Forestier

partagez vos connaissances sur cet acteur du patrimoine

Vous connaissez cet Acteur du patrimoine, vous pouvez rédiger une description, founir une bio qui apparaîtra ici après modération en cliquant ici.

architecte Forestier

Forestier est intervenu sur l'ouvrage suivant :

  • En tant que "architecte", Basilique Saint-Sauveur voir la fiche.

Les localités suivantes sont concernées par Forestier :

Forestier est cité dans les frises chronoligique : 

  • En 1310 : (...) ry comte de Montbéliard, en bordure de la Sauer ; sa fille Gonthilde en fut la première abbesse. En 1310, d'importants privilèges forestiers dans la forêt de Haguenau furent accordés à l'abbaye par l'e (...).

  • En 1471 : (...) Gruchele-Valasse) . Au 12e siècle, elles appartiennent a Renaud de Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède (...).

  • En 1495 : (...) 'agrément, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers (...).

  • En 1497 : (...) Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède le domaine qui reste dans la famille jusqu'a la Révocation de l'E (...).

  • En 1500 : (...) t, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers de la g (...).

  • En 1567 : (...) Ancien fief ; en 1567, Guillaume Le Forestier est sieur de l'Ecoufle ; aux 16e siècle et 17e siècle, il appartient aux L (...).

  • En 1700 : (...) Maison forestière de l'Etat datant du 18e siècle ; le garde forestier gère une forêt domaniale de 1700 ha (...).

  • En 1729 : (...) el construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d'un ancien hôtel du 17e siècle, il occupe le fond d'une cour fermée par un (...).

  • En 1730 : (...) de 1720. Les travaux reprirent lentement, toujours sous la direction d'Huguet jusqu'à son décès en 1730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 175 (...).

  • En 1733 : (...) Hôtel construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d (...).

  • En 1749 : (...) ellement réaliser le projet d'aménagement du logis proposé par l'architecte Antoine Le Forestier en 1749 (agrandissement des baies, percement d'un passage entre l'entrée et l'office, mise en place de lamb (...).

  • En 1750 : (...) , ont été construits à la même époque. Le logis a connu une nouvelle campagne de réaménagement vers 1750, avec la mise en place d'un nouveau décor intérieur par Forestier le Jeune et l'agrandissement des (...).

  • En 1755 : (...) 730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 1755. Les travaux furent achevés en 1764. (...).

  • En 1758 : (...) Bâti sur plan rectangulaire par l'architecte Forestier le Jeune en 1758. Toit à la Mansart orné d'un campanile central et de hautes souches de cheminées latérales. La chap (...).

  • En 1759 : (...) et 1562 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. (...).

  • En 1760 : (...) au 16e siècle par les architectes Babin et Arthur. Le Forestier a réalisé le clocher au 18e siècle (1760). L'édifice comprend une nef à chevet plat, flanquée de deux collatéraux. Le chevet, qui fait saill (...).

  • En 1760 : (...) 62 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. La to (...).

  • En 1781 : (...) Maison construite en 1781 pour les gardes forestiers de la ville de Strasbourg (...).

  • En 1814 : (...) 50 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge.1814 : 8 ouvriers, vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voit (...).

  • En 1814 : (...) e annexe d'une métairie, puis comme maison de forestier, avant d'être détruite par un incendie en 1814 ; nettoyage et restauration en 1859, daté par travaux historiques (...).


maître de l'oeuvre Forestier

Forestier est intervenu sur les ouvrages suivant :

  • En tant que "maître de l'oeuvre", Ancien hôtel du Halgouët voir la fiche.
  • En tant que "maître de l'oeuvre", Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Ancien hôtel de Guines' à courbevoie (hauts de seine 92400). Ancien hôtel de Guines voir la fiche.
    Autre(s) personage(s) associé(s) à l'édifice
    • Boiston jean-baptiste (sculpteur)
    • Heullin (décorateur)

Les localités suivantes sont concernées par Forestier :

Forestier est cité dans les frises chronoligique : 

  • En 1310 : (...) ry comte de Montbéliard, en bordure de la Sauer ; sa fille Gonthilde en fut la première abbesse. En 1310, d'importants privilèges forestiers dans la forêt de Haguenau furent accordés à l'abbaye par l'e (...).

  • En 1471 : (...) Gruchele-Valasse) . Au 12e siècle, elles appartiennent a Renaud de Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède (...).

  • En 1495 : (...) 'agrément, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers (...).

  • En 1497 : (...) Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède le domaine qui reste dans la famille jusqu'a la Révocation de l'E (...).

  • En 1500 : (...) t, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers de la g (...).

  • En 1567 : (...) Ancien fief ; en 1567, Guillaume Le Forestier est sieur de l'Ecoufle ; aux 16e siècle et 17e siècle, il appartient aux L (...).

  • En 1700 : (...) Maison forestière de l'Etat datant du 18e siècle ; le garde forestier gère une forêt domaniale de 1700 ha (...).

  • En 1729 : (...) el construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d'un ancien hôtel du 17e siècle, il occupe le fond d'une cour fermée par un (...).

  • En 1730 : (...) de 1720. Les travaux reprirent lentement, toujours sous la direction d'Huguet jusqu'à son décès en 1730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 175 (...).

  • En 1733 : (...) Hôtel construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d (...).

  • En 1749 : (...) ellement réaliser le projet d'aménagement du logis proposé par l'architecte Antoine Le Forestier en 1749 (agrandissement des baies, percement d'un passage entre l'entrée et l'office, mise en place de lamb (...).

  • En 1750 : (...) , ont été construits à la même époque. Le logis a connu une nouvelle campagne de réaménagement vers 1750, avec la mise en place d'un nouveau décor intérieur par Forestier le Jeune et l'agrandissement des (...).

  • En 1755 : (...) 730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 1755. Les travaux furent achevés en 1764. (...).

  • En 1758 : (...) Bâti sur plan rectangulaire par l'architecte Forestier le Jeune en 1758. Toit à la Mansart orné d'un campanile central et de hautes souches de cheminées latérales. La chap (...).

  • En 1759 : (...) et 1562 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. (...).

  • En 1760 : (...) au 16e siècle par les architectes Babin et Arthur. Le Forestier a réalisé le clocher au 18e siècle (1760). L'édifice comprend une nef à chevet plat, flanquée de deux collatéraux. Le chevet, qui fait saill (...).

  • En 1760 : (...) 62 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. La to (...).

  • En 1781 : (...) Maison construite en 1781 pour les gardes forestiers de la ville de Strasbourg (...).

  • En 1814 : (...) 50 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge.1814 : 8 ouvriers, vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voit (...).

  • En 1814 : (...) e annexe d'une métairie, puis comme maison de forestier, avant d'être détruite par un incendie en 1814 ; nettoyage et restauration en 1859, daté par travaux historiques (...).


entrepreneur Forestier

Forestier est intervenu sur l'ouvrage suivant :

  • En tant que "entrepreneur", Patrimoine classé, étudié ou inscrit dit 'Monument commémoratif à Samuel Champlain' à hiers brouage (charente maritime 17320). Monument commémoratif à Samuel Champlain voir la fiche.
    Autre(s) personage(s) associé(s) à l'édifice
    • Motillon h. (sculpteur)

Les localités suivantes sont concernées par Forestier :

Forestier est cité dans les frises chronoligique : 

  • En 1310 : (...) ry comte de Montbéliard, en bordure de la Sauer ; sa fille Gonthilde en fut la première abbesse. En 1310, d'importants privilèges forestiers dans la forêt de Haguenau furent accordés à l'abbaye par l'e (...).

  • En 1471 : (...) Gruchele-Valasse) . Au 12e siècle, elles appartiennent a Renaud de Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède (...).

  • En 1495 : (...) 'agrément, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers (...).

  • En 1497 : (...) Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède le domaine qui reste dans la famille jusqu'a la Révocation de l'E (...).

  • En 1500 : (...) t, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers de la g (...).

  • En 1567 : (...) Ancien fief ; en 1567, Guillaume Le Forestier est sieur de l'Ecoufle ; aux 16e siècle et 17e siècle, il appartient aux L (...).

  • En 1700 : (...) Maison forestière de l'Etat datant du 18e siècle ; le garde forestier gère une forêt domaniale de 1700 ha (...).

  • En 1729 : (...) el construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d'un ancien hôtel du 17e siècle, il occupe le fond d'une cour fermée par un (...).

  • En 1730 : (...) de 1720. Les travaux reprirent lentement, toujours sous la direction d'Huguet jusqu'à son décès en 1730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 175 (...).

  • En 1733 : (...) Hôtel construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d (...).

  • En 1749 : (...) ellement réaliser le projet d'aménagement du logis proposé par l'architecte Antoine Le Forestier en 1749 (agrandissement des baies, percement d'un passage entre l'entrée et l'office, mise en place de lamb (...).

  • En 1750 : (...) , ont été construits à la même époque. Le logis a connu une nouvelle campagne de réaménagement vers 1750, avec la mise en place d'un nouveau décor intérieur par Forestier le Jeune et l'agrandissement des (...).

  • En 1755 : (...) 730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 1755. Les travaux furent achevés en 1764. (...).

  • En 1758 : (...) Bâti sur plan rectangulaire par l'architecte Forestier le Jeune en 1758. Toit à la Mansart orné d'un campanile central et de hautes souches de cheminées latérales. La chap (...).

  • En 1759 : (...) et 1562 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. (...).

  • En 1760 : (...) au 16e siècle par les architectes Babin et Arthur. Le Forestier a réalisé le clocher au 18e siècle (1760). L'édifice comprend une nef à chevet plat, flanquée de deux collatéraux. Le chevet, qui fait saill (...).

  • En 1760 : (...) 62 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. La to (...).

  • En 1781 : (...) Maison construite en 1781 pour les gardes forestiers de la ville de Strasbourg (...).

  • En 1814 : (...) 50 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge.1814 : 8 ouvriers, vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voit (...).

  • En 1814 : (...) e annexe d'une métairie, puis comme maison de forestier, avant d'être détruite par un incendie en 1814 ; nettoyage et restauration en 1859, daté par travaux historiques (...).


ingénieur Forestier

Forestier est intervenu sur l'ouvrage suivant :

  • En tant que "ingénieur", Gare voir la fiche.
    Autre(s) personage(s) associé(s) à l'édifice
    • Cassan urbain (architecte)
    • Forestier, alquié et compagnie (entrepreneur)
    • Brandt edgar (ferronnier)
    • Labouret auguste (mosaïste)

Les localités suivantes sont concernées par Forestier :

Forestier est cité dans les frises chronoligique : 

  • En 1310 : (...) ry comte de Montbéliard, en bordure de la Sauer ; sa fille Gonthilde en fut la première abbesse. En 1310, d'importants privilèges forestiers dans la forêt de Haguenau furent accordés à l'abbaye par l'e (...).

  • En 1471 : (...) Gruchele-Valasse) . Au 12e siècle, elles appartiennent a Renaud de Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède (...).

  • En 1495 : (...) 'agrément, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers (...).

  • En 1497 : (...) Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède le domaine qui reste dans la famille jusqu'a la Révocation de l'E (...).

  • En 1500 : (...) t, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers de la g (...).

  • En 1567 : (...) Ancien fief ; en 1567, Guillaume Le Forestier est sieur de l'Ecoufle ; aux 16e siècle et 17e siècle, il appartient aux L (...).

  • En 1700 : (...) Maison forestière de l'Etat datant du 18e siècle ; le garde forestier gère une forêt domaniale de 1700 ha (...).

  • En 1729 : (...) el construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d'un ancien hôtel du 17e siècle, il occupe le fond d'une cour fermée par un (...).

  • En 1730 : (...) de 1720. Les travaux reprirent lentement, toujours sous la direction d'Huguet jusqu'à son décès en 1730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 175 (...).

  • En 1733 : (...) Hôtel construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d (...).

  • En 1749 : (...) ellement réaliser le projet d'aménagement du logis proposé par l'architecte Antoine Le Forestier en 1749 (agrandissement des baies, percement d'un passage entre l'entrée et l'office, mise en place de lamb (...).

  • En 1750 : (...) , ont été construits à la même époque. Le logis a connu une nouvelle campagne de réaménagement vers 1750, avec la mise en place d'un nouveau décor intérieur par Forestier le Jeune et l'agrandissement des (...).

  • En 1755 : (...) 730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 1755. Les travaux furent achevés en 1764. (...).

  • En 1758 : (...) Bâti sur plan rectangulaire par l'architecte Forestier le Jeune en 1758. Toit à la Mansart orné d'un campanile central et de hautes souches de cheminées latérales. La chap (...).

  • En 1759 : (...) et 1562 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. (...).

  • En 1760 : (...) au 16e siècle par les architectes Babin et Arthur. Le Forestier a réalisé le clocher au 18e siècle (1760). L'édifice comprend une nef à chevet plat, flanquée de deux collatéraux. Le chevet, qui fait saill (...).

  • En 1760 : (...) 62 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. La to (...).

  • En 1781 : (...) Maison construite en 1781 pour les gardes forestiers de la ville de Strasbourg (...).

  • En 1814 : (...) 50 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge.1814 : 8 ouvriers, vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voit (...).

  • En 1814 : (...) e annexe d'une métairie, puis comme maison de forestier, avant d'être détruite par un incendie en 1814 ; nettoyage et restauration en 1859, daté par travaux historiques (...).


architecte communal Forestier

Forestier est intervenu sur l'ouvrage suivant :

  • En tant que "architecte communal", Mairie, Ecole, Salle des Fêtes voir la fiche.
    Autre(s) personage(s) associé(s) à l'édifice
    • Borgeaud alexandre (architecte)
    • Naissant claude (architecte)

Les localités suivantes sont concernées par Forestier :

Forestier est cité dans les frises chronoligique : 

  • En 1310 : (...) ry comte de Montbéliard, en bordure de la Sauer ; sa fille Gonthilde en fut la première abbesse. En 1310, d'importants privilèges forestiers dans la forêt de Haguenau furent accordés à l'abbaye par l'e (...).

  • En 1471 : (...) Gruchele-Valasse) . Au 12e siècle, elles appartiennent a Renaud de Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède (...).

  • En 1495 : (...) 'agrément, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers (...).

  • En 1497 : (...) Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède le domaine qui reste dans la famille jusqu'a la Révocation de l'E (...).

  • En 1500 : (...) t, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers de la g (...).

  • En 1567 : (...) Ancien fief ; en 1567, Guillaume Le Forestier est sieur de l'Ecoufle ; aux 16e siècle et 17e siècle, il appartient aux L (...).

  • En 1700 : (...) Maison forestière de l'Etat datant du 18e siècle ; le garde forestier gère une forêt domaniale de 1700 ha (...).

  • En 1729 : (...) el construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d'un ancien hôtel du 17e siècle, il occupe le fond d'une cour fermée par un (...).

  • En 1730 : (...) de 1720. Les travaux reprirent lentement, toujours sous la direction d'Huguet jusqu'à son décès en 1730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 175 (...).

  • En 1733 : (...) Hôtel construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d (...).

  • En 1749 : (...) ellement réaliser le projet d'aménagement du logis proposé par l'architecte Antoine Le Forestier en 1749 (agrandissement des baies, percement d'un passage entre l'entrée et l'office, mise en place de lamb (...).

  • En 1750 : (...) , ont été construits à la même époque. Le logis a connu une nouvelle campagne de réaménagement vers 1750, avec la mise en place d'un nouveau décor intérieur par Forestier le Jeune et l'agrandissement des (...).

  • En 1755 : (...) 730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 1755. Les travaux furent achevés en 1764. (...).

  • En 1758 : (...) Bâti sur plan rectangulaire par l'architecte Forestier le Jeune en 1758. Toit à la Mansart orné d'un campanile central et de hautes souches de cheminées latérales. La chap (...).

  • En 1759 : (...) et 1562 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. (...).

  • En 1760 : (...) au 16e siècle par les architectes Babin et Arthur. Le Forestier a réalisé le clocher au 18e siècle (1760). L'édifice comprend une nef à chevet plat, flanquée de deux collatéraux. Le chevet, qui fait saill (...).

  • En 1760 : (...) 62 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. La to (...).

  • En 1781 : (...) Maison construite en 1781 pour les gardes forestiers de la ville de Strasbourg (...).

  • En 1814 : (...) 50 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge.1814 : 8 ouvriers, vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voit (...).

  • En 1814 : (...) e annexe d'une métairie, puis comme maison de forestier, avant d'être détruite par un incendie en 1814 ; nettoyage et restauration en 1859, daté par travaux historiques (...).


architecte paysagiste Forestier

Forestier est intervenu sur l'ouvrage suivant :

  • En tant que "architecte paysagiste", jardin de la bastide du Roy voir la fiche.

Les localités suivantes sont concernées par Forestier :

Forestier est cité dans les frises chronoligique : 

  • En 1310 : (...) ry comte de Montbéliard, en bordure de la Sauer ; sa fille Gonthilde en fut la première abbesse. En 1310, d'importants privilèges forestiers dans la forêt de Haguenau furent accordés à l'abbaye par l'e (...).

  • En 1471 : (...) Gruchele-Valasse) . Au 12e siècle, elles appartiennent a Renaud de Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède (...).

  • En 1495 : (...) 'agrément, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers (...).

  • En 1497 : (...) Dammartin, comte de Boulogne. En 1471, Robin de la Croix en hérite du prêtre Jean le Forestier. En 1497, son gendre Cardin Barbey possède le domaine qui reste dans la famille jusqu'a la Révocation de l'E (...).

  • En 1500 : (...) t, centre d'un domaine forestier, agricole et industriel, fut probablement construite entre 1495 et 1500 (corps de logis central et chapelle), pour Bérault Stuart de Darnley, capitaine des archers de la g (...).

  • En 1567 : (...) Ancien fief ; en 1567, Guillaume Le Forestier est sieur de l'Ecoufle ; aux 16e siècle et 17e siècle, il appartient aux L (...).

  • En 1700 : (...) Maison forestière de l'Etat datant du 18e siècle ; le garde forestier gère une forêt domaniale de 1700 ha (...).

  • En 1729 : (...) el construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d'un ancien hôtel du 17e siècle, il occupe le fond d'une cour fermée par un (...).

  • En 1730 : (...) de 1720. Les travaux reprirent lentement, toujours sous la direction d'Huguet jusqu'à son décès en 1730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 175 (...).

  • En 1733 : (...) Hôtel construit à partir de 1733 par un architecte de Rennes, Forestier, à partir de plans exécutés en 1729. Situé à l'emplacement d (...).

  • En 1749 : (...) ellement réaliser le projet d'aménagement du logis proposé par l'architecte Antoine Le Forestier en 1749 (agrandissement des baies, percement d'un passage entre l'entrée et l'office, mise en place de lamb (...).

  • En 1750 : (...) , ont été construits à la même époque. Le logis a connu une nouvelle campagne de réaménagement vers 1750, avec la mise en place d'un nouveau décor intérieur par Forestier le Jeune et l'agrandissement des (...).

  • En 1755 : (...) 730, puis sous celle de Forestier. C'est à lui que l'on doit la façade à l'italienne, réalisée vers 1755. Les travaux furent achevés en 1764. (...).

  • En 1758 : (...) Bâti sur plan rectangulaire par l'architecte Forestier le Jeune en 1758. Toit à la Mansart orné d'un campanile central et de hautes souches de cheminées latérales. La chap (...).

  • En 1759 : (...) et 1562 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. (...).

  • En 1760 : (...) au 16e siècle par les architectes Babin et Arthur. Le Forestier a réalisé le clocher au 18e siècle (1760). L'édifice comprend une nef à chevet plat, flanquée de deux collatéraux. Le chevet, qui fait saill (...).

  • En 1760 : (...) 62 sur les plans et devis de Jean Coury et Jean Perdriel. Le collatéral sud est reconstruit en 1759 1760 par Antoine Forestier le jeune, architecte rennais, dans le style local à pignons multiples. La to (...).

  • En 1781 : (...) Maison construite en 1781 pour les gardes forestiers de la ville de Strasbourg (...).

  • En 1814 : (...) 50 kg, 3 roues à aubes force 18 ; en 1847 : soufflage à air chaud pour le haut fourneau et la forge.1814 : 8 ouvriers, vers 1820 : 13 ouvriers internes et 129 externes (37 minerons, 60 forestiers, 32 voit (...).

  • En 1814 : (...) e annexe d'une métairie, puis comme maison de forestier, avant d'être détruite par un incendie en 1814 ; nettoyage et restauration en 1859, daté par travaux historiques (...).