Valésius ou Vellesius (vers 539-560)

Sa présence est constatée au quatrième concile d'Orléans tenu en 541, où les évêques de toutes les Gaules s'y rendirent, excepté ceux des deux provinces Germaines, des deux Belgiques et ceux du royaume de Clotaire, parce que ce prince n'était pas en parfaite amitié avec les autres rois, ses parents. Valésius y souscrivit comme évêque, avec les autres prélats. La fixation de la Pâque en fut l'objet principal. Le premier canon porte qu'on célébrera la Pâque selon le cycle de Victorius, et que, s'il s'élève quelque nouveau doute à cet égard les métropolitains consulteront le Saint-Siège.

Valésius assista aussi au cinquième concile d'Orléans, dont les canons, au nombre de vingt-quatre, furent signés le 28 octobre 549. On s'y occupa beaucoup de la discipline ecclésiastique. Ces canons furent souscrits par cinquante évêques présents et par les délégués de vingt et un absents.

D'après le Livre des Annales des Capucins de Gap, Valésius aurait assisté, le 29 juin 554, au concile réuni à Arles par Sapaudus, métropolitain de cette ville on y fit sept canons. Il s'était trouvé aussi au deuxième concile de Paris qui, en 552, prononça la déposition de Suffarac, évêque de-cette ville, pour avoir violé les canons du concile d'Orléans de l'an 549, auquel il avait assisté et souscrit. Le prélat s'avoua lui-même coupable, et on le renferma dans un monastère. D'après des notes manuscrites, Valésius mourut vers l'an 560.

La France pontificale (Gallia Christiana) Diocèse de Gap, par Honoré Jean P. Fisquet 1864.