Patrimoine historique de Envermeu

La commune actuelle se compose des deux anciennes paroisses de Notre-Dame et de Saint-Laurent d'Envermeu et de deux petites communes annexées. Envermeu devenu depuis quelques années un lieu archéologique fort renommé, fut toujours un point historique assez important, surtout à la période franque.

Epoque romaine

Le bourg était traversé par la voie romaine allant de Dieppe à Beauvais, par Épinay, Sainte-Beuve et la vallée de l'Eaulne. Vers 1832 , en faisant la route départementale n° 5, qui va de Dieppe à Beauvais, on y trouva un certain nombre de tuiles et de poteries romaines. M. Guilmeth raconte qu'en 1836 on lui a remis des monnaies de bronze de Néron, de Faustine, d'Anlonin et de Commode qui avaient été trouvées au Bois-Dangereux. M. Féret, de Dieppe, assure avoir reconnu des murailles romaines en petit appareil chaîné de briques sur l'emplacement de l'ancien prieuré de Saint-Laurent, situé sur le bord de l'Eaulne. Dans un pré placé entre l'Eaulne et la route départementale est un tertre appelé le Câtel, qui fit peut-être partie du vieux château d'Envermeu, dont les seigneurs ont joué un si grand rôle à l'époque normande.

Epoque franque

Un des doyennés de l'archidiaconé d'Eu. Son nom apparaît au VIIIe siècle. La Chronique de Fontenelle l'appelle Edremou, en 374; ce nom lui est conservé, vers 1030, dans une charte de Robert Ier, à la cathédrale de Rouen. Au XIe ciècle au XIIe siècle, Orderic Vital dit Ebremou et Ebretmou. Le monument franc le plus important d'Envermeu est son cimetière mérovingien, découvert en 1850 dans le Champ de la tombe et exploré par M. l'abbé Cochet pendant neuf années consécutives. Ce cimetière, qui ne contenait pas moins de huit cents fosses ou sépultures, a fourni pour le musée de Rouen et les collections de Paris, de Caen, du Havre et de Dieppe une quantité considérable de vases de terre, de verre et de bronze; des armes en fer, notamment des couteaux, des poignards, des sabres, des haches francisques, des lances, des flèches, des épées, des angons et des boucliers; des monnaies gauloises, romaines et franques, en or, en argent et en bronze; des cercueils de pierre; des objets d'ornement et des ustensiles en fer, en bronze, en argent et or, en verre, en émail, eu ambre ou en silex: parmi les ornements, des épingles à cheveux, des styles à écrire, des boucles d'oreilles, des bagues, des bracelets, des colliers, des fibules, des boucles, des agrafes, des aiguilles, des ciseaux, des bourses ou aumônières. Parmi les ustensiles figuraient des coffrets, des palères, des seaux ou baquets, des pierres à affiler ou à battre le feu, des poêlons, des clefs, des chaînettes, des vrilles, des coquillages, des éperons, des mors de chevaux avec les squelettes de ces animaux. ( Voir sur ces fouilles et ces découvertes un grand nombre d'ouvrages et de recueils, parmi lesquels la Revue de Rouen, le Rulletin monumental, les Mémoires de la Société det antiquaires de Normandie, la Revue de l'art chrétien, le Précis de l'Académie de Rouen, etc.) !

Moyen âge

Prieuré de Saint-Laurent, fondé au XIe siècle par les châtelains d'Envermeu et réuni par eux à l'abbaye du Bec-Hellouin, dont il ne reste plus que quelques débris, qui font aujourd'hui partie d'une ferme. La chapelle fut démolie vers 1816. On assure que dans les fondations du prieuré, voisines de la rivière, on avait reconnu des constructions romaines.

Église de Notre-Dame

Plan en croix, à troix nefs; beau monument de pierre entièrement construit au XVIe siècle et dans le style ogival flamboyant. Le clocher, qui forme une tour carrée placée à l'angle nord du portail, est construit en grés â la base, en piecre de taille à la partie supérieure; on y remarque de belles fenêtres et les statues de saint Pierre, de saint Paul, de saint Jean et de saint André. Une flèche d'ardoise élégante et fine couronne cette belle tour. Les trois nefs ont des voûtes remarquables par leurs clefs. Le chœur est admirablement sculpté en dehors; il se termine par sept belles et élégantes lancettes. Sous les transepts de cette église on compte dix inscriptions tumulaires ou obituaires, en prose et en vers, du XVIe siècle. Bénitier en pierre sculptée : croix de cimetière de la Renaissance : dalle tumulaire du XVIe siècle représentant un chevalier, encastrée dans le mur en 1856; cette dalle provient de l'église supprimée d'Inerville.

Ancien château d'Envermeu

Le château des sires d'Envermeu, si puissants au XIe siècle, était situé au bord de l'Eaulne, et il n'en reste plus aujourd'hui qu'une motte appelée le Câtel.

Description de Envermeu

Envermeu, commune Française du département seine maritime avec 1 site répertorié ou simplement présenté pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

On compte 0 lieu-dit à Envermeu :

Edifice, monument classé à Envermeu

Bâtiment classé de Envermeu (Source open data), Envermeu possède 1 bâtiment ou espace classé. On peu citer :

  1. Eglise référence officielle : PA00100641
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Statistique Envermeu

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 76630
Code Insee : 76235
Longitude : 1.318562
Latitude : 49.923664
Population totale : 2194 habitants
chemin : 5
impasse : 4
place : 2
rue : 44

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Envermeu
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Eglise
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Eglise' à envermeu (seine maritime 76630). Beau monument de pierre entièrement construit au XVIe siècle et dans le style ogival flamboyant.