et les autres boissons. Le cellier diffère de la cave en ce qu'il n'est pas complètement sous le sol et qu'il n'est pas voûté le plus ordinairement.

Cénotaphe Tombeau vide, monument funéraire élevé pour honorer la mémoire d'un mort, mais qui ne contient pas ses restes.

Chaîne On donne le nom de chaîne de pierres à un pilier élevé à plomb dans un mur de maçonnerie, soit pour le fortifier, soit pour porter l'about d'une poutre, soit pour former l'encoignure d'un bâtiment.

Chaire Tribune élevée dans une église à l'usage du prédicateur.

Chambranle bandeau simple ou orné entourant la baie d'une porte, d'une fenêtre ou d'une cheminée.

Champ La surface préparée pour recevoir une peinture; la partie unie et rase sur laquelle s'applique un bas-relief.

Chanfrein On donne ce nom à la petite surface que l'on forme en abattant l'arête d'une pierre ou d'une pièce de bois. Le plus souvent le chanfrein se taille en biseau, ou arrondi ; quelquefois il est orné de moulures.

Chanfreiner Abattre l'arête d'une pierre ou d'une pièce de bois pour former un chanfrein.

Chantier C'est l'emplacement sur lequel on dépose les matériaux d'un bâtiment, tels que les pierres, le bois, pour les tailler.

Chantourner Couper et évider une pièce de bois, ou de métal, selon un profil courbe.

Chapelet Moulure formée d'une suite de grains ronds ou ovales.

Chapelle Petite église où il n'y a ordinairement qu'un autel. Dans une cathédrale ou une grande église, c'est l'enceinte ménagée dans la distribution générale pour renfermer un autel, un tombeau, des fonts baptismaux. Dans un palais, une maison, c'est la pièce ou le bâtiment destiné à la célébration de la messe.

Chaperon C'est le faite ou la couverture d'un mur disposée pour l'écoulement des eaux.

Chapiteau Partie supérieure de la colonne, posant sur le fût. Chaque ordonnance architecturale a son chapiteau qui lui est propre.

Charpente L'ensemble des ouvrages en bois d'un édifice: charpente d'un dome, d'un clocher, d'un comble, etc.

Charpenterie Art de travailler la charpente.

Châssis Ouvrage de charpente, menuiserie, maçonnerie, serrurerie, qui sert à entourer, contenir ou supporter divers objets, comme une porte, une croisée, une trappe, etc.

Château Demeure d'un roi, d'un prince, d'un seigneur, d'un personnage important ou même d'un simple particulier.

Chauffoir Salle commune, disposée pour réunir un nombre plus ou moins considérable de personnes, et chauffée d'une façon quelconque.

Chaussée Construction destinée à retenir les eaux d'un marais, d'un étang. d'une rivière, et pouvant servir de chemin. Elle est formée de pieux, de fascines, terre, pierre, avec berges ou talus, quelquefois revêtue de pavés et soutenue par une muraille.

Cheminée C'est la partie préparée d'une pièce quelconque où l'on fait du feu dont la fumée s'échappe au dehors par un conduit.

Chéneau Canal de pierre ou de plomb, pratiqué sur la corniche d'un édifice quelconque, pour recevoir les eaux de la couverture.

Chevet Partie d'une église située à l'orient. (Voyez abside).

Chevron Pièce de bois posée sur les pannes et le faîte d'un comble, sur laquelle on attache les lattes pour former la couverture.

Chœur Partie d'une église entre le sanctuaire et la nef où se tient le peuple, ou bien entre le sanctuaire et le chevet dans les églises où le maître autel est en avant du chœur.

Ciment On donne ce nom à toute matière propre à lier, unir et faire tenir ensemble plusieurs pierres.

Cimetière Terrain clos de murs destiné à enterrer les morts.

Cintre On appelle ainsi l'arc d'une voûte en demi-cercle.

Cippe Pilier carré de peu de hauteur, colonne tronquée, servant à l'ornementation des tombeaux.

Cirque Enceinte où, chez les anciens, se donnaient diverses sortes de spectacles et de jeux. (voyez AMPHITHÉATRE)

Citerne Lieu souterrain ordinairement, où l'on rassemble et conserve les eaux pluviales.

Claveau Pierre taillée en forme de coin et qui entre dans la construction des arcs, des voûtes et des plates-bandes. (Voyez VOUSSOIR).

Clef Le dernier claveau qu'on pose au sommet d'un arc pour le fermer ou le bander. La clef soutient tous les autres claveaux.

Cloaque Aqueduc souterrain destiné à l'écoulement des eaux de pluies, des immondices provenant d'une ville.

Clocher En général, tout édifice destiné à contenir les cloches d'une église, et affectant la forme pyramidale. (Voyez CAMPANILE, DOME, TOUR)

Cloître Partie importante d'un monastère, de forme quadrangulaire et entourée de portiques servant de promenoir.

Clôture Mur fermant une enceinte quelconque : mur d'un jardin, d'un monastère, d'un parc, du chœur d'une église, etc.

Collatéral Aile d'une église, bas côtés, accompagnant la nef à droite et à gauche.

Colombier Bâtiment ou pavillon destiné à loger des pigeons.

Colonnade Suite de colonnes, telle que celle qui compose une ordonnance d'architecture, péristyle, portique, etc.

Colonne Pilier rond, ordinairement composé de trois parties : base, fût, chapiteau.

Comble Assemblage de charpente plus ou moins compliqué, qui porte la couverture d'un édifice.

Commun Corps de bâtiment où sont les cuisines, les offices, et en général tous les services dépendants d'un palais, d'un château ou d'un hôtel.

Composite Nom d'un des six ordres d'architecture. (Voyez ORDRE)

Conduit Canal artificiel par où s'écoulent les eaux.

Conduite Suite de tuyaux formant un conduit.

Congé Moulure en gorge qui rattache le nu d'un mur à la partie saillante d'une autre moulure. Le congé substitue toujours une courbe à un angle.

Constructeur Celui qui a fait une étude spéciale de la partie de l'architecture dont l'objet est la construction.

Construction C'est la science qui consiste surtout dans la connaissance des lois de la statique, des combinaisons géométriques, des matériaux, de leur résistance et de leur durée. On donne aussi ce nom à l'oeuvre qui résulte du travail du constructeur.

Contre-fort Pilier de maçonnerie en saillie d'un mur et lié avec lui pour soutenir sa poussée.

Corbeau Ouvrage en saillie qui sert à soutenir une corniche, une poutre, etc.

Cordon Grosse moulure ronde employée dans les corniches ordinairement.

Corniche C'est la troisième partie de l'entablement. (Voyez ENTABLEMENT)

Côte Partie saillante séparant les cannelures du fût d'une colonne ou d'un pilastre.

Coupole Partie concave d'une voûte sphérique, telle que l'intérieur d'un dôme.

Couronnement On donne ce nom à tout ce qui termine une décoration d'architecture. (Voyez AMORTISSEMENT)

Couverture Assemblage d'ardoises, de tuiles, de feuilles de plomb, de tôle ou de cuivre, qui est porté par la charpente d'un comble.

Crépi Enduit de mortier ou de plâtre dont on recouvre une muraille.

Croisée Baie pratiquée dans un mur pour laisser passer la lumière, et fermée par un châssis composé ordinairement de plusieurs traverses disposées en croix, pour recevoir les vitres ou les vitraux. On donne aussi ce nom à la partie d'une église qui figure les bras de la croix, selon l'usage généralement adopté.

Croisillon Pièce de bois ou de fer disposée en croix au travers d'une baie de croisée.

Croupe C'est la partie arrondie du comble du chevet d'une église.

Crypte Lieu souterrain, lieu caché, où les premiers chrétiens se rassemblaient pour célébrer leurs rites religieux.

Cuisine Partie d'un édifice on l'on prépare les aliments.

Culée ou Butée Massif de pierre qui soutient la poussée d'une arche de pont.

Cymaise Moulure à profil ondé qui couronne les autres moulures d'une corniche. On l'appelle aussi gueule ou doucine.

D ^^ de Dais à Dosseret

Dais Ouvrage d'architecture et de sculpture suspendu au-dessus d'un autel, d'un trône, d'une chaire à prêcher, d'une statue, du banc d'œuvre dans une église.

Dalle Tranche de pierre dure de peu d'épaisseur dont on forme la couverture de certains édifices, la plate-forme des terrasses , le pavé des églises, des vestibules, etc.

Cube de pierre de taille formant la partie du piédestal comprise entre la base et la corniche. Quelquefois il sert à lui seul de piédestal à un buste, à un vase, à une statue.

Déblai Fouille et transport des terres qu'on retire des fondations d'une construction quelconque.

Décharge Arc de maçonnerie en plein cintre construit dans l'épaisseur d'un mur, au-dessus d'une baie, pour soulager la plate-bande ou le linteau du poids des charges supérieures.

Décoration C'est l'ensemble des ornements d'un monument ou d'une partie de monument.

Décorer Composer ou faire exécuter par des artistes la décoration extérieure et intérieure d'un édifice.

Dégagement On appelle ainsi les communications établies dans la distribution d'un appartement, d'un palais, d'un théâtre, pour que les services ne se commandent pas.

Délit Pose d'une pierre dans un autre sens que celui qu'elle avait dans la carrière. Les pierres posées en délit sont sujettes à se fendre et ne peuvent porter de grands fardeaux.

Déliter Poser les pierres en délit. Couper une tranche de pierre suivant son lit de carrière.

Demi-colonne Colonne engagée dans le mur jusqu'à son diamètre

Denticule Moulure en forme de parallélépipède faisant partie de la corniche, principalement dans l'ordonnance ionique.

Descente Tuyau qui descend les eaux d'un chéneau, d'un réservoir, sur le pavé ou dans une partie basse quelconque.

Diamètre C'est le demi-diamètre inférieur de la colonne antique, c'est le module.

Digue Construction en pierre, en terre ou en fascinage, destinée à arrêter ou à resserrer les eaux d'une rivière, d'un étang, ou à former dans l'eau une jetée.

Diptère Se dit d'un édifice entouré d'un double rang de colonnes.

Distribution C'est la répartition, l'arrangement de l'intérieur d'un édifice conformément à l'usage auquel il est destiné.

Dôme On donne ce nom à la toiture hémisphérique d'un édifice ou d'une partie d'édifice. Cette dénomination s'étend aussi à toutes les sortes de couvertures procédant de parties courbes dont les sommets se réunissent à un centre commun. il y a des dômes élevés sur plan polygonal, quadrangulaire (Voyez PENDENTIFS)

Donjon Partie la plus hante d'un château du moyen âge, et qui servait d'habitation au seigneur.

Dorique Ordre dorique.

Dormant Se dit souvent substantivement de certains ouvrages de menuiserie, de serrurerie, etc., qui ne sont pas mobiles : un châssis dormant. ou simplement un dormant.

Dortoir Les pièces où l'on couche : les dortoirs d'un couvent, d'un collége.

Dosseret Petit avant-corps en forme de pilastre ou seulement de mur, servant de pied-droit à un arc-doubleau ou de jambage à une porte, a une fenêtre.

E ^^ de Ebraser à Extrados

Ébraser Élargir une baie de porte ou de fenêtre du côté du parement intérieur du mur, suivant un plan oblique,jusqu'au parement extérieur.

Échafaudage appareil de charpente destiné à élever les matériaux et à servir de plancher aux ouvriers, à mesure que l'édifice s'élève.

Échauguette Espèce de petite guérite ou tourelle élevée sur une terrasse, sur une tour, à l'angle de deux murs, pour faire le guet.

Échine Moulure principale du chapiteau dorique.

Écluse Tout ouvrage ayant pour objet de tenir en réserve et de soutenir les eaux au-dessus d'un sol inférieur.

Écoinçon L'encoignure du pied-droit d'une porte ou d'une fenêtre.

Écurie Bâtiment destiné au logement des chevaux.

Édifice Bâtiment considéré sous le rapport de l'ensemble de ses constructions: il se dit principalement de bâtiments remarquables par leur étendue, comme un palais, une église.

Église Édifice consacré à l'exercice public du culte catholique.

Égout On appelle ainsi le canal, voûté généralement, par lequel s'écoulent les immondices d'une ville. On donne aussi ce nom à l'extrémité saillante du toit, au-dessus de la corniche, pour jeter les eaux à une distance convenable du mur.

Embasement Surbaissement, espèce de piédestal continu sous la masse d'un bâtiment.

Embrasement Espace compris dans l'épaisseur des murs aux baies des portes ou des fenêtres, facilitant l'ouverture des châssis et donnant un plus facile accès à la lumière. On dit aussi embrasure. (Voyez ÊBRASER)

Encadrement Moulures ou ornements ajustés pour servir d'entourage à un panneau nu, chargé d'inscriptions, de figures, etc.

Encoignure Se dit des principaux angles d'un bâtiment.

Encorbellement Construction en saillie sur un mur et ne montant pas de fond; elle prend, par conséquent, sa naissance à une distance plus ou moins grande du sol et repose sur un porte à faux dont la coupe et la combinaison exigent une grande science.

Enduit Revêtement qu'on fait à un mur avec du mortier de chaux, de plâtre, de stuc, etc.

Enlier Poser les pierres ou les briques alternativement en longueur et en largeur, pour former liaison entre elles.

Entablement Partie supérieure d'une ordonnance architecturale. L'entablement se compose de trois parties, architrave, frise, corniche.

Entre-colonnement Intervalle entre deux colonnes.

Entrelacs Ornement composé de moulures diversement enlacées.

Éperon Pilier de maçonnerie construit de distance en distance contre un mur pour soutenir sa poussée: éperon d'un mur de terrasse, éperon d'une pile de pont.

Escalier Assemblage de degrés ou de marches, qui sert à monter et à descendre.

Esplanade C'est l'espace uni et découvert ou planté d'arbres au devant d'un édifice. C'est aussi l'espace découvert ménagé entre les glacis d'une place forte et ses faubourgs.

Étage Espace compris entre deux planchers.

Extrados C'est la surface convexe et extérieure d'une voûte.

F ^^ de Façade à Fût

Façade C'est l'extérieur d'un édifice vu sous une de ses faces. Cependant on entend généralement par facade la face de l'édifice où se trouve la principale entrée.

Face On donne ce nom à toute moulure plate. (Voyez BANDE)

Faîtage C'est l'ensemble du comble d'un bâtiment, la charpente, la couverture, etc.

Faite Partie la plus élevée d'un édifice. C'est aussi la partie supérieure, l'arête du comble d'un bâtiment.

Fenêtre Baie destinée à donner du jour dans les intérieurs ; elle est ordinairement garnie de croisées ou de vitraux.

Ferme Assemblage de charpente qu'on place de distance en distance pour porter la toiture d'un bâtiment.

Feuillure C'est l'entaille pratiquée à l'embrasure d'une baie pour que sa fermeture en menuiserie affleure au nu du mur.

Filet Petite moulure carrée servant ordinairement de couronnement à une plus grande.

Flèche Construction pyramidale qui termine une tour ou un clocher, ou qui surmonte un édifice.

Fleuron Ornement qui procède de la fleur.

Fondements C'est l'ensemble des constructions établies souterrainement pour porter un bâtiment.

Fonts baptismaux Grand vase de pierre, de marbre ou de bronze dans lequel on conserve Peau qui sert à baptiser.

Frise L'une des trois parties de l'entablement.

Fronton Partie triangulaire surmontant l'entablement sur les deux façades d'un temple antique

Fût La partie de la colonne comprise entre sa base et son chapiteau.

G ^^ de Gâble à Grotte

Gâble On appelle ainsi l'angle formé par deux parties obliques formant une sorte de pignon,

Galbe Ce mot exprime la forme, le contour, la ligne d'un vase, du fût d'une colonne, d'un dôme : le galbe d'une colonne, un beau galbe.

Galerie Tout moyen de communication entre les diverses parties d'un appartement, d'un édifice et de ses parties principales, peut porter ce nom. Généralement c'est une pièce plus longue que large servant de liaison entre deux appartements, et dont on se sert comme pièce d'apparat ou comme promenoir. (Voyez balustrade)

Gargouille Ouverture par laquelle l'eau s'échappe. Ordinairement, c'est la conduite de pierre faisant saillie sur une corniche et sculptée en forme d'animaux.

Glacis C'est la pente douce et insensible rachetant la différence de niveau de deux terrains. C'est aussi la pente qui surmonte une corniche et qui fait couler les eaux.

Godron Ornement ressemblant assez à un œuf extrêmement allongé et qui suit la surface courbe sur laquelle on l'applique.

Gorge Monture concave, arrondie, suivant une courbe plus ou moins profonde.

Goutte Ornement affectant la forme de petits cônes tronqués et qui appartient plus spécialement à l'ordre dorique.

Gouttière Petit canal de bois, de plomb, de zinc, de pierre, placé à la partie inférieure d'un chéneau et servant à dégorger les eaux au pied du mur d'un édifice.

Grange Bâtiment destiné à serrer les blés et autres céréales. Gresserie Ouvrages exécutés en grès.

Grotesques Ornements employés surtout pendant la Renaissance, et qui sont appelés aussi arabesques. (Voyez ARABESQUES)

Grotte Construction imitant les cavités souterraines que la nature nous offre dans le flanc des montagnes.

H ^^ de Halle à Hypogée

Halle Vaste emplacement couvert sur lequel se tiennent les marchés et les foires.

Hangar C'est un édifice en appentis ou isolé, composé d'une toiture portée sur des piliers de pierre ou sur des poteaux.

Heurtoir Le marteau qui sert à heurter à une porte. Au moyen âge, il devint l'occasion d'une ornementation remarquable.

Hippodrome Enceinte disposée pour les courses de chevaux.

Hôpital Édifice destiné à recevoir par charité les pauvres ou les malades.

Hospice Édifice destiné à servir d'asile permanent aux vieillards, aux infirmes, aux incurables, aux enfants trouvés, etc.

Hôtel Maison destinée à l'habitation d'une famille opulente.

Hôtel de ville Édifice public destiné à l'administration d'une commune. C'est la maison de la commune.

Huis C'est un vieux mot qui signifie porte. Huis clos, seule acception employée aujourd'hui, veut dire portes fermées.

Huisserie L'ensemble de la charpente qui forme la baie d'une porte.

Hypocauste Fourneau souterrain à l'usage des étuves et des bains.

Hypogee Lieux souterrains creusés pour servir de sépulture chez les anciens Hindous et les anciens Égyptiens.

I ^^ de Imposte à Ionique.

Imposte C'est l'assise qui couronne le jambage ou pied-droit d'une arcade, et sur laquelle pose le premier claveau ou coussinet du cintre. L'imposte est toujours marquée par une moulure.

Incrustations Ce sont des ornements de marbre, d'ivoire. de bronze, d'argent, d'or, de pierres précieuses, remplissant des entailles faites dans une boiserie, dans un pavement, dans un mur.

Intrados C'est la surface intérieure, le dessous d'une voûte.

Ionique C'est le nom de la troisième ordonnance antique.

J ^^ de Jambage à Jubé

Jambage On donne ce nom à toute construction de maçonnerie soutenant quelque partie d'un bâtiment. On l'emploie d'une façon plus spéciale pour désigner les piles qui soutiennent une arcade. (Voyez PIED-DROIT)

Joint Intervalle qui reste entre deux pierres après qu'elles sont posées. On le remplit de mortier, de plâtre ou de ciment.

Jour On donne ce nom à toute ouverture pratiquée pour éclairer l'intérieur d'un édifice.

Jubé Tribune élevée entre la nef et le chœur d'une église.

L ^^ de Lambris à Lucarne

Lambris Ce mot désigne les plafonds en menuiserie ornés de sculptures, de peinture et de dorure. Cependant sa signification s'étend aujourd'hui à tout ouvrage de menuiserie dont on couvre les murs d'un intérieur.

Lanterne Petit dôme sur colonnes, placé au sommet d'un édifice, soit pour donner du jour à l'intérieur, soit simplement comme amortissement, ou comme ornement.

Larmier Moulure carrée formant la partie supérieure d'une corniche, et creusée en dessous d'un petit canal qui force l'eau de tomber loin du pied de l'édifice.

Latéral Synonyme, bas côtés : ce sont les nefs adjacentes à la nef principale d'une église.

Levée Élévation de terre ou de pierre en forme de digue pour prévenir les débordements d'une rivière, ou pour pratiquer un chemin à travers des terrains inondés.

Linteau Pièce de bois ou de pierre portant sur les jambages d'une porte ou d'une fenêtre.

Listel Petite moulure carrée et unie qui couronne ou accompagne une autre moulure plus grande. (Voyez FILET)

Lit Le lit d'une pierre est la surface horizontale de la pierre telle qu'elle se présente dans la carrière : lit supérieur, lit inférieur d'une pierre. (Voyez DÉLIT)

Loge Galerie ou portique pratique à l'un des étages d'un palais pour jouir de la vue du dehors et de la fraîcheur de l'air. Pendant la Renaissance les architectes en ont fait un magnifique emploi, surtout en Italie.

Lucarne Fenêtre pratiquée sur le rampant d'une toiture.

M ^^ de Maçon à Mutule

Maçon C'est l'ouvrier qui fait les constructions de pierres ou de briques liées avec du plâtre ou du mortier.

Maçonnerie C'est l'art de construire par les procédés propres au maçon. C'est aussi l'ouvrage du maçon.

Maison Bâtiment disposé pour l'habitation de l'homme: maison de ville, maison royale, maison de plaisance.

Mansarde Comble brisé en charpente de l'invention de Mansart.

Marché Enceinte publique disposée pour la vente de toutes sortes de denrées.

Mardelle (mieux Margelle) C'est la large pierre évidée au milieu qui forme la dernière assise du mur circulaire d'un puits.

Massif Bâtisse compacte formée d'un amas de matériaux, et servant de base pour asseoir un édifice.

Membre On désigne sous ce nom toutes les parties de l'architecture prises isolément.

Meneaux Traverses de pierre, de bois ou de fer, qui partagent une baie de fenêtre.

Métope C'est l'intervalle formant. carré, qui se trouve compris entre les triglyphes de la frise dorique.

Minute Subdivision du module. (Voyez MODULE)

Modillon Sorte de console qui orne et semble soutenir le dessous du larmier d'une corniche. Il est surtout employé dans l'ordonnance corinthienne.

Module Mesure proportionnelle, variant dans son unité comme dans ses divisions, ce qui n'empêche pas qu'elle n'atteigne toujours également son but, qui est d'exprimer le rapport des parties de l'édifice entre elles, pourvu que ce soit toujours le même module qu'on emploie. Le module est toujours égal au demi-diamètre inférieur de la colonne. Il peut être divisé en douze, en dix-huit ou en trente parties appelées minutes.

Monolithe Qui est fait d'un seul morceau. Substantivement, c'est un membre d'architecture, quelquefois une œuvre architecturale entière composée d'un seul bloc de pierre.

Mosaïque Ouvrage de rapport composé de marbre de diverses couleurs, ou de verre coloré ou d'émail, qu'on taille en petits prismes et qu'on rassemble et qu'on assortit par ordre de couleurs et de tons, pour les fixer ensuite dans un enduit de mastic, de manière à former des dessins, des tableaux diversement colorés et nuancés.

Moulure On donne ce nom à toute partie saillante, carrée ou ronde, droite ou courbe, servant d'ornement dans l'architecture. Ces parties s'assemblent de manière à donner lieu à un profil plus ou moins beau.

Mur On donne ce nom à tout corps de maçonnerie servant à enclore un terrain ou à former les parois d'un bâtiment.

Mutule Espèce de modillon carré qui est placé au-dessus des triglyphes de l'ordonnance dorique.

N ^^ de Naumachie à Nu

Naumachie Vaste bassin entouré de portiques, sur lequel se donnait, chez les anciens, le spectacle d'un combat naval.

Nef Espace compris entre deux rangs de piliers ou de colonnes qui soutiennent une voûte. Dans une église, c'est l'espace situé dans l'axe du chœur. (Voyez LATÉRAI)

Nervures Moulures qui ornent une voûte ogivale. On dit aussi nerfs.

Niche Renfoncement pratiqué dans l'épaisseur d'un mur pour placer une statue, un buste, un groupe.

Nu Le nu d'un mur est la partie de ce mur qui n'est chargée d'aucune moulure, d'aucun ornement.

O ^^ de Obélisque à Ove

Obélisque Sorte de pyramide quadrangulaire monolithe, longue, étroite, tronquée suivant quatre plans inclinés. Cette espèce de monument est probablement d'invention égyptienne.

Oeil C'est une expression indiquant diverses sortes d'ouvertures ayant la forme circulaire. l'œil-de-bœuf est une fenêtre ronde ; l'œil d'un dôme, c'est l'ouverture circulaire ménagée au sommet de la coupole; l'œil d'une volute est le point milieu de cette volute.

Ogive Courbe brisée, formée par la rencontre de deux arcs de cercle, déterminant ainsi un angle curviligne

Ordonnance ou Ordre C'est l'ensemble des parties dont se compose un édifice ; c'est l'arrangement de ces parties.

Ornement On donne ce nom général à toutes les parties accessoires d'un édifice et dont l'objet est d'ajouter à son agrément, à sa richesse, à son prix.

Ove Ornement affectant la forme d'un œuf et avec lequel on remplace le quart de rond.

P ^^ de Palais à Pyramide

Palais On donne ce nom à l'habitation d'un souverain, d'un prince ou d'un grand seigneur. En Italie, cette dénomination s'étend à tous les hôtels particuliers.

Paimette Ornement sculpté participant de la feuille du palmier.

Panneau Portion de boiserie ou de maçonnerie comprise dans un encadrement plus ou moins orné.

Parapet Mur à hauteur d'appui qu'on élève aux deux côtés d'un pont, sur le bord d'un quai, d'une terrasse ou de tout autre escarpement, pour empêcher la chute des hommes et des animaux.

Parement C'est la surface apparente, polie ou ouvragée, de la pierre, du bois, du marbre, employés dans la construction. Le parement brut d'une pierre est la face qui n'est pas travaillée.

Parpaing Se dit de tout morceau de pierre qui a deux parements et qui seul occupe toute l'épaisseur d'un mur.

Parvis C'est la place qui précède la façade d'une église.

Pave C'est l'ensemble du revêtement d'un sol quelconque. Ce revêtement peut être de pierre, de brique, de marbre, de mosaïque, etc.

Pendentif Portion de voûte sphérique prenant naissance dans l'angle commun à deux arcades, et dont le but est de ramener la forme quadrangulaire en une forme circulaire, et par là donner lieu à la construction d'un dôme.

Périptère Un temple est périptère quand il est environné d'un rang de colonnes isolées, distantes du mur de la largeur d'un entre-colonnement. Ex. la bourse, la Madeleine.

Péristyle C'est l'entourage de colonnes extérieures qui constitue le périptère proprement dit. C'est aussi la suite de colonnes qui se détachent en avant de l'édifice pour soutenir l'entablement couvrant le porche.

Perron Escalier, découvert généralement, à une ou deux rampes, pour le service d'un étage peu élevé au-dessus du sol.

Pied-droit Pilier carré portant une arcade; il s'élève de fond jusqu'au point où elle commence; une imposte le termine. (Voyez JAMBAGE)

Piédestal Massif de construction destiné à servir de soubassement à une statue, et souvent aussi à une colonne ou à un obélisque. Il est toujours composé d'une plinthe, d'un dé et d'une corniche.

Pignon On désigne sous ce nom la partie triangulaire d'un mur qui occupe l'angle formé par les deux pentes d'un comble à double égoût. (Voyez FRONTON).

Pilastre Sorte de colonne carrée, engagée dans un mur, avec une saillie plus ou moins grande. Le pilastre a ordinairement les mêmes proportions et les mêmes membres que les colonnes de l'ordre dans lequel on le fait entrer.

Pilier Corps de maçonnerie élevé pour soutenir une voûte, un entablement, un dame, etc.

Placage Application de feuilles de bois précieux, de marbres ou autres matières propres à la décoration.

Plate-bande Moulure plate et carrée, de peu de relief, employée fréquemment au-dessus des baies de portes ou de fenêtres.

Plinthe C'est la plate-bande employée particulièrement à la base d'une colonne, d'un piédestal, d'un lambris, etc., souvent aussi elle marque, sur les façades d'un édifice, et à chaque étage, la ligne du plancher.

Pont Construction destinée à franchir un cours d'eau; elle peut être de bois, de pierre ou de fer.

Porche Sorte de vestibule couvert, élevé devant l'entrée d'une église ou d'un édifice quelconque.

Portail On donne ce nom à l'ensemble d'architecture dans lequel est comprise l'entrée principale d'une église ou de tout autre édifice.

Porte On donne ce nom à toute ouverture ou baie, de forme quelconque, pratiquée dans un mur pour servir d'entrée. C'est aussi le vantail ou les vantaux qui ferment la baie de porte.

Portique Galerie couverte dont la voûte ou le plafond porte sur des colonnes ou sur des arcades, sans aucune clôture.

Poste Ornement de peu de relief, en forme d'enroulements procédant les uns des autres sur une ligne horizontale.

Poteau C'est le nom donné à toute pièce de bois posée debout.

Poussée On désigne ainsi l'effort des terres d'une terrasse contre le mur qui les soutient; d'une voûte contre les constructions qui lui servent d'appui ou de culée.

Profil On donne ce nom au contour que présente un objet vu de côté. Son synonyme en architecture est coupe.

Pronaos C'était le porche dans les temples antiques,

Propylée Dans l'architecture antique, c'est le pronaos avec ses dépendances.

Pylone La commission d‘Égypte a désigné sous ce nom l'ensemble des constructions qui s'élèvent au devant des édifices égyptiens.

Pyramide Construction ayant la forme générale du solide géométrique de ce nom. Les pyramides d'Égypte, les clochers pyramidaux en flèche du moyen âge, en sont des exemples.

R ^^ de Rampe à Rustique

Rampe Plan incliné et continu, mettant en communication deux sols de hauteur différente.

Réfectoire C'est la pièce commune d'un couvent, d'un collège, d'un hospice, où l'on se rassemble pour prendre les repas.

Regard Ouverture pratiquée dans le voûte d'un aqueduc souterrain Pour faciliter les visites le nettoiement ou les réparations qu'exige son entretien.

Réglet Petite moulure plate qui sert à séparer les divers profils d'une même moulure, (voyez FILET et LISTEL)

Rein On donne ce nom aux deux côtés de l'extrados d'une voûte.

Remblai C'est dans un terrassement, toute Partis de terre rapportée. (Voyez DÉBLAI)

Ressaut On désigne ainsi, en architecture, l'effet produit par toute partie qui fait saillie.

Retombée C'est, la naissance d'une voûte depuis le coussinet jusqu'au point où les voussoirs cessent de pouvoir se soutenir deux-mêmes.

Rez-de-chaussée Niveau du sol. Généralement on l'emploie aussi pour désigner le premier plancher d'une maison et le logement qu'il porte.

Rinceau Ornement de feuillage s'enroulent en volute.

Rocaille Ouvrage composé de fragments de roches, de coquillages, de coraux, de pétrifications, dont en fait le revêtement d'une grotte, ou qui entre comme ornement dans l'architecture rustique.

Rosace Ornement en forme de rose.

Rose C'est l'ornement floral qui est placé au milieu du chapiteau corinthien. En général, c'est tout ornement renfermé dans un cercle. Grande fenêtre ronde des églises ogivales découpée à jour et garnie de vitraux.

Rotonde C'est le nom donné à tout édifice élevé sur plan circulaire et ordinairement couvert d'un dôme.

Rudenté Se dit d'une colonne dont les cannelures sont, jusqu'à une certaine hauteur, occupées par une moulure en forme de bâton uni ou diversement sculpté.

Rustique L'architecture rustique est celle qui paraît avoir pris pour types les grottes naturelles, les cavernes ou les premiers travaux d'une industrie grossière.

S ^^ de Saillie à Stylobate

Saillie On donne ce nom à tout membre d'architecture qui vient en avant du nu d'un mur.

Sanctuaire C'est la partie d'une église dans laquelle est placé la maître autel et qui est toujours dirigé vers l'orient.

Sarcophage Sorte de coffre de terre cuite, de pierre, et plus souvent de marbre, dans lequel les anciens renfermaient les corps de leurs mort quand ils ne les brûlaient pas.

Scotie Moulure creuse dont le profil est toujours une courbe à plusieurs centres.

Socle C'est la partie carrée, et toujours plus large que haute, sur laquelle posent les piédestaux des statues, des vases, des colonnes, etc.

Soffite C'est en général le plafond, la surface d'un membre d'architecture, qui se présente horizontalement au-dessus de nos têtes.

Sommier C'est la première pierre à chaque extrémité d'une plate-bande ; c'est encore la pierre posée à plomb sur une colonne et à laquelle se rattache l'architrave.

Soubassement Sorte de piédestal continu, ou plus exactement d'aire artificielle qui sert d'assiette à un édifice.

Soutènement Appui, soutien. Un mur de soutènement est un mur qui doit soutenir des terres.

Stylobate Espèce de soubassement avec base et corniche formant une sorte de piédestal continu, à un rang de colonnes, par exemple.

T ^^ de Tableau à Tympan

Tableau C'est le parement de l'épaisseur du mur dans lequel est percée une baie de porte ou de fenêtre.

Tablette Pièce de marbre, de pierre ou de bois de peu d'épaisseur, posée à plat, soit pour servir de revêtement, soit pour servir de support.

Tailloir Voyez abaque.

Talon Moulure dont le profil présente une courbe à deux centres ; une partie est convexe, l'autre concave. On l'emploie pour les cymaises.

Tambour C'est la masse du chapiteau corinthien. On l'appelle encore vase ou cloche. C'est aussi une des assises de marbre ou de pierre dont se compose une colonne.

Tassement C'est l'affaissement plus ou moins considérable qu'éprouve toujours une construction, par la dessiccation des mortiers et la pression qu'exerce sur lui-même l'amas des pierres.

Temple C'est l'édifice public consacré à la Divinité.

Terrasse On appelle ainsi toute levée de terre faite de main d'homme. C'est aussi le plateau d'un coteau artificiel et régulier, disposé pour la promenade ou la vue, et revétu d'un mur de soutènement. Par analogie, on donna ce nom à une plate-forme pratiquée, dans le même but, sur des constructions de maçonnerie.

Théâtre Édifice destiné aux représentations scéniques.

Thermes C'est l'ensemble de vastes édifices destinés à l'usage des bains chez les Grecs et les Romains.

Tiers-point C'est la forme qu'on obtient en prenant les deux côtés d'un triangle curviligne équilatéral. C'est la forme adoptée par le moyen âge pour toutes les ouvertures des édifices. (Voyez OGIVE)

Toit C'est la partie qui sert de couverture à un édifice.

Tombeau Monument qu'on élève sur une sépulture en mémoire d'un mort. (Voyez SARCOPHAGE)

Toscan Spécifie l'une des ordonnances de l'architecture.

Tour On désigne sous ce nom tout édifice élevé, fortement construit sur plan rond, polygonal ou carré. (Voyez CLOCHER, PYRAMIDE)

Tourelle Petite tour, qui est ordinairement suspendue sur un encorbellement et placée à l'angle d'un édifice quelconque. (Voyez ENCORBELLEMENT)

Travée C'est l'espace compris entre deux piliers dans une église, entre deux piédestaux, deux pilastres, deux colonnes, deux combles, etc.

Tribune On désigne ainsi toute estrade plus ou moins élevée et garnie d'un appui. C'est aussi une sorte de galerie soutenue par des colonnes, des encorbellements ou de toute autre manière, et qui fait saillie dans une église, dans une salle d'assemblée publique.

Triglyphe Ornement appartenant à la frise dorique, et représentant sans aucun doute l'extrémité des solives pressées entre l'architrave et la corniche. (Voyez METOPE)

Trompe Portion de voûte adhérente au nu d'un mur sur lequel elle l'ait saillie pour servir de support à une tourelle, à une encoignure, à une tribune, à un balcon, etc. (Voyez ENCORBELLEMENT, PENDENTIF)

Trumeau Partie de mur comprise entre deux baies de porte ou de fenêtre.

Tympan Dans un fronton, c'est. la partie triangulaire la plus enfoncée, comprise entre les corniches rampantes et celle de l'entablement. C'est aussi l'espace triangulaire compris entre les archivoltes de deux arcades contiguës et la ligne de leur entablement commun.

V ^^ de Vaisseau à Voûte

Vaisseau Se dit d'un vaste intérieur de bâtiment, d'une église principalement.

Vantail Battant ou moitié de la fermeture d'une porte qui s'ouvre en deux parties dans sa largeur. On dit porte à deux vantaux.

Vestibule La première pièce qui se présente à l'entrée d'une maison: d'un palais, et d'où l'on communique dans les autres pièces.

Vide Se dit de toute ouverture dans un mur, dans un plancher, etc., par opposition aux portions de constructions solides et résistantes.

Vitrail Grande fenêtre dont les croisillons de pierre ou de fer sont remplis de panneaux de verres, généralement peints.

Volute Courbe en spirale employée dans la composition des chapiteaux ionique, corinthien et composite.

Vomitoires Dans les théâtres antiques, c'étaient les issues par lesquelles s'écoulait la foule des spectateurs.

Voussoir Pierre taillée pour concourir à la formation du cintre d'une voûte.

Voussure Toute portion d'une voûte, depuis la naissance de sa courbe jusqu'à un point quelconque pris avant son sommet.

Voûte Construction dont le profil est une ligne courbe, et qui se soutient par la manière dont les pierres qui la composent sont taillées. Ces pierres affectent la forme de coins et se maintiennent les unes les autres, en opposant à leur chute naturelle une partie de l'effet même de la pesanteur qui les détermine à tomber. (Voyez CLAVAUX, CLEF, ETRADOS, INTRADOS, VOUSSOIR)