Domaine du château de Lunéville à Luneville

Parmi les monuments dont Lunéville est redevable à la munificence de Léopold, il faut placer en première ligne le château, qui, avec ses vastes jardins et ses magnifiques bosquets, était une résidence vraiment royale. Le célèbre Boffrand, qui en dirigea la construction, décrit ainsi lui-même cet édifice, dans son Livre d'architecture :

Son entrée est par une avant-cour, aux côtés de laquelle il y a deux corps de logis qui, au rez-de-chaussée, sont appliqués à deux écuries voûtées, et au-dessus à trois étages servant de logement aux officiers de la cour.

La seconde cour est séparée de l'avant-cour par une grille de fer, et fermée à ses côtés par deux ailes du principal corps de logis, dont l'une sert au logement des filles d'honneur, et l'autre à des appartements des seigneurs de la cour. Le corps de logis flanqué de deux pavillons sur la seconde cour, est employé à un vestibule percé de neuf arcades, dont trois dans l'avant-corps du milieu donnent passage dans la troisième cour. Ce vestibule communique, par une rampe de chaque côté, aux appartements des ailes sur la troisième cour, dont l'un à droite est occupé au rez-de-chaussée par Leurs Altesses Royales, et au premier étage par les princes et princesses du sang. L'aile gauche, du côté de la rivière, n'est pas faite et était destinée aux logements des princes étrangers.

De l'appartement de Leurs Altesses Royales on communique, au rez-de-chaussée, à la chapelle palatiale, et au premier étage, aux tribunes qui sont autour de la chapelle, lesquelles sont portées au rez-de-chaussée par des colonnes d'ordre ionique, et au premier étage par des colonnes d'ordre corinthien.

A côté de l'appartement de S. A. R., il y a un jardin à fleurs et un bosquet particulier. Ce jardin à fleurs est clos par deux corps de logis eu aile, dont l'un est employé à des logements de seigneurs et dames de la cour, et l'autre à la chancellerie.

Une grille de fer sépare la troisième cour des jardins, qui sont spacieux, en terrasse du côté de la rivière de Vezouse et fermés de l'autre côté par des bosquets.

A cette description se trouvent jointes plusieurs planches qui représentent les différentes parties du château ; il en existe aussi de fort belles dans le Recueil d'Héré, premier architecte du Roi de Pologne.

Les travaux de construction et de décoration de ce château, commencés dans les premières années du règne de Léopold, se continuèrent sous celui de François III, successeur de ce prince. Les comptes des trésoriers généraux de Lorraine renferment tous les mémoires des ouvriers et des artistes qui forent employés à ces immenses travaux, dont quelques chiffres permettront d'apprécier l'importance:

  • en 1706, on y affecta environ 47,000 francs;
  • en 1714, 23,675 livres 6 sous 4 deniers;
  • en 1724, 164,664 livres 2 sous 6 deniers;
  • en 1732, 33,042 livres 9 sous 4 deniers.

Dans ces dépenses figurent : en 1714, les travaux faits à l'hôtel du marquis de Lunaty Visconty; à une maison que Léopold avait fait construire près des anciennes remises des carrosses du château, et les augmentations faites à ces remises; en 1724, l'acquisition de terrains pour l'alignement de la rue de l'Orangerie, pour l'agrandissement des bosquets, pour l'élargissement de la rivière derrière le Manège, pour l'augmentation de la Ménagerie; les travaux exécutés à la chapelle, à l'aile des filles d'honneur, à la Ménagerie, à l'hôtel de la Gendarmerie, aux fontaines et jets d'eau, à l'Orangerie, à la volière des canaris, au Jeu de maille, etc. Les actes d'acquisitions de maisons, faites par Léopold et François III, soit pour agrandir le château et ses dépendances, soit pour construire d'autres édifices, nous ont été conservés, on y voit figurer : deux maisons situées dans la rue du château, une au faubourg Saint-Jacques, des masures près du Jeu de paume, l'église, le couvent et les jardins des Sœurs Grises, sept maisons au faubourg Saint-André, un terrain sis à la place Saint-Lépold, pour y faire les bâtiments (évalués à 138,000 livres) destinés à loger partie de la gendarmerie, la compagnie des cadets-gentilshommes et celle des gardes suisses; les héritages composant les jardins, bosquets et autres ouvrages faits derrière le château, partie du jardin de la princesse de La Melonnière et de la Pépinière , plusieurs terrains pour l'Orangerie, sise au faubourg d'Allemagne ; des héritages enfermés dans le parterre du château, d'autres terrains pour composer la remise des perdrix, un jardin sis à la porte Joly, plusieurs maisons près du château, pour les raser; des terrains pour l'avenue des bosquets, etc., etc.

La seigneurie de Luneville est la possession des ducs de Lorraine dès le 13e siècle. En 1702, le duc Léopold s'installe à Lunéville avec sa cour et reconstruit le château, de 1703 à 1723, sur les plans de Bourdiet, Dorbay et Boffrand (plan en U). Modifications intérieures vers le milieu du 18e siècle avec l'arrivée du roi Stanislas, qui y vit de 1737 jusqu'à sa mort en 1766. Au 19e siècle, des incendies en 1814 et 1849 entraînent d'importantes restaurations. Quelques travaux au 20e siècle, essentiellement les toitures et les balustrades. Actuellement, le château est réparti entre l'armée, les services administratifs et le musée municipal. L'édifice a été ravagé par un incendie en janvier 2003.

Domaine du château de Lunéville à Luneville
(Domaine du château, luneville)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Domaine du château, La seigneurie de Lunéville est la possession des ducs de Lorraine dès le 13e siècle. En 1702, le duc Léopold s'installe à Lunéville avec sa cour et reconstruit le château, de 1703 à 1723, sur les plans de Bourdiet, Dorbay et Boffrand (plan en U) luneville, meurthe et moselle

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 84792
  • item : Domaine du château
  • Localisation :
    • Lorraine
    • 54
    • Lunéville
  • Code INSEE commune : 54329
  • Code postal de la commune : 54300
  • Ordre dans la liste : 17
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • La construction date principalement de la période : 18e siècle
  • Année : 1703
  • Date d'enquête : 1992
  • Date de protection : 1998/03/23 : classé MH

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :11 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
    • cheminée
    • chapelle
    • clôture
    • grille
    • décor intérieur
    • jardin
    • cour
    • parc
    • abreuvoir
    • chemin
    • ARC
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • Cette construction a été affectée a l'usage de : musée

Autre

  • Divers : 10 informations diverses sont disponibles :
    • propriété de l'etat
    • propriété de la commune domaine en totalité
    • y compris le col des cours et les jardins (cad. ap 28
    • 31 à 33
    • lieudit place de la 2e division de cavalerie
    • 30
    • lieudit place stanislas n° 18
    • 34
    • lieudit place stanislas
    • lieudit avenue du maréchal-de-latttre-de-tassigny) type
  • Photo : 9035c524cd6f6e389f7e2394ce79e8c7.jpg
  • Observations : Classements 07 02 1901 (chapelle) et 25 06 1929 (façades, toitures, diverses pièces du château, parc) (arrêtés) annulés. Inscription 29 12 1992 (intérieurs du château, sols des cours) (arrêté) annulée.
  • Référence Mérimée : PA00106079

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Domaine du château de Lunéville à Luneville. par Jano
Domaine du château, luneville
Description par Jano :

Parc du château de Lunéville au printemps 2011.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par Jano
Domaine du château, luneville
Description par Jano :

Parc du château de Lunéville au printemps 2011.

Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par jano
Domaine du château, luneville
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par olivierp54
Domaine du château, luneville
Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Domaine du château de Lunéville à Luneville. par olivierp54
Domaine du château, luneville

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.