Patrimoine historique de Vervins

Cette ville de la haute Picardie, dans la Tiérache, située sur une hauteur, avait titre de marquisat : elle était le siège d'un grenier à sel. Vervins était anciennement ceinte de murailles. C'est dans cette ville que fut conclue entre Henri IV et Philippe II, roi d'Espagne , en 1598, la, paix connue sous le nom de "paix de Vervins". Cette ville fut prise pour la dernière fois par les Espagnols, en 1653, et reprise l'année suivante.

Il y a un hospice civil. Vervins a huit puits d'une grande profondeur pour le service public, plusieurs moulins à papiers, des usines à fer et des forges , de» moulin» à cidre, et de» brasseries d'excellente Lierre. Oa trouve aux environs quelques carrières de pierre à bâtir : l'ardoise y est plus commune.

Cette ville fait un commerce considérable de toiles et de bonneterie renommée pour les bas et les chaussons. Il y aune verrerie et des mines de houille. La ville de Vervins est le siège d'une sous préfecture, des tribunaux de 1er instance et de commerce. Elle a un conservateur des hypothèques, un sous-inspecteiir des forêts, un receveur particulier, et une brigade de ia gendarmerie à cheval.

Source : Dictionnaire universel, geographique, statistique, historique 1805.

Pour une présentation historique de l'ancien Vervins voir ici.

Pour une description plus contemporaine voir ici.

Description de Vervins

Vervins, commune Française du département aisne avec 90 sites répertoriés ou simplement présentés pour leur caractère remarquable.

Vous trouverez dans le menu et en bas de page les liens vous menant sur les fiches de description.

Verbinum, de vervex (mouton, désigne des villages de bergerie), ancienne capitale de la Thiérache, station sur la voie romaine allant de Bavai à Reims. Elle est citée sur l'itinéraire d'Antonin.

On compte 2 lieux-dits à Vervins : la verte vallee ; pont de pierre.

Edifices, monuments classés à Vervins

Bâtiments classés de Vervins (Source open data), Vervins possède 2 bâtiments ou espaces classés. On peu citer :

  1. Eglise Notre-Dame (Eglise (place de l')) référence officielle : PA00115970 ;
  2. Rempart référence officielle : PA02000051
Attention cette liste est suceptible d'évoluer, les données présentées sont de 2013.

Lieux de culture à Vervins

Musée de Vervins, Vervins dispose de 1 musée :

  • Musée de La Thiérache (3, 5 Rue du Traité de Paix 2140 vervins)
    Ouvert en hiver lundi midi au samedi midi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30, en été du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h

Cinema de Vervins, Vervins dispose de 1 salle de cinéma :

  • piccoli piccolo (place papillon, 02140 vervins)

Statistique Vervins

Commune ou ville de :
Code postal de la ville : 02140
Code Insee : 2789
Longitude : 3.912750
Latitude : 49.823817
Population totale : 2861 habitants
lieu dit : 2
avenue : 1
chemin : 1
impasse : 3
place : 18
route : 3
rue : 59
ruelle : 5
square : 1

Répertoire du patrimoine

proposer un site web dans l'annuaire Promotion du patrimoine Proposez un site, blog, en rapport avec Vervins
La fiche descriptive de votre site sera directement accessible dans cette rubrique.
 
présentation de la commune de Vervins
On pense que l'origine de Vervins remonte à l'époque de l'occupation romaine. Il parait du moins certain que c'est elle qui est désignée dans l'Itinéraire d'Antonin sous le nom de Verbinvm. Pendant la guerre des Armagnacs et des Bourguignons, Vervins ayant embrassé le parti de ces derniers, les Orléanais gagnèrent un boucher qui leur livra une porte, par laquelle ils pénétrèrent dans la ville qu'ils livrèrent au pillage...

Chapelle funéraire de la famille Jovet
La chapelle, de plan carré, est en pierre de taille calcaire dite pierre de Tournai ou pierre bleue, tout comme sa couverture. Elle comporte un décor en relief dans la masse. Les deux colonnes encadrant la façade principale sont en marbre vert veiné. Les parois latérales de la chapelle comportent un décor en relief semi-méplat.

maison dite villa des Papillons
Structurellement, la maison est entièrement construite en brique sur un plan en L encadrant un pavillon carré abritant la cage d'escalier. La couverture se présente sous la forme de 2 toits à longs pans perpendiculaires se terminant par une demi-croupe.

maison dite villa Tronquoy
L'organisation générale des volumes, la distribution ingénieuse des espaces et le balcon en fer forgé combiné à une marquise vitrée, constituent autant de points originaux décrits et salués en 1877 par L. Calinaud dans 'La gazette des architectes et du bâtiment'.

maison dite villa Richet
La maison est construite en brique. Un enduit reprenant le motif stylisé des colombages vient décorer les 2 étages de combles. La maison est couverte d'un toit à longs pans asymétriques, un décrochement effectué sur le plus long pan venant couvrir les lucarnes rampantes.

maison dite villa Les Ramiers
La maison est entièrement construite en brique et adopte un plan proche du L. Les parties supérieures en brique sont toutefois enduites d' un crépi tyrolien et d' un ciment peint simulant les colombages. La maison est couverte dans sa partie haute de 2 toits perpendiculaires à longs pans à pignons couverts, et d' une terrasse dans sa partie basse.

maison dite villa Delloué-Bertin, également Le Château
La maison est entièrement construite en brique. Si le plan masse est proche du rectangle, les toitures sont de plan complexe. L'élévation occidentale est couverte d'un toit à 1 pan à pignons découverts. L'élévation orientale est flanquée de 2 pavillons coiffés d'un toit en pavillon.

maison dite chalet
La maison est construite en brique et peinte en blanc. Elle est couverte d'un toit à deux pans, celui-ci étant débordant sur la façade principale. Un clocheton, aujourd'hui muré, vient en amortissement du toit.

maison d'architecte dite villa Jamin
La maison est construite en brique et peinte en blanc. Elle présente une façade symétrique à 3 travées, le corps central plus élevé et en légère saillie marquant l' entrée de la maison. Un garage situé sur l' arrière complète l'ensemble. La maison et son garage sont couverts de terrasses.

Maison 31 rue de la Liberté
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'maison' à vervins (aisne 02140).

ferme seigneuriale dite la cense de Résigny
La ferme présente une élévation sur rue en brique et une élévation sur jardin en brique et silex. Elle est couverte d'un toit à longs pans se terminant par un pignon couvert au nord, une croupe au sud. Une tour d'escalier demi-hors-oeuvre flanquée contre l'élévation postérieure, dessert les étages. Elle est couverte d'un appentis.

ferme de la Denteuse
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'ferme de la Denteuse' à vervins (aisne 02140).

Chapelle funéraire de la famille Duflot
La chapelle funéraire de la famille Duflot a été érigée en 1886 par l'architecte saint-quentinois Jules Hachet-Souplet (1834-1893). Elle emprunte ses volumes et sa scénographie aux mausolées de l'Antiquité grecque.

café, restaurant et hôtel de voyageurs dit Le Cheval noir, anciennement hôtel Massart
Le café-hôtel-restaurant "Le Cheval noir" a été aménagé dans des corps de bâtiments autrefois situés à la Porte des Champs. Le plus ancien date du XVIIe siècle et occupe l'angle formé par l'impasse de Coigny et la rue de la Liberté.

Ville
Une agglomération urbaine est attestée dès l'époque gallo-romaine. Figurant au IIIe siècle sur l'itinéraire d'Antonin et la carte de Peutinger, la cité de Verbinun, au carrefour des voies romaines reliant Reims à Bavay et Saint-Quentin à Macquenoise, comprend notamment un temple et un théatre mis au jour au cours du XIXe siècle.

Tombeau de la famille Ducrot-Delaumeau
Le tombeau est constitué du caveau et d'un petit édicule en pierre de taille calcaire dite pierre bleue ou pierre de Tournai. Cet édicule est surmonté d'une croix en fonte comportant sur ses deux côtés un décor en relief dans la masse. Le monument funéraire est entouré d'une clôture en fonte constituée de 6 pilastres reliés par des chaînes, également en fonte.

Temple d'antoinistes
Le temple d' antoinistes de Vervins a été créé et élevé en 1923 par Alexandre Duchesne, président de l' Association antoiniste. Il s' élevait à l' origine aux confins de la ville dans un secteur encore non urbanisé.

Salle de spectacle, actuellement cinéma
La salle de spectacle est entièrement en brique. Elle est voûtée d une fausse voûte plate surpeinte. Deux escaliers tournants donnent accès à la tribune et à la salle de projection. Une longue poutre métallique transversale soutient la tribune en charpente métallique.

Rempart médiéval de la ville de Vervins
Rempart médiéval de la ville de Vervins, encore visible de tous les côtés aujourd'hui, ceinturant toute la ville située sur un promontoire entre le Chertemps et un petit ruisseau obéré par la nationale.

Prison
En 1574 Jacques II de Coucy fait édifier un hôtel de ville doté d'une prison. Devenue insuffisante, une tour adjacente à la Porte de Marle lui est adjointe, appelée alors Tour des Fermes en raison des individus rendus coupables de délits envers le fisc.

Presbytère 18 rue Amand-Brimbeuf
Le corps de bâtiment sur rue présente un plan rectangulaire flanqué à l'angle sud-est d'un escalier autrefois hors-oeuvre. Il est constitué de 2 pignons découverts et d'un toit à longs pans couvert en ardoise sur le pan donnant sur rue, en matériaux synthétiques sur le pan donnant sur cour.

Poste
La poste est construite en béton avec un parement de moellons de calcaire en soubassement et un parement de brique en élévation formant un décor de fins bandeaux horizontaux. Les guichets ouvrant sur la rue du Général Leclerc sont en rez-de-chaussée et couverts d'une terrasse.

Palais de justice
Le bâtiment est constitué d'un soubassement en pierre provenant des carrières des Vallées et de l'Abri des Cabres près de St Michel, d'un étage carré et d'un étage de comble en brique. Le corps central est couvert d'un toit à longs pans à pignons découverts formant frontons.

Chapelle funéraire de la famille Blanquinque-Roland
La chapelle, de plan rectangulaire, est en pierre de taille calcaire, tout comme sa couverture. Elle comporte un décor en relief dans la masse. La porte de la chapelle est en fonte, avec son vantail supérieur ajouré. Cette porte possède également un décor rapporté en fonte.

Moulin dit Petit-Moulin, puis tissage-filature, actuellement parfumerie Givenchy-Kenzo
L'origine du Petit-Moulin remonte probablement au Moyen Age. Propriété seigneuriale, il est vendu à la Révolution comme moulin à farine. Il est démoli en 1866 par les frères Thévenin qui fondent alors un tissage constitué de quelques métiers à tisser actionnés par la force hydraulique.

Moulin dit Grand-Moulin, actuellement logements
Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Moulin dit Grand-Moulin, actuellement logements' à vervins (aisne 02140).

Monuments sépulcraux de Henri Duchesne et Victoire Febon
Les deux obélisques et leur socle de section carrée sont en pierre bleue. Ils ont semble-t-il perdu leur amortissement.

Monument sépulcral de Louis Constant et Marianne Le Maire
Le monument funéraire de Louis-François-Guillaume Constant, ancien président du tribunal civil de Vervins, a été érigé dans la décennie 1820, l'année exacte du décès autrefois gravée sur la face méridionale du monument étant aujourd'hui illisible.

Monument de Pascal Ceccaldi
Un socle en pierre calcaire de section carrée et d' élévation trapézoïdale soutient le buste en bronze. Seule la marque du fondeur

Monument aux morts de la guerre 1914-1918
Le monument aux morts de la guerre 1870-1871 a servi dans un premier temps à commémorer le souvenir des soldats vervinois morts à la guerre 1914-1918. En 1922, un nouveau monument commémoratif commandé au sculpteur J. Gauthier est élevé sur la place du Palais.