Château de la Damette à Irigny

Sous l'ancienne monarchie, paroisse et seigneurie dans le Lyonnais, archiprêtré de Mornant, élection et du ressort de la sénéchaussée de Lyon. L'archevêque de cette ville était collateur de la cure, dont le titulaire résidait à l'annexe d'Oullins. La justice d'Irigny comprenait la plus grande partie de la paroisse. Seigneur, M. Croppet de Varissan. Le reste dépendait de la justice d'Yvours.

Le nom d'Irigny semble dérivé d'Irénée. Dans le XIVe siècle, on appelait ce village Irignins ou Irigneux, et Rubys le nomme Iriny dans son histoire de Lyon.

Cette commune, qui, en 1793, prit le beau nom de Union-sur-le-Rhône, fut en 1817 le théâtre d'une anodine manifestation napoléonienne, impitoyablement réprimée.

Un suicide célèbre, celui de Marie-Thérèse Lortet et de Faldoni, eut lieu en 1774 dans la chapelle d'un château à La Celette. Cette aventure amoureuse passerait aujourd'hui inaperçue. A cette époque, Jean-Jacques Rousseau se trouvait à Lyon, et son imagination ardente fut vivement frappée de l'énergique détermination de ces deux amants.

Le fondateur de la Revue du Lyonnais, M. Léon Boitel, est mort dans cette commune, sur laquelle il avait fait une Notice, le 2 août 1855.

Une des plus belles villas d'Irigny était jadis celle de La Damette, qui devait son nom à un riche négociant de Lyon, qui correspondait avec l'abbé Nicole, de Port-Royal. On attribue à cet opulent citoyen la construction de l'église d'Irigny.

On remarque encore le château de Montcorin, à côté du fort de ce nom, qui a été le sujet d'une lettre de Sorbière, et le château d'Yvours, qui était possédé au XIVe siècle, par la famille d'Augerolles, et, au XVIIe siècle, par celle des Camus. Au siècle dernier, il avait passé aux mains des Terrasse d'Yvours. Une ancienne inscription, qu'on y conserve et qui est dédiée Matribus Augustis Eburnici ou Eburnicis, fait remonter bien haut l'origine de cette localité.

A citer encore le château de Bocsozel, appartenant aujourd'hui à M. Robert, avocat à Lyon.

Le cardinal Donnet, décédé archevêque de Bordeaux, était curé de ce village en 1825.

La généreuse bienfaitrice de cette commune s'appelait Marie-Dorothée Petit. Elle épousa en premières noces M. Mogier, et en secondes noces M. le baron de Chaussiergues. Par son testament olographe du 6 janvier 1876, elle a institué pour sa légataire universelle la commune d'Irigny, à charge par elle d'établir dans ses domaines, situés sur son territoire, une Providence pour les enfants et un hospice pour les vieillards.

Sa fortune s'élevait à environ trois millions au moment de sa mort, survenue le 19 janvier 1878.

Par suite d'une transaction tranchée par le Conseil d'État, la commune a abandonné aux héritiers du sang un tiers de cette fortune, environ un million, et ces derniers ont renoncé à tout jamais aux droits de surveillance des prescriptions testamentaires relatives à l'hospice. L'établissement, sous le nom d'Hospice Petit, a été reconnu d'utilité publique en 1881, et ses revenus (90.000 francs environ) servent à soulager les vieillards pauvres et les enfants indigents, soit à l'hospice établi dans la maison de campagne de la philanthrope baronne, soit à domicile. Les uns et les autres doivent remplir les conditions d'admissibilité exigées par le règlement.

Source :

  • Titre : Géographie du département du Rhône
  • Auteur : Varnet, François-André
  • Éditeur : chez tous les libraires (Lyon)
  • Date d'édition : 1898
Château de la Damette à Irigny
(Château de la Damette, irigny)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Château de la Damette, Une des plus belles villas d'Irigny était jadis celle de La Damette, qui devait son nom à un riche négociant de Lyon, qui correspondait avec l'abbé Nicole, de Port-Royal. On attribue à cet opulent citoyen la construction de l'église d'Irigny. irigny, rhone

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 117018
  • item : Château de la Damette
  • Localisation :
    • Rhône-Alpes
    • Irigny
  • Code INSEE commune : 69100
  • Code postal de la commune : 69540
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 4 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 17e siècle
    • 4e quart 17e siècle
    • 18e siècle
    • 1er quart 18e siècle
  • Date de protection : 1927/08/21 : classé MH
  • Date de versement : 1993/12/03

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété d'une personne privée 1992
  • Photo : 33ba7224012107bd1e99fd83b6fde937.jpg
  • Détails : Château de la Damette : classement par décret du 21 août 1927
  • Référence Mérimée : PA00117768

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Château de la Damette à Irigny. par Dominique Robert
Château de la Damette, irigny
Description par Dominique Robert :

Irigny, château de la Damette, aujourd'hui divisé en appartements.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.