Patrimoine historique de Doullens

Histoire de la ville

  • 931. Herbert II, comte de Vermandois, est dépossédé par Hugues-le-Grand du château de Doullens.
  • 936. Démolition de cette forteresse.
  • 1138. Guarin de Châtillon-Saint-Pol, évéque d'Amiens, confirme les possessions de l'abbaye de Saint-Michel de Doullens. (Voir pour la fondation de ce monastère le 1er volume de cet ouvrage, page 164.)
  • 1170. Fondation de la maladrerie de Saint-Ladre.
  • 1175. St-Thomas de Cantorbéry dédie l'église paroissiale de Notre-Dame.
  • 1202. Guillaume II, comte de Ponthieu, concède une charte communale aux habitants.
  • 1211. Conférences de Philippe-Auguste et de Guillaume II dans l'église collégiale de Saint-Martin dont la construction fut achevée cette année-là.
  • 1221. Philippe-Auguste confirme les privilèges accordés à Doullens par Guillaume II.
  • 1225. Doullens, jusqu'alors fief mouvant du comté de Ponthieu et tenu en arrièrefief par l'évéché d'Amiens, est réuni au domaine royal.
  • 1232. Construction de l'église paroissiale de Saint-Pierre.
  • 1237. Baudouin de Camp d'Avesne, comte de Saint-Pol, abandonne aux habitants le droit de fouage dont il jouissait dans Doullens.
  • 1264. Gui de Châtillon, comte de Saint-Pol, exempte les habitants de Doullens de tout droit de travers et de péage à Lucheux.
  • 1272. Philippe-le-Hardi confirme l'établissement de l'hôtel-Dieu.
  • 1315. Louis-le-Hutin donne à Guide Châtillon, comte de Saint-Pol, la ville et châtellenie de Doullens.
  • 1315. Suppression de la prévôté de Doullens.
  • 1317. Louis-le-Hutin confirme les priviléges des habitants.
  • 1323. Les Templiers avaient alors une maison à Doullens dans la rue des Maizeaux.
  • 1361. Doullens contribue à l'entretien des trois bourgeois d'Amiens envoyés en otage pour le roi Jean.
  • 1363. Lettres de ce prince, datées d'Hesdin, pour la construction du beffroi de Doullens sur l'emplacement de l'hôtel de Beauval, ancienne maison des comtes de Ponthieu.
  • 1365. Charles-le-Sage réunit la ville et châtellenie de Doullens au domaine royal.
  • 1365. Rétablissement de la prévôté de Doullens.
  • 1366. Charles-le-Sage confirme les priviléges des habitants moyennant 500 livres d'or.
  • 1366. Sentence du bailliage d'Amiens qui maintient l'échevinage de Doullens dans les droits de la vicomté.
  • 1366. On fabrique des draps à Doullens.
  • 1386. Établissement de la salle de justice et des prisons dans la tour de Beauval.
  • 1406. Lettres de Charles VI accordant à l'échevinage la permission de démolir cette tour.
  • 1406. Construction de l'hôtelde-ville.
  • 1417. Passage de Jean-sans-Peur, duc de Bourgogne, et d'Henri V,roi d'Angleterre.
  • 1417. Les habitants de Doullens signent un traité d'alliance avec les ambassadeurs bourguignons.
  • 1435. Traité d'Arras. Charles VII cède Doullens au duc de Bourgogne, Philippe-le-Bon.
  • 1438. Établissement des Béguines.
  • 1459. Fondation du couvent des Cordeliers.
  • 1463. Louis XI rachète Doullens.
  • 1464. Passage de ce prince.
  • 1465. Doullens est de nouveau cédé à la maison de Bourgogne.
  • 1470-1475. Charles-le-Iéméraire, duc de Bourgogne, vient souvent à Doullens.
  • 1475. Cette ville tombe au pouvoir de Louis XI qui ordonne qu'elle soit brûlée et que l'on rase ses fortifications. Voici ce qu'écrivait ce prince à Labellière : « Monsieur le gouverneur, je vous baille ceste charge et vous prie que vous dites à M. de Torcy que si ceulx qui sont venus à Dourlens sont deslogez, que incontinent on y face mettre le feu et que tout soit brûlé, réservé les églises ; et s'ils ne sont partis, que incontinent qu'ils le seront qu'on le face bien brûler et qu'il n'y ait point défaut. Escript à Beauvais le 28e jour de juillet. Loys. »
  • 1477. La ville incendiée et rasée était tombée au pouvoir des Bourguignons. Mais, à la nouvelle de la mort de Charles-le-Téméraire, les habitants reconnurent l'autorité du roi de France.
  • 1502. Établissement de la compagnie des chevaliers grands-archers de St-Sébastien.
  • 1507. Rédaction dans l'hôtel-de-ville de la coutume locale de Doullens.
  • 1522. Doullens dont les fortifications avaient été en partie rétablies est de nouveau démantelé par les ordres du comte de St-Pol, à l'approche des Anglais. Ceux-ci s'emparent de Doullens, l'incendient et saccagent les églises. Beaucoup d'habitants se réfugient a Abbeville et a Amiens.
  • 1523. Antoine de Créqui fait construire un château à Doullens.
  • 1526. François 1er donne la châtellenie de Doullens à Antoine de Bayencourt.
  • 1526. Passage de François Ier.
  • 1543. Jean Bitharne compose à Doullens le livre de la guerre tant par mer que par terre et l'opération du feu grégeois.
  • 1547. Henri II vient visiter les fortifications de Doullens.
  • 1555. Nicolas de Hantpas, né à Doullens , publie à Paris chez Michel Vascosan le livre de la contemplation de la nature humaine.
  • 1567. Les Calvinistes s'emparent de Doullens.
  • 1568. Ils abandonnent la place en vertu d'un édit de pacification.
  • 1580. Ils tentent sans succès de rentrer à Doullens.
  • 1586. Cette place tombe au pouvoir des Ligueurs.
  • 1594. Doullens reconnaît Henri IV. Ce prince confirme les priviléges des habitants.
  • 1595. Les Espagnols s'emparent de Doullens après un siège meurtrier.
  • 1598. Doullens est rendu à la France par le traité de Vervins.
  • 1598. Lettres-patentes d'Henri IV portent confirmation nouvelle des priviléges de Doullens.
  • 1613. Construction de la façade de l'hôtel-de-ville.
  • 1616. Louis XIII confirme les privilégesdes habitants.
  • 1633. Achèvement des courtines de la citadelle, de la place d'armes, de l'épaule et face des bastions Richelieu, Royal et Dauphin.
  • 1635. Achèvement des demi-lunes de la citadelle.
  • Vers 1637. Reconstruction du couvent des Cordeliere.
  • 1640. Établissement du moulin à poudre.
  • 1642. Fondation du couvent îles Sœurs-Grises.
  • 1642. De La Font de Boisguérin, seigneur des Honlières, mari de Mme des Houlières, dont les poésies ont de la célébrité, était lieutenant du roi a Doullens en 1642. Le gouvernement de cette place eut beaucoup d'importance. On trouve parmi ceux auxquels il fut confié des Lannoy, des Saveuse, des Rambures et des Blotefierre. Nous remarquons aussi parmi les gentilshommes qui, dans le cours du XVIIe siècle, furent lieutenants du roi à Doullens Adrien de Forcheville, seigneur de Bezencourt, dont les descendants existent encore. Plusieurs Forcheville se sont distingués dans nos armées. La terre de Forcheville, aujourd'hui Forceville, est située en Amiénois dans le voisinage d'Oisemont.
  • 1648. Le père Gabriel, né à Doullens, renommé par son savoir et par l'éloquence de ses prédications , publie à Paris des tables astronomiques.
  • 1652. Le cardinal Mazarin est exilé à Doullens.
  • 1672. Démolition des couvents des Cordeliers, des Sœurs-Grisee et de l'hotel de Belleg pour la formation de l'esplanade de la citadelle.
  • 1678. Passage de Louis XIV.
  • 1704. Naissance à Doullens de M. de Francheville, conseiller du grand Frédéric, auteur d'un grand nombre d'ouvrages. Voltaire publia sous son nom la première édition du Siécle de Louis XIV.
  • 1710. Les Impériaux tentent sans succès de surprendre Doullens.
  • 1720. Le duc du Maine, fils légitimé de Louis XIV, est mis en détention dans la citadelle de Doullens, a l'occasion de la conspiration de Cellamare.
  • 1728. Enregistrement à l'hotel-de-ville des statuts de la compagnie privilégiée des chevaliers grands-archers de Si-Sébastien.
  • 1729. Louis XV confirme les priviléges de cette compagnie.
  • 1754. Entrée du duc de Chaulnes nommé au gouvernement général de la Picardie.
  • 1759. Etablissement de l'école publique.
  • 1776. Elie de Beaumont, intendant des finances du comte d'Artois et de Ponthieu, prend au nom de ce prince possession de la châtellenie de Doullens, ancienne dépendance du Ponthieu.

Source : Archives historiques et écclesiastiques de la Picardie et de l'Artois, par Paul Roger 1843.

Description de Doullens

Doullens, commune Française du département somme avec 12 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

Dulincum, ville gallo-romaine, vient de dol (marécage); elle est située au confluent de l'Authie et de la Grouches. Elle est citée sur la table de Peutinger comme station sur la voie romaine allant de Vevey (Suisse) à Boulogne sous le nom de Durocoregum.

On compte 3 lieux-dits à Doullens : le bon air ; le voyeul de milly ; voyeul de saint sulpice.

Edifices, monuments classés à Doullens

Bâtiments classés de Doullens (Source open data), Doullens possède 6 bâtiments ou espaces classés. On peu citer :

  1. Ancienne citadelle référence officielle : PA00116137 ;
  2. référence officielle : PA00116138 ;
  3. (Arras (rue d')) référence officielle : PA00116139 ;
  4. Ancienne maison communale (Bourg (rue du)) référence officielle : PA00116140 ;
  5. référence officielle : PA80000003 ;
  6. référence officielle : PA80000056
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Lieux de culture à Doullens

Musée de Doullens, Doullens dispose de 1 musée :

  • Musée Lombart (7, Rue du Musée 80600 doullens)
    Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 17h, sur rendes-vous le matin le samedi et le premier dimanche du mois de 10h à 12h et de 14h à 17h.

Bibliothèque de Doullens, Doullens possède 1 bibliothèque à proximité :

  • bibliotheque-mediatheque municipale (42 rue jacques mossion 80600 Doullens)

Cinema de Doullens, Doullens dispose de 1 salle de cinéma :

  • tivoli (2 rue de lavarenne, 80600 doullens)

Statistique Doullens

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 80600
Code Insee : 80253
Longitude : 2.347184
Latitude : 50.143860
Population totale : 7196 habitants
lieu dit : 3
allee : 4
avenue : 6
boulevard : 7
chemin : 5
hameau : 11
impasse : 8
place : 6
route : 5
rue : 59
ruelle : 3

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Doullens
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Jardin d'agrément du docteur Marzec
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Jardin d'agrément du docteur Marzec' à doullens (somme 80600).

Jardin d'agrément du château le Petit Amplier
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Jardin d'agrément du château le Petit Amplier' à doullens (somme 80600).

Jardin d'agrément du château d'Hammencourt
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Jardin d'agrément du château d'Hammencourt' à doullens (somme 80600).

Filature, Tissage (Filature de Jute, Tissage de Jute) dite Filature Th. Sueur Fils et Cie, puis Tissage Th. Sueur Fils et Cie
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Filature, Tissage (Filature de Jute, Tissage de Jute) dite Filature Th. Sueur Fils et Cie, puis Tissage Th. Sueur Fils et Cie' à doullens (somme 80600).

Filature de jute dite filature corderie Saint-Frères, puis coopérative agricole La Doullennaise
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Filature de jute dite filature corderie Saint-Frères, puis coopérative agricole La Doullennaise' à doullens (somme 80600).

Ancienne église Saint-Pierre
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Ancienne église Saint-Pierre' à doullens (somme 80600).

Ancienne maison communale
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Ancienne maison communale' à doullens (somme 80600). Cette bâtisse avant de devenir un office communal était la demeure des ducs de Ponthieu.

Usine de papeterie Darras, puis Horne, puis Ball et Horne, puis Maisonneuve, puis Soustre Frères, puis la Rochette Cenpa ; puis usine de ferblanterie Coltel
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Usine de papeterie Darras, puis Horne, puis Ball et Horne, puis Maisonneuve, puis Soustre Frères, puis la Rochette Cenpa ; puis usine de ferblanterie Coltel' à doullens (somme 80600).

Salle du Commandement unique en l'hôtel de ville
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Salle du Commandement unique en l'hôtel de ville' à doullens (somme 80600).

Moulin, filature de coton dite filature Vve Bocking Sydenham, puis Sydenham Frères, puis Sydenham et Cie, puis Thiriez père et fils et Cartier Bresson, puis Dollfus Mieg et Cie ; actuellement usine de produits chimiques Acia
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Moulin, filature de coton dite filature Vve Bocking Sydenham, puis Sydenham Frères, puis Sydenham et Cie, puis Thiriez père et fils et Cartier Bresson, puis Dollfus Mieg et Cie ; actuellement usine de produits chimiques Acia' à doullens (somme 80600).

Monument aux Morts de la Guerre de 1914, 1918
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Monument aux Morts de la Guerre de 1914, 1918' à doullens (somme 80600).

Ancien Hôtel-Dieu
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Ancien Hôtel-Dieu' à doullens (somme 80600).