Eglise Notre-Dame à Granville

Le canton de Granville, qui nous reste a parcourir, est encore plus remarquable. Dans le principe, Granville n'était qu'un rocher aride et désert. En 1206, on pensa qu'il convenait de placer, sur ce point le plus avancé et le plus éminent de la côte, la statue de celle que l'Église appelle l'Étoile de la mer, afin que de son regard elle embrassât et protégeât toute cette baie si remplie de récifs. Dans cette vue, Jean d'Argouges obtint de Philippe-Auguste la concession du rocher, et on y éleva la belle église de Notre-Dame qu'on y voit aujourd'hui. Dès lors, un pèlerinage s'y établit, des habitations se fondèrent tout autour, et la ville prit naissance. C'est ce que nous apprend Charles VII dans une charte mémorable: « C'est une place et champ sur un roc, presque tout environné de mer, dit-il, auquel n'était aucun édifice ni habitation. On y a fait une église parochiale très-dévote, fondée en l'honneur et révérence de Notre-Dame. Ladite place nommée Granville, que l'on dit être un des plus anciens pèlerinages de notre pays de Normandie, et où sont avenus et aviennent souvent beaux et apparents miracles. »

En 1440, on fit de Granville une place de guerre et on y éleva des ouvrages de défense. Les Anglais, pendant la guerre de l'Indépendance, vinrent en effet la bombarder; mais, chose merveilleuse, unique dans les fastes militaires, toutes les bombes allèrent s'ensabler dans la grève; pas une ne tomba sur les maisons ni dans l'intérieur de la ville; pas une ne fit de dégât. Dans leur reconnaissance pour Marie qui avait si visiblement protégé leur cité, les habitants lui érigèrent au pignon de l'église une statue qui domine la ville entière, tenant un boulet dans la main et divers autres boulets dans les plis de ses vêtements.

Tous les environs de Granville offrent également des souvenirs de la sainte Vierge. Dans les terres, c'est Notre-Dame de Kairon; sur la mer, c'est la chapelle des rochers d'Ecréhon, entre Jersey et Carteret. Ces rochers d'autant plus dangereux que, s'élevant a peine au-dessus de l'eau, ils ne peuvent que difficilement être aperçus, et par conséquent être évités au moment de la tempête ou au sein de l'obscurité, avaient été donnés en 1203 par Pierre des Préaux à l'abbé de Valricher, à condition qu'on y élèverait une église consacrée a Marie, Basilicam in honore Dei et beatae Mariae, et qu'on y entretiendrait deux religieux pour y célébrer tous les jours les saints mystères. L'abbaye exécuta le contrat avec fidélité ; mais l'édifice a force d'être battu par les flots s'écroula. Il n'en resta que les ruines qu'on trouve encore marquées dans une carte de 1687, par Mariette; et ces ruines elles-mêmes ont fini par disparaître: aujourd'hui les rochers restent seuls, et les flots les recouvrent dans toutes les hautes mers.

Source : Notre-Dame de France, L'histoire du culte de la Sainte Vierge par André Jean Marie Hamon 1865.

  • Cette église a été construite à partir du milieu du XIVe siècle.
  • Le choeur a été reconstruit entre 1628 et 1641.
  • La nef a été élevée de 1644 à 1655.
  • Les deux chapelles sud et nord ont été ajoutées en 1676 et 1688.
  • La façade ouest a été réalisée en 1767 et la sacristie en 1771.

Source : Ministère de la culture.

Eglise Notre-Dame à Granville
(Eglise Notre-Dame, granville)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Eglise Notre-Dame, Cette église a été construite à partir du milieu du 14e siècle. Le choeur a été reconstruit entre 1628 et 1641, la nef a été élevée de 1644 à 1655, les deux chapelles sud et nord ont été ajoutées en 1676 et 1688. La façade ouest a été réalisée en 1767 et la sacristie en 1771. granville, manche

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 81125
  • item : Eglise Notre-Dame
  • Localisation :
    • Basse-Normandie
    • Manche
    • Granville
  • Code INSEE commune : 50218
  • Code postal de la commune : 50400
  • Ordre dans la liste : 7
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • église
    • église paroissiale
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 5 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 14e siècle
    • milieu 14e siècle
    • 17e siècle
    • 18e siècle
    • 2e moitié 18e siècle
  • Années :
    • 1628
    • 1644
    • 1676
    • 1688
    • 1767
    • 1771
  • Date de protection : 1930/12/12 : classé MH
  • Date de versement : 1993/11/22

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété de la commune 1992
  • Photo : 984cb634bb6564c8f9cbe331865c6787.jpg
  • Détails : Eglise : classement par arrêté du 12 décembre 1930
  • Référence Mérimée : PA00110418

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Eglise Notre-Dame à Granville. par michel
Eglise Notre-Dame, granville
Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.