Citadelle à St tropez

Citadelle commencée en 1583, en partie détruite, puis reconstruite au début du XVIIe siècle. Vauban y apporte quelques modifications (plan en relief daté de 1716). Au XVIIIe siècle, construction d'une chapelle plus grande que la précédente. En 1918, la citadelle abandonne le domaine militaire pour le domaine privé de l'Etat. En 1958, inauguration du musée naval. Citadelle acquise par la commune en 1992.

Source : Ministère dela culture.

Détails historiques

La ville de Saint-Tropez, dont l'excellente position au fond d'une baie du golfe de Grimaud fut toujours estimée comme un mouillage commode et une importante station maritime, est, dit-on, l'Heraclea Cacabria ou Caccabaria des Romains. De beaux débris de colonnes, de sarcophages, d'inscriptions et de mosaïques, trouvés dans les fouilles, à diverses époques, et entre autres, le trépied de bronze découvert, en 1630, par Peiresc, dans le quartier du Pilon, sont des preuves évidentes de cette antiquité.

Elle semblait si peu douteuse, en 1793, que la Convention décida que Saint-Tropez reprendrait le nom d'Héraclée. Les Sarrasins, loin de mettre à profit les avantages de cette position, dévastèrent la ville vers 730. Les habitants, voulant éviter les regards des pirates, cachèrent alors au fond de la rade des Moulins l'étroite cité qu'ils rebâtirent et dont le quartier des Manes tient aujourd'hui la place. Les Barbares surent les y découvrir, et au IXe siècle, un parti de Sarrasins établi au Fraxinet ruina ce dernier asile. Ce n'était plus qu'un désert, lorsqu'en 972, le comte d'Arles, Guillaume Ier, reportant la ville sur le bord de la mer, la fit une seconde fois sortir de ses ruines, et lui laissa le nom de Saint-Tropez que les habitants avaient donné a leur petite cité de la rade des Moulins, à cause d'un prieuré dépendant de Saint-Victor de Marseille.

Au XIVe siècle, Saint-Tropez souffrit beaucoup de la lutte des maisons rivales de Duras et d'Anjou. Quand finit cette querelle, la ville était presque détruite et abandonnée (1388). Pour que la vie revint dans cette solitude, il fallut que Jean Cosse, grand sénéchal du roi René d'Anjou, y établît, en 1470, soixante familles génoises auxquelles il accorda d'importants privilèges équivalant presque à l'indépendance, et sous la seule condition de repeupler et de défendre la ville, ce qui fut fidèlement exécuté. Saint-Tropez, ainsi rebâti, prospéra même si bien, et sa population prit un tel accroissement, qu'en 1534, il fut nécessaire d'agrandir son enceinte dans les proportions d'étendue qu'elle n'a pas dépassées depuis.

Protégée par de solides murailles, elle brava les attaques du connétable de Bourbon, et même, plus tard, celles des Maures, qui venaient de dévaster Hyères et Toulon (1556). A l'époque de la Ligue, les Tropéziens, enrichis par le commerce, étaient assez puissants pour aider Henri IV de leurs armes et de leur argent contre les brigands du château de Cogolin et les ligueurs de Ramatuelle. Le duc de Savoie, dont ils avaient gêné les attaques, pendant le siége d'Antibes, voulut se venger en venant les assiéger eux-mêmes. Ils le repoussèrent avec perte, le jour de la Pentecôte 1592. Henri IV les remercia de ce beau dévouement à sa cause, par deux lettres flatteuses, dont, par malheur, le duc d'Épernon démentit les protestations bienveillantes en surprenant la citadelle nouvellement bâtie (1593). Les Tropéziens réclamèrent le secours du duc de Guise pour chasser cette garnison d'oppresseurs et raser la citadelle ; mais le duc s'imposa bientôt comme protecteur à Saint-Tropez et y fit reconstruire la citadelle, dont il se réserva la garde (1602).

Pendant la Fronde, le duc d'Angoulème, dépouillé de son gouvernement de Provence par Mazarin, se réfugia dans cette même forteresse, une de celles qui n'avaient point tenu pour le parlement, en 1649, dans la querelle du Semestre. Les Tropéziens l'y assiégèrent et l'y firent capituler, le 8 août 1652. Le duc de Mercoeur, qui les avait aidés dans cette attaque, les récompensa mal de leur dévouement : d'abord, il donna la garde de la citadelle au marquis de Castellane, son parent ; puis, les forces de Saint-Tropez lui faisant ombrage, il dépouilla la ville de son artillerie et de la plus grande partie des privilèges qui, jusqu'alors, avaient sauvegardé son commerce. Saint-Tropez, dont la décadence commerciale avait déjà commencé depuis plus d'un demi-siècle, ne se releva point de cette perte.

La ville entretint bien encore dans sa rade une centaine de petits navires, mais ses relations avec la Toscane, la Sardaigne, la Ligurie et le Levant ne furent plus que l'ombre de ce qu'elles avaient été au XVIe siècle. Les pirates, qui avaient repris l'avantage, inquiétaient incessamment les côtes et achevaient d'y anéantir tout commerce. M. de Séguiran, chargé de visiter cette plage, par Richelieu, qui voulait avoir l'état au vrai de la puissance navale de la France, lui écrivait, vers 1635 : « A Ramez et à Saint-Tropez, le commerce est si gêné, qu'il ne peut arriver à dix mille livres, ce qui procède non-seulement de la pauvreté des habitants, mais aussi des courses que font les pirates qui abordent presque tous les jours en leur port, en sorte que bien souvent les barques sont obligées de prendre terre pour que les hommes qui les montent puissent se sauver, ou les habitants du lieu se mettre en armes pour les aller secourir et empêcher les dits corsaires de prendre terre, ainsi qu'ils l'ont déjà entrepris ».

Pour toute défense contre ces attaques, Saint-Tropez avait dans sa citadelle une compagnie d'invalides, à laquelle on adjoignit, plus tard, celle de la grosse Tour de Toulon (ordonnance de 1764). Depuis cette époque, le commerce ne s'est point ranimé à Saint-Tropez.

L'exportation du vin du terroir sur les côtes de Gênes, et la vente des fameux marrons de Luc et de la Garde-Freinet lui impriment seuls un reste d'activité. L'importance que cette ville reçoit de sa position est cependant bien connue; le maréchal de Belle-Isle l'avait appréciée plus que personne, lorsqu'en 1747, il eu fit le quartier-général de son armée. Pour qu'elle devint une excellente position géographique, il suffirait de donner une impulsion nouvelle à sa population d'habiles pêcheurs et d'intrépides marins ; d'agrandir son chantier de construction, et de bâtir au midi de la ville, sur la montagne de Bellevue, un fort qui défendrait toute la presqu'île entre le golfe et la plage de Pampelonne.

Saint-Tropez, chef-lieu d'amirauté et gouvernement de place avant la Révolution, n'est plus actuellement qu'un chef-lieu de canton du département du Var, et n'a conservé de tous ses anciens privilèges, que son tribunal de prud'hommes pêcheurs ; on y trouve : un tribunal de commerce, une école gratuite d'hydrographie, une inspection des douanes, un sous-commissaire de marine et un trésorier des invalides. Sa population est de 3,736 habitants.

Source : Histoire des villes de France 1844.

Citadelle à St tropez
(Citadelle, st tropez)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Citadelle, Citadelle commencée en 1583, en partie détruite, puis reconstruite au début du 17e siècle. Vauban y apporte quelques modifications (plan en relief daté de 1716) . Au 18e siècle, construction d'une chapelle plus grande que la précédente. En 1918, la citadelle abandonne le domaine militaire pour le domaine privé de l'Etat. En 1958, inauguration du musée naval. Citadelle acquise par la commune en 1992. st tropez, var

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 136443
  • item : Citadelle
  • Localisation :
    • Provence-Alpes-Côte d'Azur
    • Saint-Tropez
  • Code INSEE commune : 83119
  • Code postal de la commune : 83990
  • Ordre dans la liste : 18
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : citadelle
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 2 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 16e siècle
    • 17e siècle
  • Type d'enregistrement : site inscrit
  • Dates de protection :
    • 1921/12/12 : classé MH
    • 1990/08/23 : inscrit MH
    • 1995/07/04 : classé MH
  • Date de versement : 1993/06/04

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Site inscrit 29 05 1936 (arrêté) .
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :12 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
    • donjon
    • courtine
    • cour
    • chemin de ronde
    • fossé
    • fort
    • chemin
    • ouvrage fortifié
    • bastion
    • glacis
    • contrescarpe
    • lac
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • Cette construction a été affectée a l'usage de : musée

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune 1992
  • Photo : a11a19ebb84afb5a7f7fa770c3dc3c9f.jpg
  • Détail :
    • Donjon hexagone, entrée avec la courtine attenante et tous les bastions compris dans la citadelle : classement par arrêté du 12 décembre 1921 . Glacis de la contrescarpe (cad. AL 69, 160) : inscription par arrêté du 23 août 1990. Enceinte bastionnée et ensemble des ouvrages situés dans son périmètre, y compris les fossés et les chemins couverts
    • contrescarpe (cad. AL 14, 15, lieudit La Citadelle) : classement par arrêté du 4 juillet 1995
  • Référence Mérimée : PA00081723

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez
Citadelle à St tropez. par joel.herbez
Citadelle, st tropez

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.