Château lieu dit Bourgon à Montourtier

Montourtier

La paroisse relevait en partie du duché de Mayenne et en partie du comté de Laval. La seigneurie de paroisse était annexée à la terre de Bourgon, au nord et à deux kilomètres du bourg.

Autres fiefs : Lyncé, Bois-Martel et le Plessis.

Bourgon avait haute, moyenne et basse justice, relevant du comté de Laval. Cette terre fut acquise, en 1406, par Jean de Montécler, dont les successeurs la possédèrent jusqu'en 1608 où elle fut portée en mariage par Madeleine de Montécler à Urbain de Laval, maréchal de Bois-pauphin. Bourgon passa ensuite dans la maison de Villeroi et fut acheté au commencement du XVIIIe siècle par Louis Pouyvet de la Blinière, trésorier de la maison du roi. Ce seigneur réunit à sa terre la forge et forêt d'Hermetz qu'il acquit, en 1720. La seigneurie de Bourgon vint par alliance à Gédéon-Denis du Mats, comte de Rosny, président au parlement de Paris ; et elle fut vendue, en 1758, à M. Le Nicolais, commerçant à Laval.

Le château date du XVe siècle. La façade n'a rien de remarquable ; les ouvertures paraissent avoir subi des changements notables. L'édifice qui n'est flanqué d'aucune tour, présente ; par derrière cinq pavillons carrés dont deux sont surmontés d'un dôme. De ce côté, le château a un aspect imposant : des douves immenses, actuellement en culture, et un pont garni de superbes parapets fixent l'attention. Le portail est un plein cintre : de chaque côté s'élève une tour, et au milieu régnait un pont-levis enlevé quelques années avant la révolution. La forêt de Bourgon, voisine du château, rend son séjour agréable.

La chapelle, située entre le portail et le château, sert actuellement d'atelier. Cette chapelle, dédiée à sainte Barbe, date de 1430 : on y voit des ogives du commencement du style flamboyant. Elle était réunie à la sacristie et au vicariat de Montourtier : mais l'acte de fondation, conservé dans les archives de la fabrique, est tellement mutilé, qu'on ne peut découvrir aucun renseignement sur le fondateur qui fut, sans doute, un Montécler, puisque les seigneurs de ce nom habitaient Bourgon, depuis 1400.

Source : Notice historique sur Évron son abbaye et ses monuments par Abbé Gérault 1840.

  • Revenu de la fabrique, 180 livres;
  • de la cure, 1,230 livres.

La paroisse possédait un établissement de deux s?urs de la Chapelle-au-Riboul, fondé en 1734, par le seigneur du château de Bourgon.

Chapelles

  • de la Haute-Roche, d'un revenu de 350 livres, à charge de divers services religieux et de servir une rente de 20 livres pour les petites écoles;
  • de Saint-Michel, 103 livres;
  • de la Hutterie, 31 livres;
  • du château de Bourgon, 60 livres.

Source : Vie de M. Marquis-Ducastel doyen rural d'Évron par abbé F. Pichon 1873.

Des origines médiévales

L'édifice se trouve à 2 kilomètres au nord du village, en lisière de la forêt de Bourgon. L'origine des bâtiments remonte au XIIIe siècle. En 1218, la famille de Couesme, ou de Coësme, reçut le fief des seigneurs de Laval. Le pont de pierre à trois arches qui enjambe des douves désormais sèches, a été bâti à cette époque, tout comme le porche ouvrant sur la cour du château. Cette unique entrée était encadrée à l'origine par deux tours massives. Il n'en subsiste aujourd'hui qu'une seule. La deuxième tour qui se trouvait devant la chapelle a été détruite au début du XXe siècle. En 1419, alors que la guerre de Cent Ans faisait rage, Charles II de Couesme tomba aux mains des Anglais. Il hypothéqua le château et demanda à Jean Ier de Montecler de payer sa rançon. Mais il ne parvint pas à rembourser son prêt. Aussi, Jean Ier de Montecler s'attribua la terre de Bourgon en 1425. Cet état de fait fut entériné par le Parlement de Paris en 1453.

Les remaniements des Montecler

En 1528, Louis II de Montecler, arrière petit-fils de Jean Ier, fit construire la chapelle ainsi qu'un nouveau château qui engloba l'ancienne habitation édifiée par les Couesme. Il comprend un grand logis à trois niveaux et un comble éclairé par des lucarnes. La façade nord donnant sur la cour possède quatre lucarnes en granit surmontées d'un fronton triangulaire, encadrant une petite lucarne ornée de crochets et fleurons.

Les pignons sont également ornées et couronnés par des fleurons. En 1577, Madeleine de Montecler épousa Urbain Ier de Laval. Leur fils, Philippe-Emmanuel de Laval se maria avec Madeleine de Souvré, marquise de Sablé et amie de Madeleine de Scudéry, qui la désigna sous le nom de Parthénie dans Le grand Cyrus, célèbre roman collectif du cercle des Précieuses. Philippe-Emmanuel n'eut pas d'enfant de ses deux mariages, aussi fit-il de sa belle-fille, Anne de Souvré, son héritière. Celle-ci épousa Michel Le Tellier, marquis de Louvois et ministre de la guerre de Louis XIV en 1662. Leur fille Marguerite reçut le château en dot lors de son mariage avec Louis-Nicolas de Neuville, duc de Villeroi, mais, le jugeant inconfortable, elle le vendit à Louis Pouyvet de la Blinière, un financier ou un magistrat.

Le château fut vendu à nouveau en 1768 à Pierre Le Nicolais de Clinchamp, le père de Victoire Le Nicolais de Clinchamp qui tint un salon mondain dans son hôtel particulier de Mayenne situé sur la place de Hercé. Les Nicolais de Clinchamp étaient négociants en toile et avaient installé une partie de leur activité à Bourgon. C'est pourquoi on retrouve dans le domaine un bassin pour la teinture des toiles. Les bâtiments de dépendance datent de cette époque. Ils regroupent le bûcher, la sellerie, deux garages et une écurie. Les Le Nicolais de Clinchamp n'ayant pas d'héritier direct, le château revint à Louis de Berset, député de la Mayenne. Sa nièce Amélie (1871-1950) hérita du château. Elle avait épousé Pierre, comte Molitor. Peintre et sculpteur de renom, elle s'investit dans la restauration du château.

En 1996, le château de Bourgon et son domaine ont été classés Monuments Historiques. Il appartient depuis 2004 à des propriétaires privés.

Source : description historique extraite d'une notice de présentation du Conseil Général de la Mayenne.

Château  lieu dit Bourgon à Montourtier
Crédit photo : Château de Bourgon (Château, montourtier)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Château, L’édifice se trouve à 2 kilomètres au nord du village, en lisière de la forêt de Bourgon. L’origine des bâtiments remonte au XIIIe siècle. En 1218, la famille de Couesme, ou de Coësme, reçut le fief des seigneurs de Laval. montourtier, mayenne

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 83528
  • item : Château
  • Localisation :
    • Pays de la Loire
    • Mayenne
    • Montourtier
  • Lieu dit : Bourgon
  • Code INSEE commune : 53159
  • Code postal de la commune : 53150
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Enquête : 1986
  • Date de versement : 1987 AVANT

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 2 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • moellon
    • pierre
  • Couverture : On remarque 8 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • flèche polygonale
    • toit en pavillon
    • noue
    • pignon découvert
    • toit conique
    • pignon
    • toit
  • Materiaux (de couverture) :
    • L'élément de couverture principal est ardoise
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages : 2 types d'étages mentionés :
    • étage de comble
    • 2 étages carrés
  • Escaliers : 3 types d'escaliers différents sont présent sur le site :
    • escalier en vis
    • escalier en vis sans jour
    • escalier dans-oeuvre
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • Plan Type 'plan régulier'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes : 6 parties constituantes distinctes relevées :
    • cour
    • communs
    • pont
    • chapelle
    • étable
    • douves
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété privée
  • Référence Mérimée : IA00034111

Le dossier complet est disponible : Conseil régional des Pays de la Loire - Service du patrimoine - 1 rue de la Loire - 44966 Nantes cedex 9 - 02 28 20 54 70

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Château de Bourgon est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par Château de Bourgon :

Le château de Bourgon est un monument historique classé mis en valeur dans un écrin de verdure.

Le nom de la forêt qui l'entoure apparaît en 989 dans le cartulaire de l'Abbaye d'evron. il est situé sur le tracé alllant de Jublains (cité romaine) à Rennes. Le château s'élève sur une base de granit  entourée de murets d'enceinte  Sa construction commence en 1218, le site est fortifié, on y accède par un pont monumental à 3 arches qui enjambe les douves reliées à 20ha d'étang et un pont levis. Deux tours jumelles encadraient ce porche, une seule subsiste.  La chapelle date de 1528, on peut y admirer tympan et remplage, crédance  sculptés, vitraux d'Auguste Alleaume. Le château Renaissance, date de la guerre de cent ans, les derniers agrandissements dont les communs datent du XVIIIème.

A l'interieur on peut voir, l'imposante cheminée de granit aux armes de la famille Montecler, des chambres peintes datant de 1580 et 1625 dont le célèbre cabinet bleu de la marquise de sablé qui faisait partie des "précieuses". Les archives y sont conservées.

Ce château est ouvert au public toute l'année.

Château de Bourgon propose pour l'histoire de ce monument : Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.