église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption à Assevillers

L'édifice, en pierre de taille et moellon dur de St-Maximin, est doté de linteaux en béton armé ainsi que d'arcs en béton armé et revêtement en brique. Appareillage en couteaux picards. Voûte en berceau brisé à lunettes en briques apparentes à arcs doubleaux.

L'ancienne église d'Assevillers est, au moment de sa construction, au XVe siècle, une annexe sous la dépendance de la cure limitrophe de Fay. Elle est dotée de vitraux au XVIe siècle. La population s'accroissant, elle est agrandie au XVIIe siècle. Elle est érigée en succursale en 1871. L'édifice est construit en moellon et pierre, avec encadrements et couronnement de baies en pierre, porte d'entrée cintrée, voûte en plafonnage sur lattis, toit à 2 longs pans, et à pans sur l'abside, couverture en ardoise, clocher de plan carré, flèche à 4 pans.

Cet édifice est détruit lors de l'offensive franco-britannique de 1916. L'expertise de dommages de guerre est confiée à l'architecte Louis Duthoit (devis descriptif et estimatif janvier 1921) qui par la suite signe le projet de reconstruction et le réalise. Ses descriptifs, estimatifs et dessins présentés en 1925 se réfèrent encore à un "projet identique, de même surface" que l'édifice antérieur, alors que ceux de juin 1926 concernent le projet moderne effectivement réalisé. La commune adhère à la Société Coopérative de Reconstruction des Eglises Dévastées du Diocèse d'Amiens. La réalisation du gros oeuvre est attribuée à l'entreprise générale Maurice Péchin, de Curchy (procès verbal d'adjudication janvier 1928).

Le décor et le mobilier sont réalisés de 1929 à 1931 par les auteurs suivants :

  • Roux Anne Marie, sculpteur à Paris (sculpture du tympan) ;
  • Gaudin Jean, maître verrier à Paris (vitraux, mosaïques et mortiers colorés projetés) ;
  • Brieux Raoul, menuisier à Amiens (mobilier) ;
  • Marron Marcel, statuaire à Orléans (chemin de croix en plâtre) ;
  • Sueur Marcel, marbrier à Amiens (autels, fonts baptismaux, bénitier).

L'édifice est inauguré le 15 septembre 1929. Un polissoir néolithique dit "grès Saint-Martin" est conservé devant l'église sur un espace jardiné.

Source : Ministère de la culture.

église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption à Assevillers
Crédit photo : assevillers (église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption, assevillers)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption, L'ancienne église d'Assevillers est, au moment de sa construction, au 15e siècle, une annexe sous la dépendance de la cure limitrophe de Fay. Elle est dotée de vitraux au 16e siècle. La population s'accroissant, elle est agrandie au 17e siècle. Elle est érigée en succursale en 1871. assevillers, somme

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 131647
  • item : église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
  • Localisation :
    • Somme
    • Assevillers
  • Adresse : 1 rue d'Hesbécourt
  • Code INSEE commune : 80033
  • Code postal de la commune : 80200
  • Ordre dans la liste : 2
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • église
    • église paroissiale
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 5 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 15e siècle
    • 16e siècle
    • 17e siècle
    • 20e siècle
    • 2e quart 20e siècle
  • Année : 1928
  • Enquête : 2003
  • Date de versement : 2004/01/12

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 7 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • brique
    • pierre de taille
    • appareil mixte
    • béton
    • pierre
    • béton armé
  • Couverture : On remarque 5 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • flèche polygonale
    • croupe
    • croupe polygonale
    • toit
  • Materiaux (de couverture) :
    • L'élément de couverture principal est ardoise
  • Autre a propos de la couverture :
    • Un mode de couvrement relevé : 'voûte en berceau brisé (à lunettes)'
  • Etages :
    • Etage type : 1 vaisseau
  • Escaliers : 2 types d'escaliers différents sont présent sur le site :
    • escalier en vis
    • escalier hors-oeuvre
  • Décoration de l'édifice : 4 formes de décor sont présentes :
    • vitrail
    • sculpture
    • menuiserie
    • mosaïque
  • Ornementation : 6 motifs orenementaux on été relevés :
    • croix
    • christ
    • ornement architectural
    • saint
    • ornement géométrique type bâton brisé
    • ornement végétal type tournesol
  • Typologie :
    • Typology : 'rampant de pignon en couteaux picards'
  • Plan :
    • Plan Type 'plan allongé'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • NC.
  • Auteurs de l'enquête MH :
    • Bailly Gilles-Henri
    • Caulliez Stéphanie
    • Laurent Philippe
  • Référence Mérimée : IA80000787

Le dossier complet est disponible : service régional de l'inventaire Picardie5, rue Henri Daussy 80044 Amiens Cedex - 03.22.97.33.73

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de assevillers est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par assevillers :

Ensemble Eglise-Mairie

Architecte Louis Duthoit

patrimoine du XXe siècle

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.