Phare de la Chaume (Etablissement de signalisation maritime n°1015/000) à Les sables d olonne

Description architecturale :Hauteur au-dessus de la mer : 36 m.Taille générale : 27,50 m.Hauteur de la focale : 25,60 m.Description : tour carrée avec encorbellement à la partie supérieure, crénelée en maçonnerie lisse sur les faces Nord-Ouest et Sud et en maçonnerie de pierres apparentes sur la face Est. Enceinte fortifiée. Terrain 337 m2.- Description technique :1ère optique :vers 1794 : feu fixe blanc à trois réflecteurs Lenoir et lampes à courant d'air sur un angle de 150°.Autres optiques :16 octobre 1862 : feu fixe blanc de 4ème ordre de focale 0,25 m. 1934 : feu blanc à occultations (2+1) toutes les 12 secondes. Focale 0,25 m, lentille d'horizon au 3/4.Combustibles : Huile végétale : 1794.Huile minérale : vers 1875.Electrification : 1934.Automatisation : 1994 (télécontrôle SERPE).- Etat actuel : sur la terrasse de la tour : tourelle circulaire Ø 2,30 en maçonnerie de pierres apparentes surmontée d'une lanterne Ø2 m octogonale à vitrage plan. Rayon 1 m pour un encombrement de 0,927 m. Coupole surmontée d'une boule et d'une girouette. Optique d'horizon au 360° de focale 0,25 m sur un support métallique. Lampe halo 90w. Feu fixe à 3 occultations groupées. Sirène de brume au bout de la pointe (arrêtée pour une durée d'un an à titre d'essai en octobre 2001)

Un premier phare est mentionné au XIIIème siècle sous le nom de "phare de la Pierre à Masson" ou "pharaillon de la Chaume" mais il semble plus qu'il s'agit d'un amer parfois allumé la nuit. Il est encore rappelé en 1594 lors de la prise de la ville par les protestants. Son allumage était très épisodique. Ses restes furent "foudroyés à coup de canon en 1769 et 1792, pour en extraire de la pierre qui fut employée aux chaussées des nouveaux marais, qui vers cette époque furent établis". La Tour d'Arundel faisait partie de l'ancien château de la Chaume qui était la demeure des gouverneurs de la cité. A l'origine, la tour ne possédait aucun feu mais une lettre patente de 1593 signale que le Seigneur d'Olonne pouvait percevoir certains droits pour l'entretien d'un fanal. Lors de l'érection de la paroisse des Sables, en 1622, par le cardinal de Richelieu, le Seigneur d'Olonne exigea même qu'on donnât et fondât 50 livres de rente au nouveau curé, rente hypothéquée sur le droit du feu de la Chaume. Le 23 août 1702, le droit est établi à cinq sols/tonneaux pour tout navire entrant ou sortant du port des Sables sauf pour ceux de 80 tonneaux ou plus qui devaient payer 15 livres. Une lanterne munie de quatre liens de fer avec un vitrage enfermait une "lampe ardente à grosse mèches pour servir de guide aux vaisseaux". Un arrêté du conseil du roi rendu le 14 mars 1758 confirme les droits. La tour est vendue comme bien national en 1794. Elle est alors utilisée par le service des phares qui établit à son sommet un petit édifice servant de fanal, construit par l'ingénieur Méquin. En 1827-1828 l'ingénieur Plantier installe de nouveaux réflecteurs dans le fanal. La tour est rachetée par l'État le 15 avril 1835. Elle est entièrement reconstruite dans sa forme actuelle en 1855 par les entrepreneurs Touchard et Haguais (adjudication du 5 mai 1855).

Source : Ministère de la culture.

Phare de la Chaume (Etablissement de signalisation maritime n°1015/000) à Les sables d olonne
Crédit photo : JOJO 4/9 (Phare de la Chaume (Etablissement de signalisation maritime n°1015/000), les sables d olonne)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Phare de la Chaume (Etablissement de signalisation maritime n°1015/000), Un premier phare est mentionné au XIIIème siècle sous le nom de phare de la Pierre à Masson ou pharaillon de la Chaume mais il semble plus qu'il s'agit d'un amer parfois allumé la nuit. Il est encore rappelé en 1594 lors de la prise de la ville par les protestants. Son allumage était très épisodique. les sables d olonne, vendee

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 138651
  • item : Phare de la Chaume (Etablissement de signalisation maritime n°1015/000)
  • Localisation :
    • Pays de la Loire
    • Vendée
    • Les Sables-d'Olonne
  • Lieu dit : Sables d'Olonne (nord-ouest du port des)
  • Code INSEE commune : 85194
  • Code postal de la commune : 85100
  • Ordre dans la liste : 5
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : phare
  • Etat :
    • Etat courrant du monument : bon état (suceptible à changement)

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • La construction date principalement de la période : 16e siècle
  • Enquête : 2001
  • Date de versement : 2003/12/12

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Le feu fait partie d'un ensemble protégé.
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 3 informations diverses sont disponibles :
    • bureau des phares et balises
    • © ministère de la cultur
    • propriété de l'etat © ministère de l'équipement
  • Auteurs de l'enquête MH :
    • Dreyer Francis
    • Fichou Jean-Christophe
  • Référence Mérimée : IA85000530

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de JOJO 4/9 est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.