Château de Dortan à Dortan

Château médiéval (corps de logis nord des 15e-16e siècles) transformé en demeure de plaisance aux 18e (pièces de réception, jardin en terrasse, parc) et 19e siècles (restaurations, création de décors intérieurs, chapelle) . La chapelle, de style néo-gothique, est l'oeuvre de l'architecte Sainte-Marie-Perrin.

Source : Ministère de la culture.

De tous ces châteaux, le seul existant aujourd'hui est celui de Dortan, dont la superbe terrasse domine majestueusement le joli village de ce nom. Il était flanqué de deux grosses tours carrées. La première, au midi, bâtie sur le roc très-apparent qui lui sert de base, n'a plus de remarquable que sa solidité, tout-à-fait digne du moyen-âge ; l'autre, quoique un peu mutilée, offre encore tous les caractères des constructions antiques. Le rez-de-chaussée est presque entièrement occupé par une pièce immense, dont la voûte assez élevée repose sur deux piliers qui ne manquent pas d'une certaine élégance. De chacun d'eux partent quatre arcs légèrement surbaissés, qui, en se développant de l'un à l'autre pilier, ou allant aboutir aux murs latéraux d'une énorme épaisseur, forment six encadrements pareils, dans l'un desquels se trouve la grande cheminée féodale. Cette pièce, qui sert aujourd'hui de cuisine, était le foyer domestique où se réunissaient la famille et la cour du châtelain, avec les officiers de sa maison. Au fond s'élève un escalier tournant, qui conduit à l'ancienne salle d'armes, et enfin une autre salle correspondante, où logeait, en partie, la petite garnison du château. Le vieux manoir est aujourd'hui transformé en une magnifique habitation élégamment ornée ; un goût exquis a su mettre en rapport, sans contraste comme sans disproportion, le passé avec le présent, le beau noble et grand des temps anciens, avec le genre gracieux et délicat de l'époque actuelle.

Le château de Dortan paraît devoir sa conservation à sa position à peu près unique en son genre. Il a devant lui un vallon charmant, qui semble donner la main à celui de Jeurre, et en reçoit la Bienne, devenue plus calme et coulant en nappes de cristal aux approches de l'Ain, dont elle apaise et ralentit pendant quelques instants la course bruyante et rapide.

Tandis qu'on démolissait les châteaux d'Holipherne, du Dramelet, de l'Aigle, de Chatel-Blanc, etc., ou qu'on les abandonnait à l'action destructive des siècles, celui de Dortan était toujours habité, réparé, et même embelli avec soin.

Le parc à l'entrée duquel il était bâti, n'était jadis qu'une vaste forêt, coupée du nord au midi par un rocher, s'élevant en amphithéâtre jusqu'au plateau couronné de chênes qui semblent le protéger. De ce rocher sort une source abondante et très-profonde, pareille à celle de l'Ain à Sirod, et de la Bienne à Saint-Claude; son aspect demi-circulaire est ravissant : les arbres qui l'entourent, tout en dressant vers le ciel leurs tiges élancées, semblent plonger dans l'abîme, comme pour l'orner d'un double diadème de verdure, en même temps qu'on voit leurs branches, au feuillage mobile, s'étendre avec grâce pour en tapisser les parois. Les eaux de cette source toujours limpide, vont se réunir à celles de la petite rivière qui, après avoir formé plusieurs cascades, traverse le parc dans toute sa longueur, et y serpente au milieu des sites variés où l'art et le goût aident la nature à étaler tous ses charmes et toutes ses richesses. Il suffit de quelques jours passés au château de Dortan, pendant la belle saison, pour en rapporter tous les souvenirs d'un lieu de délices.

Renaud, fils de Humbert de Dortan, qui vivait de 1320 à 1347, ayant fait construire la grosse tour qui se voit dans la maison forte dudit lieu, Humbert V, sire de Thoire et de Villars, entreprit de la lui faire démolir, prétendant que Renaud de Dortan n'avait pu la faire bâtir ni fortifier sa maison sans son congé, attendu qu'il avait justice haute, moyenne et basse sur la maison ou château de Dortan. Renaud de Dortan soutenait, au contraire, qu'encore que le sire de Thoire eût la justice sur Dortan, cependant il avait pu faire bâtir ladite tour sans lui en demander la permission, parce qu'il tenait le château de Dortan en fief de l'abbé et seigneur de Saint-Claude.

Sur ce différend, les parties compromirent au dire de Guillaume Ier de Sure, archevêque de Lyon, lequel étant en son château de Pierre-Sure, à Lyon, le mardi après la féte de la Magdeleine, 1339, en présence de Thibaud de Chaumont, chanoine en l'église et comté de Lyon ; d'Humbert de Gigny, sacristain de Saint-Paul de Lyon ; d'Hugues, seigneur de Cousan, et de Thomas de Garcins, chevalier, prononça en faveur du seigneur de Dortan, et déclara qu'il avait pu faire construire ladite tour sans la licence du seigneur de Villars ; qu'il la pourrait hausser si bon lui semblait, faire des fossés autour de sa maison, et s'en servir pour faire la guerre à ses ennemis. Humbert V de Thoire ratifia dans la suite ce jugement de l'archevêque.

(Extrait de Guichenon.)

Source : Histoire de L'abbaye de Saint Claude par Ferroul-Montgaillard

Château de Dortan à Dortan
Crédit photo : pierre bastien (Château de Dortan, dortan)

bâtiment classé.

Informations structurelles

Château de Dortan, Château médiéval (corps de logis nord des 15e-16e siècles) transformé en demeure de plaisance aux 18e (pièces de réception, jardin en terrasse, parc) et 19e siècles (restaurations, création de décors intérieurs, chapelle) . La chapelle, de style néo-gothique, est l'oeuvre de l'architecte Sainte-Marie-Perrin. dortan, ain

Localisation et informations générales

  • identifiant unique de la notice : 167
  • item : Château de Dortan
  • Localisation :
    • Rhône-Alpes
    • Dortan
  • Code INSEE commune : 1148
  • Code postal de la commune : 01590
  • Ordre dans la liste : 1
  • Nom commun de la construction :
    • La dénomination principale pour cette construction est : château
  • Etat :
    • L'état actuel de cette construction ne nous est pas connue.

Dates et époques

  • Périodes de construction : 3 différentes époques marquent l'histoire du lieu.
    • 15e siècle
    • 18e siècle
    • 19e siècle
  • Type d'enregistrement : site inscrit
  • Date de protection : 1997/12/30 : inscrit MH
  • Date de versement : 1999/03/30

Construction, architecture et style

  • Materiaux:
    • NC.
  • Couverture :
    • NC.
  • Materiaux (de couverture) :
    • NC.
  • Autre a propos de la couverture :
    • NC.
  • Etages :
    • NC.
  • Escaliers :
    • NC.
  • Décoration de l'édifice :
    • NC.
  • Ornementation :
    • NC.
  • Typologie :
    • NC.
  • Plan :
    • NC.

Monument et histoire du lieu

  • Interêt de l'oeuvre : Site inscrit 16 05 1946 (arrêté) .
  • Eléments protégés MH (Monument Historique) :8 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction :
    • clôture
    • jardin
    • communs
    • esplanade
    • terrasse
    • parc
    • moulin
    • ARC
  • Parties constituantes :
    • NC.
  • Parties constituantes étudiées :
    • NC.
  • Utilisation successives :
    • NC.

Autre

  • Divers :
    • Autre Information : propriété privée 1997
  • Détails : Château, y compris ses parties souterraines, avec l' esplanade ouest et le jardin sur terrasse au sud, le parc et son mur de clôture, le bâtiment de commun et le moulin-pompe (cad. B 469 à 475, 275, 530, 76, 78, 80, 82, 83) : inscription par arrêté du 30 décembre 1997
  • Référence Mérimée : PA01000005

Personnes impliquées dans la construction

Contenu correspondant

Découvrez une sélection de pages qui pourrait compléter votre lecture.

Contributions des internautes

Photo de pierre bastien est l'image principale de cette notice.

Voir cette photo en grand

Description par pierre bastien :

Le Château

Envoyer un mail à l'auteur de cette photo pour plus d'information
Château de Dortan à Dortan. par pierre bastien
Château de Dortan, dortan
Description par pierre bastien :

Le Château

Château de Dortan à Dortan. par pierre bastien
Château de Dortan, dortan
Description par pierre bastien :

Le Château (Grille d'entrée )

Château de Dortan à Dortan. par pierre bastien
Château de Dortan, dortan

Source: base Mérimée et contribution des internautes.

Les images proposées par les contributeurs du site le sont à la seule condition qu'ils soient les propriétaires du cliché. En cas de constat d'usurpation des droits d'auteur, merci de nous contacter.

Participez au complément de la base patrimoine

partager Vous disposez de photos anciennes ou récentes de ce monument, vous connaissez ce monument et souhaitez partager vos photos, connaissances, anecdotes le concernant, cliquez ici.

Le but affiché du site est de conserver la mémoire collective du patrimoine les interventions des utilisateurs sont offertes à la communauté.