Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N. à Ruelle sur touvre

Ce site industriel est desservi par un embranchement ferroviaire. Les bâtiments datés du XVIIIe et XIXe siècle furent construit à l'aide de pierre de taille et moellon, passé cette époque, le fer, le béton  et la brique les ont remplacés. Les charpentes seront alors construites en fer et couvertes de tôle ondulée et par la suite de plaques de fibro-ciment / amianté.

Sur les 518 000 m² que compte le site, 120 000 m² sont bâtis.

La base mérimée précise au sujet des forges que le haut fourneau et la fonderie de canons sont construits en 1751, pour le marquis de Montalembert *, à l'emplacement d'un moulin à papier

les dates importantes sont :

  • 1793 construction de la fonderie de bronze.
  • 1801 construction des grandes mouleries (reconstrutes en 1888).
  • 1805 construction du bureau
  • 1808 construction du premier logement patronal.
  • 1831 construction de la fonderie avec six fours à réverbère.
  • 1842 construction du porche d'entré
  • 1844 construction de la forerie de bronze.
  • 1846 construction du magasin général.
  • 1849 construction de la forerie n°2.
  • 1868 construction de la forerie n°3 (elle sera agrandie en 1883).
  • 1881 est la date du racordement ferroviaire.
  • 1884 construction de l'école des apprentis.
  • 1890 construction de l'atelier de fabrication de douilles.
  • 1899 construction de la gorsse forge.
  • 1902 l'atelier de réparation est ajouté au complexe.
  • 1907 construction de nouvelles forges.
  • 1911 construction d'un atelier de montage.
  • de 1922 à 1927 construction du complexe des Seguins avec aciérie, forge, laboratoire, château d'eau et station d'air comprimé.
  • 1939 construction d'un nouvel atelier d'ajustage.
  • des agrandissement seront fait en 1960.

La base mérimée mentione de plus l'existence d'un fonds d'archives privées, je pense à titre personel que les documents de pierre présentés ici sont les archives en question.

* Marc-René, marquis de Montalembert, né à Angoulême le 16 juillet 1714 et mort à Paris le 29 mars 1800, est un officier militaire, homme de lettres et ingénieur français, spécialisé dans les fortifications défensives.

Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N. à Ruelle sur touvre
(Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N., ruelle sur touvre)

bâtiment remarquable.

Informations structurelles

Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N., Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N.' à ruelle sur touvre (charente 16600). ruelle sur touvre, charente

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 18204
  • item : Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N.
  • Localisation :
    • Poitou-Charentes
    • Charente
    • Ruelle-sur-Touvre
  • Adresse : 1 avenue Jean Jaurès
  • Code INSEE commune : 16291
  • Code postal de la commune : 16600
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction : 2 dénomiations sont utilisées pour définir cette construction :
    • fonderie
    • usine
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 6 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 18e siècle
    • 2e moitié 18e siècle
    • 19e siècle
    • 20e siècle
    • 3e quart 20e siècle
    • 1ère moitié 20e siècle
  • Années :
    • 1751
    • 1760
    • 1793
    • 1801
    • 1805
    • 1808
    • 1831
    • 1842
    • 1844
    • 1846
    • 1849
    • 1868
    • 1883
    • 1884
    • 1888
    • 1890
    • 1899
    • 1902
    • 1907
    • 1911
    • 1939
    • 1950
    • 1960
  • Enquête : 1990
  • Date de versement : 1991/02/21

Construction, architecture et style

  • Materiaux: 11 types de matériaux composent le gros oeuvre.
    • calcaire
    • moellon
    • enduit
    • brique
    • pierre de taille
    • pan de fer
    • béton
    • pierre
    • fer
    • béton armé
    • pan de béton armé
  • Couverture : On remarque 5 types de couverture différents :
    • toit à longs pans
    • lanterneau
    • shed
    • toit bombé
    • toit
  • Materiaux (de couverture) : 5 types de matériaux de couverture entrent en jeux dans le couvrement de cet ensemble
    • ardoise
    • tuile creuse
    • tuile mécanique
    • ciment amiante en couverture
    • béton en couverture
  • Autre a propos de la couverture : 2 modes de couvrement répertoriés :
    • charpente en bois apparente
    • charpente métallique apparente
  • Etages :
    • Etage type : 3 étages carrés
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • Le décor est composé de : 'sculpture'
  • Ornementation : 7 motifs orenementaux on été relevés :
    • ornement géométrique
    • fronton
    • ornement architectural
    • canon
    • compas
    • chapeau
    • marteau
  • Typologie : La typologie relevée est composée de 2 éléments :
    • arc segmentaire
    • arc plein-cintre
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :
    • Notre base de données ne comprend aucun élément particulier qui fasse l'objet d'une protection.
  • Eléments remarquables : atelier de fabrication ; machine de production
  • Parties constituantes : 13 parties constituantes distinctes relevées :
    • logement
    • entrepôt industriel
    • atelier
    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • bureau
    • abri
    • laboratoire
    • atelier de réparation
    • oratoire
    • château
    • transformateur
    • par
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers : 4 informations diverses sont disponibles :
    • changement du nom de la commune après inventaire
    • commune inventoriée sous le nom type ruelle sujet : bossage
    • commune inventoriée sous le nom type support : façade de la moulerie
    • support type façade de l' école des apprentis propriété publique
  • Photo : ec710029bdc9d0437a1c7f7259094327.jpg
  • Auteur de l'enquête MH : Van Riesen Wulf
  • Référence Mérimée : IA00066368

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Description par pierre :

bonjour,

je n'ai pas d'images de batiment, mais des parchemins et papiers de l'époque Montalembert.

Les achats , les fermages passés avec la famille Rouffignac, seigneur de Belleville.

Egalement les reçus de limailles , de fontes (une bonne centaine), les problèmes sur les quantité de canons fournis (pas assez), la vente à l'état envisagée, et autres papiers.

Concerne toutes les forges de Montalembert.

Pour info, je peux vous faire qq photos si intéressé

Cordialement

note du webmestre :

Après quelques mois passés dans mes propres archives électroniques, je fais ressortir les documents proposés par pierre et je complète la fiche avec quelques informations suplémentaires.vous trouverez donc ci dessous quelques un des documents proposé par pierre légèrement retouchés pour accentuer le contraste et permettre une lecture plu facile.Je tiens, de plus, à le remercier ici pour la qualité de cet apport documentaire.

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N. à Ruelle sur touvre. par pierre
Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N., ruelle sur touvre
Description par pierre :

Documents sur les forges de la Ruelle.Ces forges appartenaient aux Roffignac, cédées en fermage à Montalembert.Lequel équipait la flotte royale en canons.
Dans ces documents on voit l'état des livraisons de limailles  et canons.

Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N. à Ruelle sur touvre. par pierre
Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N., ruelle sur touvre
Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N. à Ruelle sur touvre. par pierre
Fonderie de canons, usine d'armes dite Forge de Ruelle, puis Fonderie nationale de Ruelle, actuellement Etablissement des constructions et armes navales de Ruelle, dit E.C.A.N., ruelle sur touvre
Description par pierre :

Bonjour,

Suite à mon premier apport, et content de voir cette contribution sur votre site, je vous signale l'adresse d'un mini site que je viens de réalier (avec beaucoup de difficultés) sur les canons de montalembert (et les moulins à papier de la région en prime). J'ai eu du mal à mettre qq photos et donc à donner un réel aperçu des documents (depuis le 16ème) dont je dispose.

histoiresdemoulins.monsite-orange.fr

Bonne lecture si vous avez le temps et indulgence pour ce site. 

Pierre

pierre propose pour l'histoire de ce monument :

Donc voir "histoiresdemoulins"

Je dois avoir les transmissions du batiment et des terres avant l'arrivée de Montalembert, qui, ne l'oublions pas, était un cousin des Roffignac, lui même marié avec une Vantongeren qui possédait pratiquement tous les moulins à papier du coin.

Egalement traces du maître des forges Duffaut qui a exercé sur plusieurs fonderies.


Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.