usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier à Valdoie

Les ateliers de fabrication sont en rez-de-chaussée (à l'exception des bureaux qui ont un étage carré), construits en moellon de calcaire enduit et charpente métallique, couverts de toits à longs pans et de sheds, avec tuile mécanique, ciment amiante et fer en couverture. La conciergerie a un étage en surcroît. Le logement patronal, en rez-de-chaussée surélevé et un étage carré, possède un toit à croupe couvert d'ardoises.

En 1841, Eugène Page, directeur de la forge de Belfort et son frère Michel, constructeur à la Cie des Forges d'Audincourt, achètent le moulin dit Sous le Salbert, auquel ils ajoutent vers 1852 un atelier de construction mécanique et une demeure. La fabrication s'étend des turbines hydrauliques aux cylindres pour minoteries, laminoirs, papeteries et ocreries, en passant par les malaxeurs à poudre, broyeurs de terre pour briqueteries, cuves et pressoirs, chaudières à vapeur, ainsi que le matériel pour forges et fonderies (bancs à étirer ou à tréfiler, balanciers à friction, cisailles, ébarbeuses...).

Outre l'agrandissement des ateliers de fabrication dans la seconde moitié du 19e siècle et la construction d'une salle des machines, une conciergerie est édifiée vers 1890. La société Page, associée entre les années 1880 et 1895 à l'usine de tréfilage Charpentier (établie sur la rive gauche de la Savoureuse), est exploitée vers 1900 par Edmond Chaudel-Page, gendre de Michel Page.

Quoiqu'agrandie dans la première moitié du 20e siècle, l'usine Chaudel-Page cesse ses activités en 1939. Le site est occupé pendant la Seconde Guerre mondiale par la société Socolest, dont l'usine de Strasbourg est détruite par un bombardement en 1943. Spécialisée dans la fabrication de machines à bois (scies alternatives à lames multiples, déligneuses, tronçonneuses, parqueteuses, défibreuses), la société Socolest fonctionne jusque vers 1985.

Achetés par la commune, les bâtiments ont été cédés à deux sociétés, dont l'entreprise Crelier, spécialisée dans l'outillage et l'usinage de précision. Outre la cheminée, le bâtiment du moulin et un atelier de fabrication ont été détruits à une date indéterminée, tandis qu'un atelier a été agrandi au milieu des années 1980.

Présence d'une machine à vapeur locomobile de 6 ch en 1860 et d'une machine à vapeur de 10 ch en 1861. 22 personnes en 1857, 66 en 1870, 59 en 1933, 90 en 1961, 105 en 1983, 40 en 2001.

Source : Ministère de la culture.

usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier à Valdoie
(usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier, valdoie)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier, En 1841, Eugène Page, directeur de la forge de Belfort et son frère Michel, constructeur à la Cie des Forges d'Audincourt, achètent le moulin dit Sous le Salbert, auquel ils ajoutent vers 1852 un atelier de construction mécanique et une demeure. La fabrication s'étend des turbines hydrauliques aux cylindres pour minoteries, laminoirs, papeteries et ocreries, en passant par les malaxeurs à poudre, broyeurs de terre pour briqueteries, cuves et pressoirs, chaudières à vapeur, ainsi que le matériel pour forges et fonderies. valdoie, territoire de belfort

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 146260
  • item : usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier
  • Localisation :
    • Franche-Comté
    • Territoire-de-Belfort
    • Valdoie
  • Adresse : 5 à 10 avenue Michel Page
  • Code INSEE commune : 90099
  • Code postal de la commune : 90300
  • Ordre dans la liste : 5
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : usine
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 4 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 19e siècle
    • 2e moitié 19e siècle
    • milieu 19e siècle
    • 20e siècle
  • Enquête : 2000
  • Date de versement : 2002/03/04

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 7 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
    • brique
    • béton
    • béton armé
    • parpaing de béton
  • Couverture : On remarque 4 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • croupe
    • shed
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 5 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • ardoise
    • verre en couverture
    • tuile mécanique
    • ciment amiante en couverture
    • fer en couverture
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages : 3 types d'étages mentionés :
    • 1 étage carré
    • rez-de-chaussée surélevé
    • rez-de-chaussée
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes : 9 parties constituantes distinctes relevées :
    • logement
    • atelier
    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • bureau
    • conciergerie
    • abri
    • salle des machines
    • salle
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • Cette construction a été affectée a l'usage de : usine de mécanique de précision

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété privée
  • Photo : cfa5c9967080ade03b81554aaa44937a.jpg
  • Auteur de l'enquête MH : Favereaux Raphaël
  • Référence Mérimée : IA90000104

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier à Valdoie. par Chaudel-Page
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier, valdoie
Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier à Valdoie. par Chaudel-Page
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier, valdoie
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier à Valdoie. par Chaudel-Page
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier, valdoie
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier à Valdoie. par Chaudel-Page
usine de matériel d'équipement industriel Page, puis Chaudel-Page, puis Socolest, actuellement usine de mécanique de précision Crelier, valdoie

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.