Abbaye de Charlieu à Charlieu

La petite ville de Charlieu possédait une abbaye de Bénédictins, fondée dans le IXe siècle , quelques années avant celle de Cluny, par Boson, Roi de Bourgogne, et Ralbert, évêque de Valence, son frère. Saint-Guillaume, issu de la maison des ducs d'Aquitaine, en fut abbé ; mais, dans le Xe siècle, lorsque l'abbaye de Cluny devint chef d'ordre des Bénédictins, celle de Charlieu ne fut plus qu'un prieuré sous son obédience et sous le titre de Saint-Fortuné. Il s'y est tenu deux conciles.

L'église, construite par les religieux, était grande et bien bâtie ; le clocher très-élevé fut frappé de la foudre, le 8 mai 1638. Le portail qui subsiste encore, et dont le style indique le XIIe siècle, était orné de figures qu'on a mutilées en 1793.

Pendant que les Anglais occupaient la France, ils enlevèrent du clocher une cloche de 6 pieds de diamètre, qu'ils laissèrent sur le bord de la-Loire a Orléans, et qui fut ensuite placée dans la cathédrale de cette ville.

On croit que-Boson, fondateur de cette abbaye, avait eu son tombeau dans l'église, et on cite à l'appui de cette opinion, un fragment de pierre trouvé dans le mur du portail qui séparait la cour de l'abbaye, de la ville, et sur lequel on lisait le mot Boson entouré de quelques ornements.

Le ch?ur de l'église contenait du côté de l'évangile un mausolée en pierre chargé d'inscriptions en caractères gothiques, dont la destruction révolutionnaire a tellement dispersé les débris, qu'on n'a pu se procurer aucun renseignement sur les dépouilles qu'il renfermait.

Un autre tombeau fut découvert, il y a quelques années, dans une des chapelles de la même église qu'on démolissait. Ce monument, en marbre blanc, formé d'un seul bloc de 97 centimètres de hauteur, 65 centimètres de largeur dans l'oeuvre, et 1 mètre 75 centimètres de longueur, contenait des cendres et des ossements ; sa richesse prouve qu'il était consacré à quelque personnage distingué. Sur une de ses faces on lit :

inscription abbaye de Carlieu

Les dégradations au marbre ne permettent pas d'en lire d'avantage

Source : Essai statistique sur le département de la Loire par Joseph Duplessy.

Abbaye de Charlieu

Description

Substructions des anciennes églises : VIe quart XIe siècle, XIIe siècle ; Tour de la prison : XIIe siècle. La tour de la Gendarmerie vient du renforcement des fortifications du monastère à la fin du XVe siècle. C'est une tour d'habitation occupée jusqu'en 1790 par l'aumônerie. Vendue comme bien national, la tour et le bâti attenant sont abandonnés puis repris par la gendarmerie au cours du Second Empire. En 1920, le bâtiment attenant à la tour est détruit pour permettre l'édification du monument aux morts. La tour a un diamètre de 6 mètres pour une vingtaine de mètres de hauteur. Un escalier intérieur dessert les trois étages. Le premier étage contient une cheminée monumentale et des traces de décor mural peint. La propriété de l'abbaye (anciennement propriété de l’État, ministère de la culture) a été transférée au département le 1er janvier 2009.

Abbaye de Charlieu à Charlieu
Crédit photo : pierre bastien (Abbaye de Charlieu, charlieu)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Abbaye de Charlieu, La petite ville de Charlieu possédait une abbaye de Bénédictins, fondée dans le IXe siècle , quelques années avant celle de Cluny, par Boson, Roi de Bourgogne, et Ralbert, évêque de Valence, son frère. Saint-Guillaume, issu de la maison des ducs d'Aquitaine, en fut abbé ; mais, dans le Xe siècle, lorsque l'abbaye de Cluny devint chef d'ordre des Bénedictins, celle de Charlieu ne fut plus qu'un prieuré sous son obédience et sous le titre de Saint-Fortuné. charlieu, loire

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 166152
  • item : Abbaye de Charlieu
  • Localisation :
    • Rhône-Alpes
    • Charlieu
  • Code INSEE commune : 42052
  • Code postal de la commune : 42190
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : abbaye
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 5 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 11e siècle
    • 12e siècle
    • 15e siècle
    • 16e siècle
    • 1ère moitié 16e siècle
  • Dates de protection :
    • 1846 : classé MH
    • 1862 : classé MH
    • 1885/06/11 : classé MH
    • 1889 : classé MH
    • 1928/03/14 : classé MH
    • 2004/09/02 : classé MH
    • 2004/10/18 : classé MH
  • Date de versement : 1993/12/03

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'peinture'
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Restes de l'abbaye, donjon et ancienne maison abbatiale, aujourd'hui presbytère : 18 04 1914 (J.O.). Inscription 23 06 2003 (tour de la Gendarmerie) (arrêté) annulée.
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives : Cette construction a été affectée a différents usages au fil du temps. Nous lui connaissons 2 usages successifs :
    • musée armand charnay
    • presbytère

Autre

  • Divers : 2 informations diverses sont disponibles :
    • propriété du département
    • propriété de la commune 1992
  • Détails : Les fresques : classement par liste de 1846 - L' abbaye : classement par liste de 1862 - La tour de la prison (tour Philippe-Auguste) : classement par arrêté du 11 juin 1885 - L' ancienne maison abbatiale, aujourd' hui presbytère : classement par liste de 1889 - Les substructions des anciennes églises Saint-Fortunat, situées sur un terrain de l' abbaye : classement par arrêté du 14 mars 1928 - La tour dite "de la Gendarmerie" (partie de l'ancienne abbaye) (cad. AR 20) : classement par arrêté du 2 septembre 2004, modifié par arrêté du 18 octobre 2004
  • Référence Mérimée : PA00117448

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de pierre bastien est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu
Abbaye de Charlieu à Charlieu. par pierre bastien
Abbaye de Charlieu, charlieu

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.