Pont dit Pont de la Tour sur la rivière L'Isle à Le chalard

Le pont de la Tour, sur l'Isle, appelé aussi « Le vieux pont de la Tour-de-Chalard » franchit l'Isle, à la limite des départements de la Haute-Vienne et de la Dordogne. C'est un ouvrage de 40 m de long d'une extrémité à l'autre.

L’Isle, en occitan « Eila », prend sa source dans le département de la Haute-Vienne au sud du hameau de Rongeras (Janailhac) près de Nexon, à 420 mètres d’altitude. Sa longueur est estimée à 255 km dont seuls 87 sont navigables. Elle se jette dans la Dordogne à Libourne. Sa pente moyenne est de 1,56m/km. Elle reçoit une trentaine d’affluents dont la Loue, la Dronne, l’Auvézère, le Lary, et, plus près de Douzillac, le Vern, le Salembre et la Beauronne.

L’Isle fut utilisée comme voie de communication pendant l’empire romain. Selon diverses sources, l’Isle fut naturellement navigable jusqu’au 13ème siècle, date avancée pour la construction des barrages et des moulins. En 1244, le comte et les maires et consuls de Périgueux apposent leur signature au bas de chartes passées entre eux et les seigneurs de Mussidan, Montanceix et Grignols qui promettent de faire rompre les écluses des moulins pour permettre le libre échange des barques contre perception d’un droit de péage sur toutes les marchandises. Le cours de la rivière est coupé par des barrages (écluses) lesquels ne sont pas encore munis de pas ou de tout autre ouvrage facilitant le passage des bateaux.

En 1274, Edouard 1er, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine, ordonne à ses officiers d’entreprendre les travaux destinés à rendre l’Isle navigable entre Libourne et Périgueux.

Un acte daté de 1305 et conservé à la Tour de Londres, commission du roi d’Angleterre à ses sénéchaux, mentionnerait également les travaux entrepris pour rendre la rivière l’Isle navigable.

Un arrêt du Parlement de Bordeaux daté du 25 août 1507 déclare la rivière navigable de Périgueux à Libourne et prescrit que les pêcheries et autres obstacles qui gênent la navigation seront démolis, qu’en outre les passages seront ouverts aux écluses des moulins.

En 1665, l’Isle est une nouvelle fois classée au rang de rivière navigable, par une ordonnance royale. De 1670 à 1696, 42 passelis ou pas-de-roi sont construits entre Laubardémont et le pont des Barris à Périgueux. Les pas-de-roi sont toutefois inadaptés pour une navigation régulière : ils consistent en une ouverture ménagée dans le barrage, passage encadré par deux bajoyers en maçonnerie et fermé par des poutres superposées encastrées dans des rainures. La manœuvre consistait à faire vider les retenues aussi souvent qu’un certain nombre de bateaux se présentait pour passer, ce qui interrompait nécessairement la marche du moulin établi à côté du barrage. Les 2 biefs étaient ramenés au même niveau, les bateaux pouvaient franchir le pas. D’un emploi malaisé, les pas-de-roi sont décriés par les bateliers et les meuniers. De plus, les entrepreneurs ont fait « des pas si courts et si étroits qu’il a été impossible de s’en servir, n’ayant pas seulement douze pieds de large et dix-huit de long ». Aussi l’ingénieur des travaux de l’Isle en 1733, M. de Saint André, peut-t-il écrire à l’intendant « qu’inutilement avait-on dépensé cent mille écus avant 1696 pour la construction de 42 pas qui n’ont jamais servi à la navigation ». Beaucoup d’aménagements ont été réalisés au 19ème siècle pour faciliter la navigation sur l’Isle et notamment la création de barrages, d’écluses et de chemins de halage.

Source : Recueil André Chavatte d'après étude sur archives voir la totalité du document source de cet extrait.

Pont dit Pont de la Tour sur la rivière L'Isle à Le chalard
Crédit photo : Lumière du matin (Pont dit Pont de la Tour sur la rivière L'Isle (également sur communes de Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne, et Jumilhac-le-Grand, en Dordogne), le chalard)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Pont dit Pont de la Tour sur la rivière L'Isle (également sur communes de Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne, et Jumilhac-le-Grand, en Dordogne), Le pont de la Tour, sur l'Isle, appelé aussi « Le vieux pont de la Tour-de-Chalard » franchit l'Isle, à la limite des départements de la Haute-Vienne et de la Dordogne. C'est un ouvrage de 40 m de long d'une extrémité à l'autre. L’Isle, en occitan « Eila », prend sa source dans le département de la Haute-Vienne au sud du hameau de Rongeras (Janailhac) près de Nexon, à 420 mètres d’altitude. le chalard, haute vienne

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 142355
  • item : Pont dit Pont de la Tour sur la rivière L'Isle (également sur communes de Saint-Yrieix-la-Perche, en Haute-Vienne, et Jumilhac-le-Grand, en Dordogne)
  • Localisation :
    • Limousin
    • Haute-Vienne
    • Le Chalard
  • Code INSEE commune : 87031
  • Code postal de la commune : 87500
  • Ordre dans la liste : 5
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : pont
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction :
    • Nous n'avons aucune informlation sur les périodes de constructions de cet édifice.
  • Date de protection : 1984/11/16 : classé MH
  • Date de versement : 1993/09/15

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 2 informations diverses sont disponibles :
    • oeuvre située en partie sur les communes type saint-yrieix-la-perche (87)
    • jumilhac-le-grand (24) propriété de la commune 1992
  • Détails : Pont dit Pont de la Tour sur la rivière L' Isle : classement par arrêté du 16 novembre 1984
  • Référence Mérimée : PA00100267

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de Lumière du matin est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par Lumière du matin :

Le Pont Médiéval

Composé de trois arches et de deux avants-becs en arc brisé, servant à couper le cours de l'Isle, et faisant office de refuge pour la circulation sur la chaussée, ce pont médiéval a gardé sa fonction de franchissement entre le Limousin et le Périgord.

Une récente reconnaissance a permis d'identifier la base d'un pont plus ancien, sur lequel l'édifice actuel à été construit.

source: Ville de Le Chalard (87)

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.