eglise de sainte-gemmes-d’andigné

Je suis interpelé par monsieur Jean-Louis Hannebert, Architecte des Bâtiments de France honoraire, concernant le devenir de l'église de Sainte-gemmes d'Andigné (Maine-et-Loire) qui est menacée de démolition au profit d'une construction moderne. Comme souligné dans le site web destiné à défendre le projet de conservation, cette église néo-gothique de plus d'un siècle (bientôt deux) construite avec de la pierre, de l'ardoise et du tuffeau risque sa place au profit d'un bâtiment moderne en hémicycle construit avec du béton et du zinc ! (patrimoine.blog.pelerin.info)

Le rendu final, la qualité et la durabilité des travaux n'est pas comparable. On peut douter de l'honnêteté intellectuelle d'un tel projet de substitution des deux édifices à la lumière de ce que nous savons des constructions contemporaines bâties pour le profit au détriment de la durabilité, sans même entrer dans des considérations plus subjectives de style.

Comment mieux vous présenter cette église qu'en reprenant son histoire

Cette église est élevée en 1865. Elle a fait l'objet de soins attentifs lors de sa construction. Aux projets de l'architecte Tendron ont été préférés ceux du célèbre Alfred Tessier, défenseur de la vision la plus nationale du gothique, contrairement à la vision locale défendue par certains de ses confrères. L'une de ses particularités est de s'attacher autant au traitement extérieur qu'à celui de l'intérieur. Ainsi, cette église possède au cœur du village de Ste Gemmes d'Andigné un véritable profil dont nombre d'édifices ne peuvent se targuer et qui forme l'image même du village. A l'intérieur, le volume vaste et bien équilibré avec ses trois vaisseaux, hisse cet édifice au rang des monuments patrimoniaux. Le décor verrier tout comme les souvenirs émouvants qu'y ont laissé les générations passées à travers la monumentale composition du monument aux morts, apportent un intérêt supplémentaire et une mise en valeur du très bel autel majeur protégé au titre des Monuments historiques

Comme le souligne justement l'auteur du blog on peut se poser de réelles questions sur les motivations à détruire cet ouvrage

Voici la question que de nombreux Gemmois se posent... Il y a en réalité plusieurs réponses à cette interrogation. Que l'on soit maire d'une grande ville ou d'un petit village du Haut-Anjou le premier magistrat a souvent l'ambition de laisser sa trace dans l'histoire ! Que n'a-t-on entendu pour justifier sa démolition : elle menacerait la sécurité des habitants, son emprise foncière serait trop importante pour permettre tout développement du centre ville, le coût de la restauration dépasserait les moyens financiers de la municipalité, son architecture ne serait plus en phase avec la liturgie d'aujourd'hui.
Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage !

A la lumière de cette présentation, nul doute que le nom des élus pourrait passer à la postérité, non pas comme on peut le penser pour leur réalisations, mais bien pour la destruction dont il seraient à jamais resposables.

Je vous invite à découvrir le « Pourquoi sauvegarder l'église » directement sur le site de l'association destinée à la sauvegarde de l'église de Ste Gemmes d'Andigné.

Deux moyens sont à votre disposition pour aider à la sauvegarde de cette église :

Signer la pétition en ligne

Faire un don déductible de vos impôts



Il n'y a aucun commentaire soyez le premier.