Eglise paroissiale Saint-Martin à Les eparges

Eglise construite en 1852, détruite en 1915, réédifiée en 1929 sur le même emplacement par Thone, architecte à Heudicourt, Bucchiazzo, entrepreneur à Hannonville, Donzelli, sculpteur à Lacroix-sur-Meuse, Muller peintre verrier à Pont-à-Mousson, Champre, menuisier à Thiaucourt et bénite le 8 avril 1929.

Baptême de trois cloches de la fonderie G. Farnier à Robécourt, Vosges, le même jour. Bénédiction du chemin de croix le 21 novembre 1929. Inscription sur mur ouest de la nef : D.O.M. EGLISE ST MARTIN DES EPARGES CONSTRUITE EN 1852. Détruite en 1915, a été réédifiée en 1929 sur le même emplacement et embellie par les dons des paroissiens et par les offrandes des pèlerins aux tombes Mres. elle fut bénite le 8 avril 1929 par son ex. Mgr Ginisty, évêque de Verdun abbé E. Tripied curé, J. Pancher maire.

Source : Ministère de la culture.

L'illustration restituée à la montagne de Montsec

Un passage intéressant de l'ouvrage de Claude-François Denis fait une allusion directe a une église Saint Martin et à la commune des Eparges, tout en soulignant une controverse possible dans l’emplacement d'une église primitive (L'illustration restituée à la montagne de Montsec, département de la Meuse page 167).

Roussel, comme on va le voir, applique aux Heures la dénomination Huo, laquelle est inconnue dans la contrée. Mais, à cet égard, je ferai observer que son Histoire de Verdun n'a été imprimée qu'après sa mort, que ce fut à Paris et par un éditeur étranger à notre pays ; cela posé, qu'il se peut que Jean Le Beuf (né et domicilié à Auxerre) ait lu Huo sur le manuscrit quand l'auteur avait employé pour écrire Hur, une 'r' ainsi conformée 'v', qu'on aura prise pour un 'o'. C'est bien certainement les Heures que Roussel a voulu désigner, puisqu'il dit que cette montagne est au-dessus de Bonzey. (Page 56).

Voici le passage textuel de cet écrivain :

« Ils se retirèrent (Ursion et Berthefried) dans le château de Voivre, proche une terre du duc Ursion, au dessus de laquelle il y avait une haute montagne où saint Magnéric, évêque de Trêves, avait bâti et dédié une église à saint Martin. Cette haute montagne est apparemment celle de Huo, au-dessus de Bonzey, à trois lieues de Verdun, sur le chemin de Metz, où était le château de Voivre, et où il y a une église de saint Martin de la paroisse des Éparges. D'autres croient que c'était l'église de saint Martin sur la montagne de Saint-Walfroid... »

N.B.Les Heures ne sont pas sur le chemin de Metz à Verdun; mais à deux kilomètres 600 mètres des routes tant antique que moderne de Metz à Verdun.

Roussel (page CXXXIX) place ailleurs, c'est-à-dire sur la montagne Montville, cette église de saint Martin. MM. Cloùet s'expriment de la sorte (page 178) :  

« La côte Saint-Martin séparée de celle des Heures par une gorge dans laquelle passe le chemin des Eparges à Trésauvaux, portait encore an moment de la révolution, l'église qui lui a donné son nom. Cette église, ruinée par les Suédois sous Louis XIII, fut, à la demande des habitants de Saulx, reconstruite dans un endroit moins élevé et plus rapproché de leur village ; ce qui porte à croire qu'elle était auparavant vers le sommet du mont. Elle servait autrefois de paroisse aux villages de Trésauvaux, des Éparges, de Champion et même de Saulx avant l'érection d'une cure en ce dernier lieu, en 1750. La fabrique des Éparges en possède encore, l'emplacement, ainsi que celui de l'ancien cimetière interdit seulement sous l'épiscopat de Mgr d'Arbou. La côte Saint-Martin , dont la hauteur peut être évaluée à 100 mètres environ au-dessus de la plaine, se termine à l'Est par une pointe assez escarpée ... Il ne paraît pas, au reste, qu'aucun poste militaire ait existé sur cette côte dont le sommet présente peu de largeur et est, d'ailleurs, dominé par les hauteurs voisines. etc. »

Je suis fâché de ne pas être de l'avis d'écrivains que j'honore, quand ils avancent qu'il n'est pas prouvé que le Castrum antique et l'église fussent élevés sur le même emplacement. Grégoire dit formellement que la basilique dédiée à saint Martin était sur la cime d'une montagne escarpée (in cacumine) et qu'on rapporte que là, en cet endroit (ibi), il y eut anciennement un castrum.

Source : L'illustration restituée à la montagne de Montsec, département de la Meuse par Claude-François Denis 1844.

NdW : les évènements qui eurent lieu dans la région au début du XXe siècle rendent, à ce jour, toute vérification archéologique vraisemblablement utopiques.

Les Eparges ruines de l' église (vers 1919)

Eglise paroissiale Saint-Martin à Les eparges
Crédit photo : Manuel Bazaille (Eglise paroissiale Saint-Martin, les eparges)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Eglise paroissiale Saint-Martin, Eglise construite en 1852, détruite en 1915, réédifiée en 1929 sur le même emplacement par Thone, architecte à Heudicourt, Bucchiazzo, entrepreneur à Hannonville, Donzelli, sculpteur à Lacroix-sur-Meuse, Muller peintre verrier à Pont-à-Mousson, Champre, menuisier à Thiaucourt et bénite le 8 avril 1929. les eparges, meuse

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 86466
  • item : Eglise paroissiale Saint-Martin
  • Localisation :
    • 55
    • Les Eparges
  • Code INSEE commune : 55172
  • Code postal de la commune : 55160
  • Ordre dans la liste : 2
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • église
    • église paroissiale
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Années :
    • 1852
    • 1929
  • Enquête : 1986
  • Date de versement : 1987 AVANT

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 5 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
    • pierre de taille
    • pierre
  • Couverture : On remarque 4 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • croupe
    • flèche carrée
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • ardoise
    • tuile mécanique
  • Autre a propos de la couverture :
    • Un mode de couvrement relevé : 'voûte d'ogives'
  • Etages :
    • Etage type : 3 vaisseaux
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie : La typologie relevée est composée de 3 éléments :
    • tour clocher dans-oeuvre en façade
    • église à faux transept
    • chevet polygonal
  • Plan :
    • Plan Type 'plan en croix latine'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune © région lorraine
  • Référence Mérimée : IA00036466

Le dossier complet est disponible : Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire généralHôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Manuel Bazaille est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par Manuel Bazaille :

Les Éparges. L'église Saint-Martin.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Eglise paroissiale Saint-Martin à Les eparges. par Manuel Bazaille
Eglise paroissiale Saint-Martin, les eparges
Description par Manuel Bazaille :

Les Éparges. Complètement détruite lors du premier conflit mondial, l'église fut reconstruite après la guerre.


Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.