église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine à Nevache

La commune de Névache, située dans le fond de la vallée, est dominée par l'Aiguille-Noire, montagne haute de 5200 mètres, ses hameaux s'étendent sur une ligne le long de la rivière. Près de là est le pèlerinage de Saint-Barthélemy.

L'église de Névache est belle et vaste, tous les angles et les deux portails sont construits en pierre de taille, espèce de marbre rouge et vert que l'on a tiré du grand Aréas, près du col de Buffère; le portail du midi porte la date de 1490, et la porte au couchant offre celle de 1498. Il est probable qu'on est resté dix ans pour bâtir cette église.

Au bas du clocher sont les archives de la commune, fermées par deux portes, l'une en bois et l'autre en barres de fer d'un décimètre de largeur sur 45 centimètres d'épaisseur; la serrure est très compliquée; il faut se servir de trois clefs bien confectionnées pour l'ouvrir. Une vieille tradition annonce que c'était la prison des anciens seigneurs de Névache, et l'on trouve à la chambre des comptes de Grenoble qu'il y en a eu jusqu'à sept en même temps (ndw : voir commentaire de Hector ci dessous a ce sujet).

Source : Histoire, topographie, antiquités, usages, dialectes des Hautes-Alpes par J. C. F. Ladoucette en 1848.

Le ministère de la culture donne une description beaucoup plus détaillée de l'édifice. On peut y voire :

  • L'église est construite au coeur du hameau et est bordée, sur trois côtés, par le cimetière communal.
  • Nef unique, de deux travées et choeur de plan carré couverts d'une croisée d'ogives.
  • Une chapelle de deux travées peu profondes s'ouvre sur le côté gauche de la deuxième travée de la nef.
  • La sacristie borde le côté nord du choeur et communique avec lui par une porte.
  • Un choeur des chantres polygonal ouvre au sud. Il semble remplacer une disposition d'origine dont subsiste, adossé à la pile sud de l'arc-triomphal, un pilastre flanqué d'une demi-colonne couronnée d'une chapiteau orné d'une tête humaine entre deux feuilles
  • La chapelle nord présente le même type d' éléments que le choeur et la nef :
    • nervures à triple tore,
    • clés circulaires,
    • tailloirs biais.
  • L'ensemble des façades de l'église présente une grande unité de composition, quel que soit leur emplacement, seul variant le détail de l'ornementation ou la disposition des baies. Toutes sont construites en blocage sur une plinthe dont le sommet, taillé en biseau, est appareillé en marbre blanc-rose.
  • Aux angles, les chaînes appareillées en marbres rose et vert forment de larges pilastres corniers, avec leur propre soubassement.
  • Une corniche creusée d'un cavet, appareillée en tuf, surmontant une frise d'arceaux en plein-cintre, couronne chaque façade.
  • Le clocher est une tour carrée couronnée d' une flèche.
  • Le clochez comprend un rez-de-chaussée voûte en berceau segmentaire et un étage haut dans lequel sont installées des échelles montant aux cloches.
  • Au sommet du clocher sont pratiquées trois étages éclairés par des fenêtres géminées.
  • Le portail est constitué d'une porte rectangulaire couronnée d'un tympan et encadrée de deux ébrasement portant une voussure, inscrite dans un cadre mouluré rectangulaire.
  • Le couronnement des trois colonnettes alternant avec des ressauts de l'ébrasement est monolithe est simule des chapiteaux au moyen de petites accolades
  • les faces s'ornent de pampres, oiseau et lys.

Historiquement parlant, l'église était au XIIe siècle sous le vocable de Saint-Pélage. Névache fut donné par Abbon à la Novalaise en 739. En 1120 la paroisse de Névache était sous le vocable de saint Pélage, ensuite, elle a pris celui de saint Antoine et saint Marcellin. Dès le XVe siècle ces deux saints étaient ses patrons. (voir ici)

Elle comporte plusieurs inscriptions :

  • 1490 sur la porte sud,
  • 1498 sur les vantaux de la porte occidentale,
  • 1537 sur le lambris de la nef.

Elle a été consacrée en 1532.

La date de 1769 sur un chapiteau du 15e siècle est celle d'une restauration. Les tirants en bois posés au 17e siècle ont été complétés par des tirants en fer au début du 20e siècle.

église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine à Nevache
Crédit photo : Hector (église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine, nevache)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine, Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine' à nevache (hautes alpes 05100). L'église de Névache est belle et vaste, tous les angles et les deux portails sont construits en pierre de taille, espèce de marbre rouge et vert que l'on a tiré du grand Aréas, près du col de Buffère. nevache, hautes alpes

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 5337
  • item : église paroissiale Saint-Pélage, puis Saint-Marcellin-Saint-Antoine
  • Localisation :
    • Provence-Alpes-Côte d'Azur
    • Hautes-Alpes
    • Névache
  • Lieu dit : Ville-Haute
  • Code INSEE commune : 5093
  • Code postal de la commune : 05100
  • Ordre dans la liste : 75
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • église
    • église paroissiale
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Années :
    • 1490
    • 1498
    • 1769
  • Enquête : 1975
  • Date de protection : 1914/05/09 : classé MH
  • Date de versement : 2003/01/10

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 7 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
    • appareil mixte
    • marbre
    • maçonnerie
    • tuf
  • Couverture : On remarque 3 types de couverture différents :
    • flèche polygonale
    • toit à deux pans
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • pierre en couverture
    • bardeau
  • Autre a propos de la couverture : 2 modes de couvrement répertoriés :
    • voûte d'ogives
    • voûte en berceau
  • Etages :
    • Etage type : 1 vaisseau
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'peinture'
  • Ornementation : 2 motifs orenementaux on été relevés :
    • vierge
    • ange
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • Plan Type 'plan allongé'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 2 informations diverses sont disponibles :
    • région provence-alpes-côte d'azur
    • annonciation sur le tympan du portail ouest. propriété publique
  • Détail :
    • portail
    • porte
  • Auteurs de l'enquête MH :
    • Fray François
    • Marciano Florence
  • Référence Mérimée : IA05000852

Le dossier complet est disponible : service régional de l'inventaire Provence-Alpes-Côte d'Azur21-23, bd du Roi René 13617 Aix-en-Provence - 04.42.16.19.60

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Hector est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par Hector :

L'église Saint Antoine et Saint Marcellin a été construite selon le plan classique des églises du Briaçonnais et de l'Embrunnais. Elle possède une nef unique qui se termine par un coeur moins large que la nef.

Deux chapelles placées à l'entrée du coeur flanquent la nef sur la gauche. L'une appartenait probablement à la confrérie des âmes du purgatoire, une association charitable qui collectait des dons sous la forme de mesures de grains qui étaient destinées à être réparties parmi les indigents de la communauté au printemps, pendant la période dite "'de soudure du blé", moment de l'année où les prix des céréales atteignaient leur maximum. Les deux chapelles sont séparées par un pilier qui porte quatre blasons mutilés probablement à l'époque de la révolution. L'un semble être celui de la famille de Névache, un second celui de la famille Des Ambrois, un troisième celui des Antonins qui possédaient un hospice à Névache, le troisième celui du Saint Siège (car la confrérie des âmes du purgatoire pouvait, comme les confréries de pénitents être symboliquement agrégée au chapitre de Saint Jean du Latran) ou de l'abbaye Saint Pierre et Saint Laurent d'Oulx qui en posséda les dimes jusqu'au XVIII° siècle.

L'entrée de la salle d'archive de la communauté, qui occupe le rez de chaussée du clocher, fait face, à droite de la nef à la chapelle des âmes du purgatoire. La base du clocher est plus ancienne que celui-ci. Plusieurs auteurs d'ouvrages sur Névache ou le Briançonnais ont émis l'hypothèse qu'il pourrait s'agir du vestige d'un château dont l'église et l'actuel cimetière occupent l'emplacement. Il s'agit plus vraisemblablement d'un vestige de l'église qui a précédée l'actuelle et dont l'architecture incorporait une salle qui était destinée à mettre les papiers les plus précieux de la communauté à l'abri des inondations et des incendies.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.