Château fort à La rochepot

Le château primitif aurait été construit à la fin du XIIe siècle par Alexandre de Bourgogne, fils du duc Hugues III. Il s'appelait alors La Roche Nolay et ne devint la Rochepot qu'en 1403, date de son achat par Regnier Pot, chambellan de Philippe le Hardi. Celui-ci y entreprit des ouvrages de fortification et des agrandissements, fit bâtir une grosse tour et creuser un puits de 70m de profondeur. Son fils Jacques et son petit-fils Philippe Pot poursuivirent les travaux.

La forteresse, flanquée de tours, comprenait un donjon, une chapelle, un colombier de plan carré et des bâtiments adossés à la muraille, elle subit quelques légers remaniements. Saccagé et en partie démoli à la Révolution, le château fut vendu et servit de carrière de pierre au début du XIXe siècle avant d'être complètement abandonné. Il n'en restait plus que des murailles en ruine et des vestiges de tours lorsqu'il fut acheté par la famille Carnot en 1893. Le fils du président Sadi Carnot en décida aussitôt la restauration et confia à Charles Suisse, architecte en chef des Monuments Historiques, la direction des travaux qui durèrent jusqu'en 1926.

Anciennement la Roche-Noulay, Rupes Noleti, Rocca, paroisse, vocable la Vierge (15 août), archiprétré de Couches, patronage du chapitre d'Autun. La première cloche est de 1524. C'était jadis un prieuré dépendant de l’abbaye de Flavigny, dont l’abbé rappela les religieux, faute de revenus ; il y avait encore un prieur en 1494. Les jésuites d'Autun disaient dans une requête de 1625, que ce prieuré avait plus de 400 ans de fondation. En 1527, le curé de Beaubigny et les habitants de la Rochepot s’emparèrent de l'église du prieuré dont les revenus ont passé au curé du lieu, qui prend le titre de prieur-curé. C’était autrefois l'annexe de Beaubigny dont elle fut désunie en 1654. Dans l'église, tombe d'un prieur.

Le château fut bâti au 13e siècle par Alexandra de Bourgogne, prince de Morée, sur une roche escarpée. Réné Pot le fortifia et y fit un large puits très profond, creusé dans le roc, qui , selon la tradition du pays, a coûté autant que le château. Jacques Pot, son fils, lui succéda. Leurs mausolées sont en l'église. La mort de Jacques est marquée en 4470. Philippe, Guy, Réné, Philippe Pot, ont joui successivement de cette terre ; elle passa de leur Maison très puissante, par le mariage d'Anne Pot, en celle de Montmorency, ensuite a N. de Silly, a Charles d’Angennes, marquis de Fargis, conseiller d’Etat en 1629, par son mariage avec Magdeleine de Silly ; aux Legoux de la Berehère ; enfin à J.B. Blancheton de Beaune, qui la fit ériger de nouveau en comté en 1742.

Le marquisat de Nolay, les fiefs de Bussy, de Liveron, plusieurs villages des environs étaient retrayants de ce château, imposant par sa situation, l’épaisseur et la hauteur de ses murailles qui contiennent six étages, des tours de même élévation aux quatre coins, des souterrains, un ancien prêche voûté et fort grand. On voit encore des vestiges des logements des différents retrayants ; une chapelle dont la grandeur et la charpente de châtaignier sont très remarquables ; elle est ornée de tableaux rares ; à la nomination du seigneur qui a aussi le droit de nommer un notaire authentique.

Source : Description générale et particulière du Duché de Bourgogne par Claude Courtepee et Edmond Beguillet 1847.

Château fort à La rochepot
Crédit photo : perrine (Château fort, la rochepot)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Château fort, Le château primitif aurait été construit à la fin du 12e siècle par Alexandre de Bourgogne, fils du duc Hugues III. Il s'appelait alors La Roche Nolay et ne devint la Rochepot qu'en 1403, date de son achat par Regnier Pot, chambellan de Philippe le Hardi. Celui-ci y entreprit des ouvrages de fortification et des agrandissements, fit bâtir une grosse tour et creuser un puits de 70m de profondeur. Son fils Jacques et son petit-fils Philippe Pot poursuivirent les travaux. la rochepot, cote d'or

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 27978
  • item : Château fort
  • Localisation :
    • Bourgogne
    • Côte-d'Or
    • La Rochepot
  • Code INSEE commune : 21527
  • Code postal de la commune : 21340
  • Ordre dans la liste : 11
  • Nom commun de la construction : 3 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • château
    • fort
    • château fort
  • Etat :
    • Etat courrant du monument : restauré (suceptible à changement)

Dates et époques

  • Périodes de construction : 6 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 12e siècle
    • 4e quart 12e siècle
    • 15e siècle
    • 1er quart 15e siècle
    • 20e siècle
    • 1er quart 20e siècle
  • Enquête : 1978
  • Date de versement : 1990/07/13

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 8 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
    • enduit partiel
    • pierre de taille
    • bois
    • pierre
    • pan de bois
  • Couverture : On remarque 10 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • flèche polygonale
    • croupe
    • toit en pavillon
    • flèche carrée
    • appentis
    • pignon découvert
    • toit conique
    • pignon
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 2 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • ardoise
    • tuile plate
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages : 3 types d'étages mentionés :
    • 1 étage carré
    • étage de comble
    • étage de soubassement
  • Escaliers : 3 types d'escaliers différents sont présent sur le site :
    • escalier en vis
    • escalier demi-hors-oeuvre
    • escalier hors-oeuvre
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'sculpture'
  • Ornementation :
    • La seule ornementation connue est 'armoiries'
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • Plan Type 'éperon barré'

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Parties constituantes : 7 parties constituantes distinctes relevées :
    • cour
    • puits
    • colombier
    • enceinte
    • chapelle
    • basse-cour
    • donjon
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : support type ouvrage d' entrée propriété privée
  • Référence Mérimée : IA00061409

Le dossier complet est disponible : service régional de l'inventaire BourgogneHôtel Chartraire de Montigny - 39, rue Vannerie 21000 Dijon - 03.80.72.53.33

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de perrine est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Château fort à La rochepot. par perrine
Château fort, la rochepot
Château fort à La rochepot. par perrine
Château fort, la rochepot
Château fort à La rochepot. par perrine
Château fort, la rochepot
Château fort à La rochepot. par perrine
Château fort, la rochepot
Château fort à La rochepot. par perrine
Château fort, la rochepot
Château fort à La rochepot. par perrine
Château fort, la rochepot

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.