Château de Périgères à Mons

Le ministère de la culture nous apprend que le château date du XVIIe siècle, on peut y observer des décors intérieurs du XVIIe et du XVIIIe siècles.

La porterie couverte d'un toit à l'impériale est elle aussi du XVIIe siècle.

Le château fait parti de l'ancien fief de Limons, qui comprenait Périgères, est qui est mentionné dès 1276.

  • Au XVIe siècle, l'édifice se présentait sous la forme d'une maison-forte posée au milieu des vestiges du château féodal primitif, doté d'une construction comprenant une salle haute et une salle basse déservies par une tour d'escalier et avec des dépendances et une tour ruinée.
  • Vers 1582, le château est modifié et agrandi, il est composé alors de deux corps de bâtiments avec plusieurs tours rondes et carrées, et une chapelle.
  • En 1660 de nouveaux travaux sont réalisés.
  • La porterie porte la date de 1686.
  • Un incendie ravage la partie nord en 1740 ou 1779.
  • Des travaux réalisés au XVIIIe siècle donnent une nouvelle fisionomie à l'extrémité sud. Au nord, plusieurs ajouts successifs composèrent une aile disparate.
  • Le XIXe siècle marque son empreinte surtout sur la décoration intérieure, hormis les plafonds à caissons ou à solives.

Sarrazin

Seigneurs de La Jugie, de Toursiac, de Bonnefont, des Margots, de Ia Tour-Vidal, de Guymont, des Farges, de Ciollet, de Saint- Priest. de Condat, des Martins, de courtine, de Lascots, de Laubépin, de Bezay, de Bromplessé, de la fossé, de Saint-Déonis, de Laval, de Banson, de Chalusset, de Prolle, de Montel de Hume, de Périgères, de Mons, de Lasselots, de Villevicille, de Celles, du Breuil, de la Besse, de Gioux, de Nozières, etc. Barons de Bassignac et de Limons, Comtes de Laval et de Banson, Marquis des Portes,

Qualifiés barons, comtes et marquis de Sarrazin, par lettres, bre- vets et ordonnances de nos rois.

En Auvergne, Limousin, Bourbonnais, Marche, Vendômois, Poitou et Touraine.

Armes : D'argent à la bande de gueules chargée de trois coquilles d'or dans le sens de la bande.

Cimier : Un Sarrazin vêtu d'une tunique de gueules à hiéroglyphes de sable.

Tenants ou supports : Deux sauvages appuyés chacun sur une massue.

Cri de guerre : La Jugie ou La Juzie!

Devise : Deo et Sanctu Petro.

Ces armes sont peintes dans l'Armorial d'Auvergne, fait en 1450 par Guillaume Revel, lieutenant d'armes du roi Charles VII, à la page 221, contenant les armes des gentilshommes de la paroisse de Mire- mont, en Auvergne. (Cet ouvrage est conservé à la bibliothèque nationale, à Paris, Cabinet des Titres manuscrits.)

Source : Notice historique sur la maison de Sarrazin originaire d'Auvergne, par Allyre de Sarrazin en 1912.

Preuves de la noblesse d'Auvergne

Preuves de Jean-Jacques de Lorme de Pagnat (Bibliothèque Nationale ms. fr. 32104, Cabinet des titres, vol. 279)

D'argent, à trois merlettes de sable, posées deux et un, accompagnées de neuf étoiles de même, rangées trois en chef, trois en fasce et trois en pointe.

I. — Extrait du registre des baptêmes de la paroisse de Mons, au diocèse de Clermont, élection de Gannat, portant que Jean-Jacques, fils de Mre Jacques de Lorme de Pagnat, seigeur de Périgères, de Mons, de Limons, etc, et de dame Suzanne de Douhet du Puy-Moulinier, sa femme, naquit le 9 octobre 1710 et fut baptisé le 24 octobre 1711. — Cet extrait délivré le 25 juin 1724, signé : Nodon, curé de l'église de Mons et légalisé.

II. — Contrat de mariage de Mre Jacques de Lorme de Pagnat, seigeur de Périgères, fils de Mre Louis-Gabriel de Lorme, seigeur de Mons et de dame Isabeau de Belvezer de Jonchères, sa femme, accordé le 28 décembre 1708, avec Dlle Suzanne de Douhet du Puy-Moulinier, fille de Mre Jacques de Douhet, seigeur du Puy-Moulinier et de Panazol, lieutenant criminel en la sénéchaussée et siège présidial de Limoges, et de dame Suzanne de Roffignac. — Ce contrat passé devant Etienne, notaire à Limoges.

De Douhet du Puy-Moulinier : De gueules, à une licorne d'argent.

Testament de François de Lorme de Pagnat, écuyer, seigeur de Mons, fait le 16 février 1688, par lequel il fait son légataire Jacques de Lorme, son petit-fils et fils aîné de Jean-Louis-Gabriel de Lorme, écuyer, seigeur de Périgères et de dame Elisabeth de Belvezer, sa femme. — Cet acte reçu par Adrien, notaire à Périgères.

III. — Articles du mariage de Mre Jean-Louis-Gabriel de Lorme de Pagnat, premier capitaine dans le régiment royal de la Marine, fils de Mre François de Lorme de Pagnat, écuyer seigeur de Périgères, etc., gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi et de feue dame Marie de Beaulieu, sa femme, arrêtés le 20 novembre 1674, avec Dlle Isabelle de Belvezer de Jonchères, fille de Mre François de Belvezer de Jonchères, comte d'Oradour et de Pradelles et de dame Anne-Marie de Quesnel de Saint-Just d'Alègre. — Ces articles reconnus devant Feilhot, notaire à Riom.

De Belvezer : D'azur, à un lion d'or, langué et onglé de gueules.

Ordonnance rendue à Moulins, le 11 avril 1698, par M. Le Voyer, maître de requêtes et intendant dans ladite généralité, par laquelle il maintient dans la qualité d'écuyer, Jean-Louis, Gabriel de Lorme, seigeur de Pagnat, de Périgères et de Limons, en conséquence des titres qu'il avait présentés devant lui, pour en justifier la possession depuis l'an 1549. — Cette ordonnance signé : Le Voyer.

Procès-verbal des preuves de la noblesse de Jacques de Lorme et de Jacques de Lorme de Pagnat, son frère, enfants de noble François de Lorme, écuyer, seigeur de Périgères, gentilhomme ordinaire de la chambre du Roi et de Dlle Marie de Beaulieu, sa femme, faites pour leur réception dans l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, dit de Malte, au grand prieuré d'Auvergne, par le commandeur de Montagnon-Larfeuillère et d'Oradour de Saint-Gervazy, le 13 novembre 1652. — Ce procès-verbal reçu par Foussier, notaire de la ville de Ris, en Bourbonnais.

IV. — Contrat de mariage de François de Lorme, écuyer, seigeur de Pagnat et de Périgères, fils de Jean de Lorme, vivant, écuyer, accordé le 21 novembre 1632, avec DlIe Marie de Beaulieu, veuve de Jean de Reillac, écuyer, seigr de Bodinet. — Ce contrat passé devant Maillard, notaire à Riom.

Création de curatelle de noble François de Lorme, fils de Jean de Lorme, vivant, écuyer, seigr de Pagnat, faîte en la sénéchaussée d'Auvergne, adonnée à Dlle Marguerite de La Corne, son aïeule maternelle, le 25 février 1625. — Cet acte signé : Chabron.

V. — Contrat de mariage de noble Jean de Lorme, écuyer seigeur de Pagnat, fils de noble Gilbert de Lorme, vivant, écuyer, et de Dlle Perronnelle de Mézières, sa veuve, accordé le 15 août 1592, avec Dlle Anne de La Souchère, fille de noble Louis de La Souchère, écuyer, seigeur de Périgères, et de Dlle Marguerite de La Corne. — Ce contrat passé devant Geofroi, notaire à Périgères.

Source : Preuves de la noblesse d'Auvergne, par le Dr de Ribier en 1907-1933.

Château de Périgères à Mons
Crédit photo : Périgères (Château de Périgères, mons)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Château de Périgères, Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château de Périgères' à mons (puy de dome 63310). Le château fait parti de l'ancien fief de Limons, qui comprenait Périgères, est qui est mentionné dès 1276. mons, puy de dome

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 102936
  • item : Château de Périgères
  • Localisation :
    • Auvergne
    • Puy-de-Dôme
    • Mons
  • Lieu dit : Périgères
  • Code INSEE commune : 63232
  • Code postal de la commune : 63310
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • La construction date principalement de la période : 17e siècle
  • Date de protection : 1997/02/10 : inscrit MH
  • Date de versement : 1993/08/26

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Inscription 02 02 1963 (pavillon d'entrée) (arrêté) annulée.
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :3 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
    • décor intérieur
    • cour
    • conciergerie
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété d'une personne privée 1992
  • Détails : Château comportant l' aile du 17e siècle et la porterie (cad. ZN 18) : inscription par arrêté du 10 février 1997
  • Référence Mérimée : PA00092191

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Périgères est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Château de Périgères à Mons. par Périgères
Château de Périgères, mons

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.