Patrimoine historique de Domfront

Domfront. Petite ville. Chef-lieu de sous-préfecture. Tribunal de première instance. Collége communal.

Suivant la tradition, Doinfront tire son origine du solitaire Front, qui vint prêcher l'Évangile dans le pays de Passais, et se fixa sur le rocher où la ville était bâtie vers l'au 540, ceux des habitants qu'il convertit au christianisme construisirent d'abord quelques chaumières, défrichèrent les bois environants, et jetèrent les fondements de la ville actuelle.

Guillaume Ier, seigneur de Bellesme. fit bâtir en 1011, sur la cime du rocher où elle est assise, un château de forme carrée, défendu par quatre grosses tours, et evironné de profonds fossés taillés dans le roc. La principale issue de ce château était au midi : deux portes en fer et une claie en fermaient l'entrée. Pour mettre les habitants de Doinfront à l'abri des incursions des peuples voisins, Guillaume de Bellesme fit entourer, en 1014, ce rocher de gros murs, flanqués de distance en distance par des tours couronnées de parapets, dont les vestiges qui restent peuvent donner une idée.

Suivant un procès verbal de l'état des fortifications, dressé en 1562, la ville était ceinte de vingt-quatre tours : on y entrait par quatre portes, couvertes de bastions, dans l'intérieur, on voyait des souterrains d'une grande beauté, et plusieurs belles citernes. Guillaume de Bellesme faisait ordinairement sa résidence dans son château de Domfront, il y mourut vers l'an 1030 ou 1031, et fut enterré dans l'église Notre-Dame-sur-l'Eau, qu'il avait fait bâtir, ou y voit sou tombeau élevé en tuf dans la chapelle Sainte-Aune.

A cette époque, Domfront était déja une place considérable.

En 1048, Geoffroi Martel, comte d'Anjou, assiégea Domfront et s'en rendit maître. Guillaume le Conquérant, duc de Normandie, ayant résolu de reprendre cette place, l'entoura de troupes, fit élever quatre forts pour enfermer toutes les issues, marcha sur Alençon, qu'il prit d'assaut, et s'empara ensuite de Domfront par ruse.

En 1089, Rotrou, comte de Mortagne, tenta, sans sucrés, de prendre cette ville. Eu 1091, les habitants de Domfront, lors du gouvernement de Robert de Montgommery, livrèrent leur ville à Henri, jeune fils de Guillaume le Conquérant, qui en augmenta beaucoup les fortifications, en fit sa place d'armes et y résidait souvent. Après l'assassinat d'Arthur, duc de Bretagne, par Jean-sans-terre. Philippe-Auguste, indigné de ce crime, fit confisquer et réunit à la couronne toutes les propriétés que Jean possédait en France, et fit assiéger Domfront par Rainaud, comte de Boulogne, qui s'en empara.

Philippe-Auguste assiégea de nouveau Domfront eu 1211, prit cette place et la donna en apanage à son second fils, Philippe le Rude, qui la fit fortifier en 1228.

Robert, comte d'Artois, prit cette ville en 1341. Philippe de Navarre l'attaqua à la tète d'un corps considérable de troupes et s'en rendit maître pour le compte des Anglais, qui la conservêrent jusqu'en 1360.

Le duc de Bourgogne l'assiégea en 1412; la ville se rendit après quelques assauts, mais le château, qui était bien fortifié et bien approvisionné, résista à toutes les attaques. Henri V, roi d'Angleterre, assiégea Domfront en 1417, et prit cette ville par capitulation, le 12 juillet 1418, après une vigoureuse résistance de la part des habitants. Charles de Cidant et le sire de Blainville la repritent en 1450. Les protestants la surprirent, la pillèrent, y mirent le feu et brûlèrent l'église Notre-Dame en 1568.

L'infortuné comte de Montgommery, que Catherine de Médicis poursuivait depuis qu'il avait blessé Henri II, en 1559, fut assiégé dans Domfront, le 9 mars 1574, par le comte de Matignon, à qui la reine avait donné ordre de le lui livrer mort ou vif. Montgommery fit une sortie dès le soir même, et une seconde le 12. l'une et l'autre sans succès. Pendant la durée de ce siège mémorable. la journée du 23 fut la plus terrible et la plus désastreuse : l'artillerie porta l'incendie, la mort, la désolation dans la ville et la ruinèrent ; Montgommery, forcé de l'abandonner, se retira dans le château, où il se défendit en homme déterminé, avec le petit nombre de braves qui lui éiaient restés attachés. Matignon fit aussitot établir une batterie de cinq pièces de grosse artillerie, qui foudroya le château, et y fit une brèche de 45 pieds; deux fois les assiégeants montèrent à la brèche, deux fois, vivement repoussés, ils lâchèrent pied, reculèrent, et après cinq heures d'un combat opiniâtre, furent obliges de se retirer, après une perte considérable. Le nombre des assiégeants augmentant tous les jours et les assiégés se trouvant réduis à quinze ou seize, Montgommery, manquant de tout, se rendit le 26, et eut la tête tranchée à Paris un mois après.

Jean de la Perrière, baron de Vernie, surprit Domfront au mois d'avril 1389, et fit déclarer cette ville, malgré elle, pour la Ligue. Les derniers jours de décembre de la même année, Henri IV fit sommer la place d'ouvrir ses portes. Les habitants, divisés d'opinion, prirent les armes les uns contre les autres : la Vernie sortit du château pour soutenir les ligueurs; les partisans de Henri IV, quoique moins nombreux, chargèrent avec tant de vivacité, qu'un grand nombre de leurs adversaires furent tués. La Vernie y reçut une blessure mortelle; les habitants se saisirent de sa personne, en avertirent le roi, qui leur envoya un secours de deux cents cavaliers et accorda une amnistie générale.

Le pays des environs de Domfront est coupé de forêts, de coteaux, de bruyères et de marais; le sol est en général peu productif, et divisé par une infinité de baies et de fossés plantés d'arbres fruitiers. La ville est bâtie dans une situhation pittoresque, sur un rocher escarpé coupé à pic du côté du couchant, et au bas duquel coule la petite rivière de Varennes. L'intérieur est triste, les rues sont étroites, tortueuses, escarpées et bordées de maisons mal bâties; an bas du rocher se trouve l'église Noire-Dame, l'un des plus anciens édifices du département, que malheureusement on laisse tomber en ruine. L'air y est pur, mais trop vif pour les poitrines délicates; l'eau y est rare et de mauvaise qualité.

Fabriques de toiles, coutils, droguets, serges et autres étoffes. Aux environs, forges, verreries et papeteries.

Source :

Guide pittoresque du voyageur en France Par Girault de Saint-Fargeau 1838

Description de Domfront

Domfront, commune Française du département orne avec 6 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

On compte 165 lieux-dits à Domfront : grande rue ; la ferme ; la barriere ; beauregard ; le frene ; l epine ; la roche ; la gloriette ; belle vue ; la rochelle ; les tanneries ; l usine ; la palue ; les landes ; la martiniere ; la verrerie ; les planchettes ; le point du jour ; les marais ; le chene vert ; l oree du bois ; la metairie ; la poterie ; tournebride ; la barillere ; les jaunais ; le rocher ; l aumone ; la houssaye ; les fieffes ; le chesnay ; beau soleil ; la guillerie ; la lamberdiere ; la renaudiere ; la croix des landes ; la haie ; le pissot ; les 3 chenes ; la petite ferme ; la bigotiere ; la raterie ; la guillotiere ; la rousseliere ; trompe souris ; la colomberie ; la galonniere ; la goirie ; la touche ; beauvent ; la chauviniere ; le champ du poirier ; villaine ; la californie ; la baliniere ; la goujonniere ; la forge neuve ; basse cour ; la rouillere ; la roulette ; la foucaudiere ; la gaudiniere ; la poultiere ; la buneliere ; l hotellerie ; le passoir ; la cloutiere ; la massonniere ; le gres ; la pitouziere ; la gateliere ; la foutelaie ; la petite poterie ; la basse rousseliere ; la petite gaudiniere ; la noe blanche ; la bocagerie ; becuel ; belle vallee ; bellieu ; courmareau ; de bel air ; des maisons neuves ; fouteau de la renaudiere ; haut loup ; l enclos du pissot ; l etang des landes ; l eteurrie ; l etre fourre ; l hotel jardin ; l oisillere ; la baseille ; la basse rouillere ; la batioliere ; la bourgaudiere ; la calandiere ; la cavardiere ; la cosniere ; la croix de la lieue ; la croix pavee ; la croix silliere ; la davaudiere ; la ferme ecole ; la fiselliere ; la fontaine aux merles ; la fosse roussel ; la galisiere ; la geraumiere ; la goetiere ; la haie au gue ; la haie fray ; la halte de saint front ; la haute colliere ; la haute vaie ; la helonniere ; la loquellerie ; la merillere ; la pageotiere ; la pavere ; la petite fiaudiere ; la planche fourchee ; la poucherie ; la prairie de godras ; la rimbert ; la roustiere ; la semasiere ; la torillere ; la truberdiere ; le bas lose ; le bois bitout ; le bois bunoux ; le bois hale ; le bois launay ; le champ bazeille ; le champ godard ; le chaponnais ; le chateau gohier ; le clos d aval ; le greve cheval ; le gue thibout ; le haut bazeille ; le haut du marais ; le haut lose ; le haut notre dame ; le longuet ; le lude ; le moulin d auvieux ; le parc turpin ; le petit lude ; le pont de caen ; le riantel ; le saut gautier ; le tertre maffard ; le val nicole ; le velodrome ; les bagotieres ; les balheres ; les bossandiers ; les jugeries ; les maphardieres ; les noes rousses ; les poulicheres ; les toutinieres ; losias ; matiniere.

Edifices, monuments classés à Domfront

Bâtiments classés de Domfront (Source open data), Domfront possède 5 bâtiments ou espaces classés. On peu citer :

  1. référence officielle : PA00110791 ;
  2. Eglise Notre-Dame-sur-l'Eau Eglise Notre-Dame-sur-l'Eau : classement par liste de 1840 référence officielle : PA00110792 ;
  3. Enceinte de la ville référence officielle : PA00110793 ;
  4. Manoir de la Palue référence officielle : PA00110794 ;
  5. Eglise Saint-Julien (Commerce (place du)) référence officielle : PA00125312
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Lieux de culture à Domfront

Bibliothèque de Domfront, Domfront possède 1 bibliothèque à proximité :

  • mediatheque intercommunale du domfrontais (36 rue du docteur barrabe 61700 Domfront)

Statistique Domfront

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 61700
Code Insee : 61145
Longitude : -0.607088
Latitude : 48.606859
Population totale : 4388 habitants
lieu dit : 165
chemin : 3
impasse : 18
place : 10
route : 1
rue : 66

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Domfront
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
Eglise Notre-Dame-sur-l'Eau
Construite sur la rive droite de la Varenne et près du pont de ce nom, l'ancienne église de Notre-Dame-sur-l'Eau dessine une croix latine avec bas-côtés, tour centrale carrée, absides et absidioles.

jardin du château
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'jardin du château' à domfront (orne 61700).

Manoir de la Palue
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Manoir de la Palue' à domfront (orne 61700).

Enceinte de la ville
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Enceinte de la ville' à domfront (orne 61700).

Eglise Saint-Julien
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Eglise Saint-Julien' à domfront (orne 61700).

Château
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Château' à domfront (orne 61700).

Jardin d'agrément de la maison de retraite
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Jardin d'agrément de la maison de retraite' à domfront (oise 60420).